Le mystère du crâne extra terrestre de Sealand

L’histoire de The Sealand Skull est assez récente. Le crâne n’a été découvert qu’en 2007 dans la petite ville d’Ølstykke sur l’île danoise de Sealand. L’homme qui l’a découvert était un entrepreneur qui avait été embauché pour remplacer les tuyaux d’égout vieillissants de la propriété.

La découverte initiale a été prise avec une pincée de sel et considérée en quelque sorte comme le crâne d’un cheval. Un ancien propriétaire de la propriété était en fait un boucher de chevaux et des os d’équidés étaient connus pour avoir été enterrés dans le jardin arrière. Ce n’est que lorsque le crâne a été nettoyé qu’il a été pleinement découvert quelle trouvaille il avait le potentiel d’être.

La couverture de la découverte était minime au début, juste quelques lignes dans la presse locale. Indépendamment de l’origine réelle du crâne, le fait de ne pas en tenir compte peut être un mystère en soi.

La première étude sérieuse menée n’a été tentée qu’en 2010. Les scientifiques du College of Veterinary Medicine ont examiné de plus près le crâne et ont finalement déterminé qu’ils ne pouvaient pas résoudre le mystère du crâne à leur satisfaction – ou à celle de quiconque.

Ils ne pouvaient même pas décider à quelle espèce appartenait le crâne. Ils sont arrivés à une conclusion définitive; tout en ressemblant à un mammifère, il ne pouvait pas entrer dans la taxonomie linnéenne en raison de «certaines caractéristiques».

Crâne de Sealand (à gauche) et crâne humain (à droite)

Incapable de progresser davantage, le crâne a été transmis à l’Institut Niels Bohr de Copenhague. Comme leurs homologues vétérinaires, les scientifiques ici n’ont pas été en mesure de fournir des détails sur le crâne, mais ont fait une découverte cruciale. Les tests de datation au carbone ont révélé que le crâne avait presque mille ans.

On estime que l’être était vivant entre 1200 et 1280. Cela seul devrait exclure tout canular potentiel comme une possibilité en ce qui concerne l’authenticité. D’autres fouilles du site n’ont révélé aucune découverte supplémentaire qui soulève une question intéressante: où est le reste du squelette?

Peut-être qu’un indice peut être trouvé dans la découverte du crâne lui-même. Selon les rumeurs, il a en fait été trouvé au-dessus des tuyaux. Peut-être que quiconque a laissé le crâne l’a fait au cours des dix ou deux dernières années. Peut-être que le crâne, ainsi que le squelette encore inconnu, ont été stockés dans des endroits aussi divers que Paris, Munich et les Balkans.

Certains insistent sur le fait que c’est de là que vient le crâne. Les résidents locaux d’il y a des générations mentionnent un clan néolithique se faisant appeler L’Ordre Lux P Pégasos ou l’Ordre de Pegasus Light.

Ces personnes auraient été les gardiens de plusieurs objets d’importance, dont un mystérieux crâne. On ne sait pas grand-chose de cet ordre, mais il était connu pour avoir été fondé en 1350 et les membres supposés comprenaient des noms notables tels que Shakespeare, HG Wells et Thomas Jefferson.

En comparant le crâne de Sealand à un crâne humain moyen, plusieurs différences ressortent immédiatement. En plus d’être sensiblement plus grand, le crâne de Sealand a des orbites plus grandes qui sont plus profondes et ont une forme orbitale plus arrondie.

Les douilles sont également plus larges qu’un humain et semblent moins centrées. Ses narines sont plus petites en comparaison et le menton de la créature est étroit. Le crâne de Sealand a également une surface qui semble lisse au toucher et pourrait être un indicateur qu’il a été adapté ou habitué à un environnement plus froid. Il peut avoir également eu des inclinaisons nocturnes.

Au fur et à mesure que de nouvelles études sur le crâne sont faites, un nombre croissant est plus convaincu que jamais qu’il s’agit en fait du crâne d’une entité biologique extraterrestre qui est décédée il y a un millénaire et, pour une raison quelconque, a été laissée ici.

Était-ce un éclaireur ou un colon d’une planète lointaine, peut-être situé à l’intérieur de la constellation du Pégase? Serait-ce une espèce humaine inconnue qui a échappé à toute la science pour toute l’histoire? Si le reste du squelette peut être localisé, il pourrait répondre à de nombreuses questions … ou en poser beaucoup plus.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *