La malédiction du Macbeth de Shakespeare

L’une des pièces les plus populaires de Shakespeare, Macbeth a un passé étrange et dangereux, remontant à sa première représentation au début des années 1600.

Lors de cette première représentation, la légende raconte que le garçon interprété par Lady Macbeth est tombé malade et est mort juste avant de monter sur scène. Lorsque cela s’est produit, Shakespeare lui-même a dû continuer à jouer le rôle.

Le roi James I aurait été tellement dégoûté par toute l’action sanglante sur scène qu’il a interdit à la pièce d’être jouée à nouveau pendant plusieurs années.

La tragédie a continué de sévir dans la pièce.

Jouer le rôle de Lady Macbeth était particulièrement risqué. Les actrices qui incarnaient le personnage ont été chassées du théâtre par le public croyant que l’actrice était un vrai tueur, une autre actrice est tombée à 15 pieds de la scène pendant la tristement célèbre scène de somnambulisme et en 1926, un acteur mineur a improvisé son rôle et a tenté d’étrangler Lady Macbeth. sur scène.

Une représentation de 1849 à New York a fouetté le public dans une telle frénésie qu’une émeute a éclaté et plus de 30 personnes ont été tuées.

Les performances du XXe siècle ont été particulièrement brutales. Lorsque Laurence Olivier a joué le rôle-titre en 1937, un poids lourd au-dessus de la scène s’est mystérieusement détaché et s’est écrasé à quelques centimètres de l’acteur.

Cette production a choisi imprudemment d’utiliser des épées réelles dans les scènes de combat, et la pointe de l’une des épées s’est cassée et a volé dans le public, frappant un homme et lui causant une crise cardiaque.

Une production de 1942 mettant en vedette John Gielgud détient le record de la plupart des malheurs. Trois acteurs sont morts pendant sa course et le créateur de costumes s’est suicidé juste après la première.

En 1953, Charlton Heston jouait le rôle principal et a subi de graves brûlures aux jambes. On a découvert plus tard que ses collants avaient été mystérieusement imbibés de kérosène.

Et la liste continue.

Les gens du théâtre sont superstitieux, et tout ce qui cause autant de problèmes que Macbeth a une foule de traditions à ce sujet. Par exemple, sauf dans le cadre d’une répétition réelle pour la pièce ou pour une production réelle, personne ne prononce le titre / nom «Macbeth».

La pièce elle-même est communément appelée dans les cercles théâtraux le Scottish Play. Bien sûr, les acteurs disent parfois accidentellement le titre de la pièce, et il existe de nombreuses croyances sur la façon d’éviter la malchance une fois que cela se produit.

La plupart des variations incluent le fait de quitter le théâtre, de tourner trois fois, de jurer, de cracher sur l’épaule gauche, puis d’attendre d’être invité à revenir dans le bâtiment du théâtre.

La grande question est de savoir ce qui a provoqué la malédiction Macbeth en premier lieu. Il y a des histoires différentes. Un conte dit que Shakespeare a utilisé une incantation réelle dans la pièce et les sorcières qui ont assisté aux représentations étaient tellement en colère qu’elles ont jeté une malédiction sur toutes les futures productions du drame.

Un autre a déclaré que Shakespeare lui-même avait maudit la pièce une fois que le roi Jacques Ier lui avait interdit de la jouer à nouveau.

Quelle que soit la raison, les troupes d’acteurs restent méfiantes à l’égard de la pièce, même si elle se révèle être un plaisir pour le public.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *