Une caméra de sécurité capture le fantôme d’une fillette de deux ans assassinée en visite sur sa tombe

Nos proches qui ont traversé l’au-delà ont accès à notre réalité, ce qui signifie qu’ils peuvent non seulement communiquer à travers les dimensions, mais ils peuvent aussi nous faire connaître leur présence de manière à nous obliger à utiliser tous nos sens. Ils n’ont pas l’intention de vous effrayer par leur présence, mais veulent plutôt attirer votre attention pour vous faire savoir que vous êtes là et partager des informations utiles avec vous sur votre vie ou celle de vos proches. Quiconque a perdu un être cher peut faire l’expérience d’une activité paranormale.

Cela ne signifie pas nécessairement qu’il y a un fantôme dans votre maison, mais des êtres chers en esprit qui font de leur mieux pour vous faire savoir qu’ils continuent de vous aimer et de vous soutenir. Les proches décédés tentent d’attirer votre attention de nombreuses façons . Si vous ignorez leurs signes les plus subtils, ce qui peut facilement se produire si vous n’êtes pas conscient de leur présence, ils peuvent augmenter leurs activités au point où ils ne peuvent être ignorés. Et c’est peut-être ce qui est arrivé à une mère qui a perdu sa fille, et que sa présence a été enregistrée par une caméra de sécurité.

La triste histoire

Saundra Gonzales a toujours rêvé d’être mère et son rêve est devenu réalité le 6 novembre 2015, à la naissance de sa fille Faviola Rodríguez. Faviola est né par césarienne et Gonzales n’a rencontré sa fille en personne que le lendemain.

« Elle a fait de moi une mère », a déclaré Gonzales à la chaîne de télévision américaine KFOX-TV .

Mais trois ans plus tard, le 6 septembre 2018, tout a changé à jamais . Faviola est retournée à l’hôpital. Son visage et sa cage thoracique ont été sévèrement battus et il ne répondait pas. Les médecins des urgences ont passé 40 minutes à lui prodiguer les premiers soins pour essayer de sauver la vie de la jeune fille avant de la déclarer morte.

Fantôme d'une fillette de deux ans - Une caméra de sécurité capture le fantôme d'une fillette de deux ans assassinée en visite sur sa tombe

Lalo Anthony Castrillo IV, alors partenaire de Gonzales, qui avait été avec la petite Faviola cette nuit-là alors que Gonzales travaillait, a été arrêté le lendemain et accusé d’un chef de maltraitance intentionnelle d’enfants ayant entraîné la mort . Près de deux ans plus tard, l’affaire contre Castrillo n’a pas encore été résolue. Il est libre sous caution en attendant son procès. C’est un procès qui ne peut pas venir assez tôt pour Gonzales et sa famille.

« C’est très difficile pour ma famille « , a déclaré Gonzales. « Tout le monde perd patience dans notre système judiciaire. »

Mais les demandes de justice de Gonzales ont trouvé une nouvelle aide, Faviola elle-même.

Le retour de Faviola

Faviola Nova Rodríguez est enterrée dans le cimetière maçonnique sur Compress Road , Las Cruces, Nouveau-Mexique, où un ange de pierre enroule ses bras autour d’une pierre tombale en forme de cœur qui dit: « Pour toujours dans mon cœur, maman .  » Sa pierre tombale est toujours ornée de fleurs sarcelles, roses, violettes et blanches, ainsi que de tournesols jaunes, d’une poupée vêtue d’un pyjama violet, d’une lanterne et d’autres jouets.

À quelques pas de la tombe de Faviola se trouve la tombe de James Bustamante, un tatoueur décédé le 23 novembre 2019. Sa pierre tombale est également ornée de fleurs et de lumières qui s’allument lorsqu’il fait noir. La famille de Bustamante a été la première à observer que sa tombe était falsifiée plus tôt cette année, alors ils ont installé une caméra sur un arbre devant la tombe de leur fils. Juste avant 21 h 15, heure locale, le 1er juin, la caméra a attrapé un visiteur surprise: une fille du même âge que Faviola maintenant, aux cheveux noirs bouclés . La fille resta quelques instants sur la tombe de Bustamante avant de disparaître de l’image. Cinq minutes plus tard, un véhicule est passé.

fille fantôme assassinée depuis deux ans - Une caméra de sécurité capture le fantôme d'une fillette de deux ans assassinée en visite sur sa tombe

Reina Rodríguez a déclaré que son fils, James Bustamante, était un tatoueur qui travaillait dans divers studios de tatouage et aimait beaucoup les gens et les enfants. Elle a dit que lorsqu’elle a vu les images sur la caméra, elle s’est sentie très calme à propos de la visite de la fille. Pour elle, c’était un signe que son fils allait bien.

« (La fille) est venue directement sur sa tombe et s’est agenouillée et on aurait dit qu’elle parlait, nous ne sommes pas sûrs, ce n’étaient que des photos », a déclaré Reina Rodríguez. « Il a juste regardé une fois de plus et est retourné dans l’autre coin. »

Reina a expliqué qu’un jour sa fille visitait la tombe de son fils lorsqu’elle a vu Gonzales sur la tombe de Faviola. C’est à ce moment que sa fille montra à Gonzales les photos de la fille qui lui rendait visite. Gonzales s’est aussitôt effondré et s’est mis à pleurer en voyant les photos car il savait instantanément que la fille était Faviola. 

«Je suppose que c’était, comme, notre signe qu’il est toujours ici avec nous et qu’il fait toujours l’œuvre de Dieu; Et pour moi, je pense qu’elle s’est fait voir parce qu’elle est en mission en ce moment pour se faire entendre; tout à voir avec le procès… Je pense qu’il essaie de faire la bonne chose » , a déclaré Gonzales.

Depuis, une relation étroite a commencé entre les deux familles. Gonzales a partagé les photos de la caméra du cimetière et son histoire dans une publication sur les réseaux sociaux qui a été largement partagée par les principaux médias. Dans son message, Gonzales écrit qu’il ne doute pas que la fille sur les photos soit Faviola.

« Parce que ça ressemble à sa tête aux pieds, de ses cheveux à ses vêtements et tongs », écrit Gonzales.

tombe de la fille fantôme - Une caméra de sécurité capture le fantôme d'une fillette de deux ans assassinée en visite sur sa tombe

La mère a dit qu’elle ne voulait pas que les gens se souviennent de sa fille comme étant la fille décédée des suites de mauvais traitements infligés aux enfants.

«Je pense qu’elle mérite plus qu’on se souvienne d’elle… Elle était toujours si heureuse, si belle, ses cheveux bouclés. Il riait toujours et parlait à tout le monde. Elle a toujours si bien parlé pour son âge, c’est ainsi que j’aimerais que tout le monde se souvienne d’elle », a conclu Gonzales.

C’est sans aucun doute une histoire tragique dont la victime est une fille. Son apparence nous rappelle dans quel genre de monde nous vivons, un monde dans lequel les meurtriers sont autorisés à rester libres après avoir commis d’authentiques atrocités contre des êtres humains, en particulier les plus petits. Il est vrai qu’il est très difficile de déterminer à partir des photos s’il s’agit du fantôme de Faviola, mais ce qui est clair c’est qu’il a servi à forcer les principaux médias à condamner son meurtrier . Nous pouvons donc dire que nous sommes à nouveau confrontés à une affaire dans laquelle un fantôme aide à résoudre son propre meurtre.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *