Le monstre de Boggy Creek : Découvrez l’histoire vraie du monstre de Fouke

Au début des années 1970, la petite ville de Fouke, Arkansas, et les régions environnantes, y compris le comté de Miller, ont accueilli ce que les témoins ont décrit comme une grande créature ressemblant à un hominidé couvert de longs cheveux noirs. La plupart des témoins ont estimé que la créature était énorme.

Certains récits du monstre Fouke suggèrent que la créature a peut-être couru sur ses hanches dans une posture affalée, balançant ses bras de la même manière qu’un singe. Le monstre Fouke aurait une odeur terrible et des yeux rouge vif, de la taille d’un dollar en argent.

Le monstre de Fouke a reçu son nom par le journaliste de Texarkana Gazette et Texarkana Daily News Jim Powell, qui a souvent rendu compte de la créature entre 1971 et 1974. La légende locale veut que la créature remonte à des observations en 1946, dans la région de Jonesville , qui a donné naissance au nom, le monstre de Jonesville.

Malgré ces affirmations antérieures d’observations, le nom de Fouke Monster est resté et est encore largement utilisé à ce jour pour décrire les observations de tout grand singe comme des créatures repérées dans la région de Fouke Arkansas.

Le monstre de Fouke a fait la une des journaux en 1971 lorsqu’il aurait attaqué la maison de Bobby Ford et de sa femme Elizabeth la nuit du 1er mai. Selon Elizabeth Ford, la créature, qu’elle pensait au début être un ours, a atteint par la fenêtre de l’écran pendant qu’elle dormait sur son canapé.

La créature a ensuite été chassée par son mari au retour d’un voyage de chasse avec son frère Don. Peu après minuit, le 2 mai, alors que M. Ford se tenait sur son porche, la créature serait revenue et aurait attrapé l’épaule de Bobby, le jetant au sol. M. Ford a réussi à ramper librement et a ensuite été traité à l’hôpital St. Michael de Texarkana pour des égratignures dans le dos et un léger choc.

Les Ford ont affirmé qu’au cours de la rencontre, ils ont tiré plusieurs coups de feu sur la créature et ont cru qu’ils avaient frappé la créature, mais aucune trace de sang n’a jamais été trouvée. Une recherche dans les environs n’a pas permis de localiser la créature, mais a réussi à localiser plusieurs grandes empreintes de pas à trois doigts près de la maison, des marques de rayures sur le porche et des dommages à une fenêtre et au revêtement de la maison.

Au cours des mois suivants, des résidents locaux et des touristes ont continué à rapporter des observations, y compris une observation par M. D Woods, son épouse Wilma Woods et Mme R. Sedgass qui ont déclaré avoir vu une créature ressemblant à un singe traversant la route 71.

Plusieurs empreintes de pas ont également été découvertes pendant cette période, la plus connue a été découverte dans un champ de soja appartenant à l’opérateur de station-service local Willie E. Smith. Ces gravures ont été examinées par le garde-chasse Carl Galyon qui n’a pas été en mesure de confirmer ou de réfuter leur authenticité. Comme les empreintes trouvées à la résidence Ford, ces empreintes semblaient indiquer que le monstre Fouke n’avait que trois orteils.

Environ un mois après l’incident à la résidence Ford, l’archéologue du Southern State College, le Dr Frank Schambagh, a déterminé que les traces étaient presque certainement un canular. Déclarant que les traces ne pouvaient pas provenir d’une espèce de singe ou d’homme-singe, comme l’ont affirmé de nombreux témoins oculaires, en raison de la nature à trois doigts des traces.

Tous les primates et hominidés, modernes et historiques, ont eu 5 orteils; en outre, le Dr Schambagh a cité plusieurs autres anomalies dans le cadre de sa conclusion. Il a noté que la région n’avait pas d’histoire de primates, excluant la possibilité que la créature soit les restes d’une espèce indigène, également tous les primates connus de l’homme sont diurnes, ou étant actifs pendant la journée, le monstre Fouke semblait être nocturne. .

Les observations du monstre Fouke au début des années 1970 ont suscité l’intérêt des touristes et des chasseurs. Une prime de 1090,00 $ sur la créature a été offerte par la station de radio Little Rock KAAY, plusieurs tentatives ont été faites pour suivre la créature, y compris des équipes utilisant des chiens odorants, mais ils ont été incapables de localiser la créature.

Le monstre de Fouke est devenu si populaire qu’en 1973, l’histoire de la rencontre de Bobby Ford a été transformée en une horreur semi-factuelle de style documentaire filmée intitulée The Legend of Boggy Creek. Le film a été diffusé en voiture dans les cinémas du pays et a rapporté plus de 22 millions de dollars, ce qui en fait le 7ème film le plus rentable de cette année. Le film a été tourné principalement sur place à Fouke et à proximité de Texarkana, bien que certaines scènes aient été tournées à Shreveport, en Louisiane.

La légende de Boggy Creek a si bien fonctionné qu’elle a engendré deux films supplémentaires sur le monstre Fouke. Return to Boggy Creek a été filmé et sorti en 1977; le film avait une intrigue entièrement fictive et n’était pas destiné à être une suite de la légende de Boggy Creek. Cela a commencé Dawn Wells en tant que mère de trois enfants qui se sont perdus dans le marais.

Bigfoot

L’autre film a été tourné et sorti en 1985, intitulé The Barbaric Beast of Boggy Creek, Part II. Ce film a été écrit comme une suite du premier film, The Legend of Boggy Creek et a regardé Brian Lockart, un professeur de l’Université de l’Arkansas qui dirige un groupe d’étudiants dans les marais autour de Fouke.

Les observations du monstre Fouke ont été sporadiques depuis le début des années 1970. En 1991, la créature aurait été vue en train de sauter d’un pont, également en 1997 et 1998, 40 observations combinées de la créature ont été signalées. Une majorité de chercheurs de Fouke Monster pense que la créature peut en fait être une erreur d’identification d’un cryptide connu, très probablement Bigfoot.

Le plus gros argument contre la théorie Bigfoot est que le monstre Fouke n’aurait que trois orteils alors que, comme toutes les pistes Bigfoot connues, ont 5 orteils. Une théorie avancée pour expliquer la question des orteils indique que le monstre Fouke est en fait un Bigfoot, mais en raison de l’empiètement de l’homme, les routes migratoires de la créature ont été coupées.

Cet isolement géographique conduirait le Bigfoot restant dans la région à se consanguiner comme moyen de maintenir la population. La science a prouvé que l’une des premières choses à se produire dans une population consanguine est la déformation et la mutilation des doigts et des orteils, par conséquent, au fil des ans, la population Bigfoot connue sous le nom de monstre Fouke pourrait, selon la théorie, perdre deux de ses orteils, ce qui les trois empreintes d’orteils.

D’autres chercheurs ont noté des similitudes entre les observations du monstre Fouke et du monstre des marais de Honey Island qui vivraient dans les marais de la Louisiane. L’Arkansas partage sa frontière sud avec la Louisiane et Fouke est situé très près de la frontière sud-ouest des deux États. Les pistes du monstre des marais de Honey Island affichent généralement la même configuration à trois doigts que celle des pistes du monstre Fouke.

Un grand nombre de chercheurs pensent que Bigfoot est un animal migrateur, il n’est donc pas difficile d’imaginer qu’une population de Bigfoot, coupée de la plus grande population migratrice, migrerait toujours dans une zone plus petite, et avec la distance géographique entre L’Arkansas et la Louisiane étant si petits, il n’est pas difficile de penser que ces deux créatures pourraient être une seule et même chose.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *