Un temps de réflexion : superstition et folklore autour du miroir

Depuis que l’humanité a vu son propre reflet pour la première fois, nous avons été fascinés par les surfaces qui nous renvoient notre image. Peut-être à cause de cette fascination, il existe une incroyable variété de superstitions, de mythes et de légendes urbaines entourant spécifiquement les miroirs et les corps réfléchissants en général.

Tout le monde a entendu, par exemple, que briser un miroir entraînerait sept ans de malchance. Cette superstition remonte aux Romains, qui croyaient que la vie se renouvelait tous les sept ans, et que briser un miroir causerait ainsi des dommages à l’âme qu’il réfléchissait à l’époque pendant cette durée.

C’est la mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle est qu’il existe un certain nombre de remèdes populaires pour soulager les sept années de malchance. Les premiers esclaves américains croyaient que la malchance pouvait être emportée en immergeant les morceaux du miroir brisé dans l’eau du sud pendant sept heures.

Une autre histoire dit que les sept années de malchance peuvent être empêchées de prendre effet en broyant les éclats du miroir en une poudre fine afin qu’ils ne reflètent plus du tout les images. Un autre encore dit que mettre les morceaux cassés dans un sac et les enterrer accomplira la même chose.

Les miroirs étaient souvent utilisés dans les rituels magiques et psychiques pour la surveillance – voir à distance une autre personne ou un autre lieu – et communiquer. Ils pourraient également être utilisés dans les rituels magiques de divination – la bonne aventure et la lecture de l’avenir.

Ceci était connu sous le nom de catoptromancie ou d’énoptromancie, et a été décrit dans un texte grec ancien comme étant effectué en abaissant un miroir sur un fil jusqu’à ce que son bord inférieur touche la surface d’un bassin d’eau. La personne effectuant le rituel prierait alors le dieu ou la déesse approprié avant de contempler les reflets créés par la combinaison de l’eau et du miroir.

Dans le même ordre d’idées, certaines cultures anciennes croient que les miroirs reflétaient «l’âme de l’ombre» et pourraient montrer la vraie nature de la personne réfléchie. Cela a peut-être contribué à ce que les légendes sur les vampires et les démons n’aient pas de reflets, car on dit qu’ils n’ont pas d’âme à réfléchir. L’absence de reflet révèle ainsi leur vraie nature.

Dans la religion juive, il est important de couvrir tous les miroirs dans une maison où quelqu’un est mort alors que la famille est assise Shivah (la période de deuil de sept jours). On dit que si les miroirs ne sont pas couverts, l’esprit du défunt peut être piégé en un et ne pas pouvoir passer à l’au-delà.

Certaines cultures sont allées plus loin en insistant sur le fait que les miroirs devraient être couverts la nuit et lorsque les gens de la maison dorment, pour s’assurer que l’âme errante d’un rêveur ne soit pas piégée dans un. Dans la culture serbo-croate, un miroir était parfois enterré avec les morts, à la fois pour empêcher l’esprit d’errer et pour empêcher les hommes pervers de se lever.

L’une des légendes urbaines les plus célèbres liées au miroir est celle de Bloody Mary, une histoire qui pourrait reprendre à elle seule un article entier. Le plus souvent, il s’agissait de préadolescents et d’adolescents qui défient un ami d’aller dans une salle de bain, de fermer la porte et d’éteindre la lumière, puis de chanter plusieurs fois une variante de «Bloody Mary…».

Il y a plus de variations du chant qu’aucune personne n’en a jamais rassemblées, et le nombre de fois où l’esprit doit être appelé varie tout aussi largement.

La plupart du temps, la personne qui a osé aura trop peur des répercussions pour les subir, et se précipitera hors de la pièce en panique ou fera simplement semblant de l’avoir fait.

Parce que le faire a un coût terrible; selon les histoires, faire appel à cet esprit amène sa vengeance sur la personne qui le fait, résultant en quoi que ce soit de la simple terreur en passant par le meurtre jusqu’à être traîné dans le miroir, pour ne plus jamais être revu.

Clive Barker a porté ce concept sur grand écran dans son film Candyman, où l’esprit titulaire est appelé (pour faire des choses vraiment horribles à son invocateur) en disant son nom trois fois en se regardant dans un miroir.

Puisque les miroirs sont souvent considérés comme des portails d’une certaine manière, on ne sait jamais ce qui pourrait se passer lorsque les conditions sont bonnes (ou mauvaises, selon le cas).

Et quoi de pire que d’être dans une pièce noire avec un miroir et d’entendre soudain quelque chose d’autre bouger dans la pièce avec vous alors que vous savez qu’il n’y avait rien là-bas lorsque vous êtes entré. Si la peur ne vous tue pas, peu importe est venu probablement.

De toute évidence, un miroir dans une pièce sombre avec peu ou pas de lumière peut être une chose dangereuse. Voir un miroir à la lueur des bougies comporte également de nombreux dangers, si l’on en croit les mythes et les légendes.

Une légende dit que regarder un miroir uniquement à la lueur d’une bougie vous montrera votre reflet – et celui de toutes les entités habitant votre maison, qu’elles soient fantômes ou non. Inutile de dire qu’une fois que vous en prenez conscience, ils prennent également conscience de vous… et il y a de fortes chances qu’ils ne soient pas amicaux.

Il y a plus de superstitions impliquant des miroirs qu’on ne peut facilement en compter, mais toutes ne sont pas négatives. Par exemple:

• Si un nouveau couple se voit pour la première fois dans un miroir, il aura un mariage heureux.

• Pour voir une image de son futur mari, on a dit à une fille de manger une pomme assise devant un miroir, puis de se brosser les cheveux. Ce faisant, une image de l’homme apparaîtrait derrière son épaule.
• Si vous vous sentez triste ou troublé lorsque vous êtes seul à la maison, sans personne à qui parler et sans moyen apparent de contrôler votre dépression, tenez-vous devant un miroir et regardez dans vos yeux. Votre anxiété devrait disparaître.
• Les anciens Chinois croyaient que les miroirs effrayaient les mauvais esprits effrayés par leur propre apparence. Si le miroir était cassé, la protection était perdue.

Inutile de dire qu’il existe un nombre beaucoup plus grand de superstitions négatives liées aux miroirs, y compris des choses telles que:

• Si un miroir tombe et se brise tout seul, quelqu’un dans la maison mourra bientôt.
• Quelqu’un qui voit son reflet dans une pièce où quelqu’un est récemment décédé mourra bientôt lui-même.
• Les acteurs pensent que ce n’est pas de la chance de voir leur reflet en regardant par-dessus l’épaule d’une autre personne.
• Idéalement, aucun miroir ne devrait être suspendu si bas qu’il «coupe» la tête du membre le plus grand du ménage (cela pourrait causer des maux de tête).

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *