Découvrez la tribu indonésienne qui déterre les cadavres de leurs proches et allume des cigarettes pour eux dans la pure tradition annuelle

Des photographies montrent des familles indonésiennes en train de déterrer leurs proches décédés, de les habiller et d’allumer des cigarettes pour eux avant de poser pour des photos de famille.

Des plans de la tribu Toraja, qui vit dans le sud de Sulawesi en Indonésie, capturent des villageois en train de soigner leurs proches dans le but d’obtenir la bonne fortune.

La tribu Toraja en Indonésie déterre leurs proches décédés, les habille et allume des cigarettes pour eux
La tribu Toraja en Indonésie déterre leurs proches décédés, les habille et allume des cigarettes pour euxCrédit: Rex Features
Un membre de la famille pose pour un selfie avec un cadavre
Un membre de la famille pose pour un selfie avec un cadavreCrédit: Rex Features
Une famille pose pour une photo avec un parent décédé dans le cadre du rituel
Une famille pose pour une photo avec un parent décédé dans le cadre du rituelCrédit: Rex Features

Les images montrent une famille allumant une cigarette suspendue dans la bouche d’un cadavre, habillant des crânes de bandanas et prenant des selfies avec les cadavres.

Il y a environ un million de Torajans en Indonésie, dont la plupart vivent dans la région de Sulawesi du Sud.

Ils croient qu’après la mort, l’âme reste dans la maison afin que les morts soient traités avec de la nourriture, des vêtements, de l’eau et des cigarettes.

Les corps sont enveloppés dans des couvertures dans la pièce de la maison ou d’un «tongkonan» – une maison traditionnelle «ancestrale» de Torajan avec un toit en forme de bateau distinctif pour que l’eau de pluie s’écoule.

Un cadavre porte un bandana après avoir été exhumé et nettoyé lors du rituel
Un cadavre porte un bandana après avoir été exhumé et nettoyé lors du rituelCrédit: Rex Features
La tribu garde souvent les corps de leurs proches décédés dans la maison familiale pendant des semaines
La tribu garde souvent les corps de leurs proches décédés dans la maison familiale pendant des semainesCrédit: Rex Features
Un membre de la tribu allume la cigarette d'un parent décédé
Un membre de la tribu allume la cigarette d’un parent décédéCrédits: Claudio Sieber

Les clichés fascinants ont été capturés par le photojournaliste indépendant Hariandi Hafid montrant la tribu Toraja participant au rituel «Manene» – dans lequel les membres de la famille exhument et nettoient les corps des morts. 

Contrairement aux cultures occidentales, où le corps est rapidement retiré après la mort et fréquemment détenu quelques jours plus tard, la tribu garde souvent les corps de ses proches décédés dans la maison familiale pendant des semaines, voire des mois.

Pendant ce temps, le cadavre sera discuté lors d’une conversation générale et un repas sera apporté au corps trois ou quatre fois par jour.

Une fois qu’un enterrement a lieu – après une période appropriée de deuil et de réflexion – il s’agit souvent d’une affaire somptueuse qui coûte des sommes exorbitantes et se déroule sur plusieurs jours.

Une famille pose avec les morts dans le cadre du rituel «Mannena»
Une famille pose avec les morts dans le cadre du rituel «Mannena»Crédit: Rex Features
Les villageois indonésiens déterrent leurs proches morts tous les trois à quatre ans dans le cadre d'une cérémonie bizarre
Les villageois indonésiens déterrent leurs proches morts tous les trois à quatre ans dans le cadre d’une cérémonie bizarreCrédit: Rex Features
Les cadavres sont placés debout pour une séance photo de famille
Les cadavres sont placés debout pour une séance photo de familleCrédit: Rex Features

Les Toraja croient que la mort n’est que la prochaine étape du voyage de l’âme à travers l’univers. 

«Ma mère est décédée soudainement, nous ne sommes donc pas encore prêts à la laisser partir», a déclaré une femme torajane, Yohana Palangda, à National Geographic  en 2016 , expliquant  comment cela aide le processus de deuil.

« Je ne peux pas accepter de l’enterrer trop rapidement. »

Un membre de la famille pose avec un parent décédé
Un membre de la famille pose avec un parent décédéCrédit: Rex Features
Les Toraja croient que la mort n'est que la prochaine étape du voyage de l'âme à travers l'univers
Les Toraja croient que la mort n’est que la prochaine étape du voyage de l’âme à travers l’universCrédit: Rex Features
La tribu croit que le rituel leur apporte la chance
La tribu croit que le rituel leur apporte la chanceCrédit: Rex Features

Le rituel est effectué pendant la saison des récoltes vers juillet, août et septembre et est généralement effectué tous les trois ou quatre ans, selon les souhaits de la famille.

Au cours de la procession, les anciens traditionnels (Ne ‘Tomina Lumba) réciteront des prières dans l’ancienne langue Toraja.

Le rituel est effectué pendant la saison des récoltes vers juillet, août et septembre
Le rituel est effectué pendant la saison des récoltes vers juillet, août et septembreCrédit: Rex Features
Les corps sont enveloppés dans des couvertures dans la pièce de la maison ou dans un `` tongkonan ''
Les corps sont enveloppés dans des couvertures dans la pièce de la maison ou dans un «  tongkonan  »Crédit: Rex Features
Il y a environ un million de Torajans en Indonésie, dont la plupart vivent dans la région sud de Sulawesi
Il y a environ un million de Torajans en Indonésie, dont la plupart vivent dans la région sud de SulawesiCrédit: Rex Features
Un cadavre est dépoussiéré par un membre de la tribu
Un cadavre est dépoussiéré par un membre de la tribuCrédit: Rex Features
Les cadavres sont souvent laissés à `` sécher '' au soleil
Les cadavres sont souvent laissés à «  sécher  » au soleilCrédit: Rex Features

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : THESUN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *