Témoignage : Rencontre avec un homme aux yeux noirs dans l’ascenceur

C’était le 2 septembre 2000, et l’une des contraintes en tant que cadre est que vous devez parfois passer des nuits très tardives au travail. Mon bureau était au cinquième étage et j’arrivait à minuit. J’étais le seul employé, pour autant que je sache, aux cinq premiers étages à part Ben, un autre collègue banquier à mon étage et Stan, qui est agent de sécurité.

J’ai décidé après avoir terminé les fichiers que je faisais que j’allais rentrer chez moi. J’ai dit adieu à Stan, qui a plus ou moins grogné et a conduit le couloir jusqu’à l’ascenseur. J’ai ensuite appuyé sur le niveau B2 car les niveaux B sont les parkings.

En descendant, l’ascenseur clignote qu’il a été appelé à l’étage 2. J’ai trouvé cela très étrange, vu que je l’ai dit, les deux seules autres personnes des cinq premiers étages où moi, le banquier et Stan. Quoi qu’il en soit, l’ascenseur s’arrête à l’étage 2 et entre un homme de grande taille avec plus ou moins une coupe noire.

La première chose que j’ai faite a été d’ouvrir la bouche pour demander de quel secteur il était et qui lui avait donné la permission, mais quand je l’ai regardé dans les yeux, ils étaient entièrement noirs. Les pupilles, les rétines tout. Je me souviens de ne pas avoir vraiment été effrayé par ses yeux.

Pour être honnête, je pensais juste qu’il avait peut-être un handicap aux yeux. Alors que l’ascenseur se remet lentement en route, il m’a demandé où j’allais, et j’ai simplement répondu «à la maison».

Il a ensuite demandé pourquoi, et j’ai plus ou moins ri et j’ai juste dit que je voulais aller dormir et voir ma femme. Il a alors juste marmonné très doucement, comme s’il se parlait à lui-même: «Ça doit être agréable d’avoir une maison.

J’ai pensé qu’il était juste amical et qu’il devait louer. En arrivant à B1, j’ai réalisé qu’il n’avait pas appuyé sur le bouton pour savoir où il allait, alors j’ai demandé: «Où vas-tu?» à quoi il a répondu plutôt avec colère en me regardant avec ses yeux effrayants, « Nulle part. »

Me sentant un peu agacé par son explosion qui n’avait aucun sens à l’époque, j’étais heureux de partir quand nous avons atteint B2. En me dirigeant vers ma voiture, qui était à environ 10 mètres de l’ascenseur, j’ai vu qu’il ne sortait pas; en fait, il bougeait à peine.

Il n’arrêtait pas de me fixer et de me fixer où je marchais. Commençant à avoir peur que le gars soit un peu déformé, j’ai couru le peu de distance jusqu’à ma voiture et me suis retourné pour voir que l’ascenseur était en montée jusqu’au 6ème étage. Me sentant un peu soulagé, j’ai monté les rampes et je suis arrivé. à la porte de sécurité, j’ai glissé la carte et suis parti sur la route.

Maintenant, la vraie partie bizarre. Alors que je conduisais dans la rue, toutes les lumières étaient éteintes – et c’est à Sydney (ville de NSW). Puis je me retourne… et devine qui marche juste devant la voiture – notre homme aux yeux noirs préféré! Inutile de dire que je suis rentré chez moi en courant, enfreignant probablement cinq lois routières. Comment avait-il pu quitter le bâtiment et être devant moi alors qu’il n’avait pas de voiture et qu’il était monté au 6ème étage?

Cela devient plus étrange. Sur les bandes vidéo et les enregistrements, il n’y a personne qui utilise l’ascenseur à ce moment-là en dehors de moi. À ce jour, je ne sais pas si c’était mon hallucination ou si j’ai rencontré une entité sombre.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *