L’un des magasins les plus hantés de Chester a fermé ses portes

L’un des magasins les plus hantés de Chester, en Angleterre, a fermé ses portes pour de bon. L’atelier de canapés sur Watergate Street remonte au 14ème siècle et a été considéré comme la maison de ville médiévale la mieux conservée de tout Chester. Un homme du nom de John Leche a occupé la maison il y a de nombreuses années et les armoiries de sa famille sont restées au-dessus de la cheminée longtemps après son départ.

Bien que le raisonnement derrière sa fermeture soit actuellement inconnu, le fait que la rumeur soit hantée amènerait certainement certaines personnes à se demander si cela a quelque chose à voir avec cela. Le bâtiment est tellement hanté qu’il a même fait la une des journaux concernant l’activité fantomatique. Ceux qui travaillaient dans le magasin ont affirmé avoir vu une silhouette d’ombre se déplacer et avoir une sensation étrange comme si quelqu’un ou quelque chose les regardait.

Atelier de canapés (également connu sous le nom de Maison Leche après John Leche.)

Selon un article de 2017 dans Cheshire Live , les travailleurs de l’atelier de canapé étaient «absolument convaincus» que le bâtiment était hanté par un jeune garçon qui serait décédé sur place il y a des siècles. Même si partager un espace avec un esprit peut être terrifiant, le fantôme qui hante prétendument la boutique n’est pas là pour faire du mal. «Nous avons tous l’impression que c’est un esprit joyeux, mais c’est toujours très effrayant», a déclaré Lizzy Weston qui a travaillé dans la boutique pendant plus de 20 ans.

On pense que le jeune garçon est décédé lorsque le bâtiment a été utilisé comme maison publique nommée La Main et le Serpent au 18 e siècle. Pendant ce temps, l’une des pièces servait de salle d’eau où plusieurs jeunes garçons étaient assis derrière un petit trou dans le mur où ils poudraient les perruques de la noblesse en visite. Pendant qu’ils poudraient, ils utilisaient de l’arsenic qui tuait tous les insectes qui se seraient rassemblés dans la perruque. Malheureusement pour les garçons, l’arsenic était extrêmement toxique et ils auraient automatiquement inhalé la substance, provoquant potentiellement la mort de certains d’entre eux.

« Je pense que cela pourrait être l’esprit d’un petit garçon du 18ème siècle qui est peut-être mort quand ce bâtiment était un pub », a expliqué Weston, ajoutant: « C’était une période où la noblesse portait des perruques, de la poudre blanche et des taches de beauté sur leurs visages et il était plus facile de poudrer ces perruques que de les laver, mais les histoires que j’ai entendues à propos du bâtiment suggèrent qu’il a peut-être causé la mort de quelques jeunes garçons. Elle a ajouté: «Un des anciens résidents qui vivait au-dessus de notre magasin m’a également dit qu’elle entendait de temps en temps le son d’un petit garçon jouant avec ce qui ressemblait à des jouets en bois. Elle était allée vérifier quels étaient les sons mais n’avait jamais rien trouvé pour les expliquer.

Bien qu’il semble certainement que le bâtiment ait été hanté par un jeune garçon, il reste un mystère quant à savoir si l’activité paranormale a quelque chose à voir avec la fermeture du magasin. Alors, quelle est la prochaine étape pour le bâtiment – les propriétaires actuels le vendront-ils et une nouvelle entreprise y ouvrira-t-elle? Le fantôme du jeune garçon restera-t-il là pour effrayer les nouveaux propriétaires? Nous devrons simplement attendre et voir …

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *