La peinture hantée d’une photographie liée au paranormal

Au début des années 90, l’artiste Laura P. a créé un tableau basé sur une photographie prétendument paranormale prise par le photographe commercial James Kidd.

Kidd avait pris une photo de la scénographie à Tombstone, en Arizona et lors de son développement, il a remarqué quelque chose de surprenant: perché sur une bûche à gauche du chariot, il y avait une silhouette qui n’était pas présente à l’origine lorsque la photo a été prise; de plus, le personnage semblait manquer de tête.

Après avoir entendu l’histoire en personne de Kidd, Laura a été inspirée pour créer une peinture à l’huile de 16 x 20 pouces basée sur la photo. Presque immédiatement après avoir commencé son travail, dit-elle, elle a été frappée de malaise quant aux raisons pour lesquelles elle avait choisi ce sujet.

Après l’avoir terminé, elle l’a accroché pour être exposée dans une entreprise locale, mais dans les trois jours, elle a été rappelée pour retirer le tableau parce que les personnes qui travaillaient au bureau affirmaient que le tableau se déplaçait tout seul, entraînant la disparition de papiers et , en général, ce qui rend les gens mal à l’aise.

Vraie photo sur le dessus.

Le tableau a été rendu et finalement emmené avec Laura et son mari lorsqu’ils ont déménagé dans leur nouvelle maison où les anomalies ont continué – d’étranges petits événements qui ont persisté pendant des années et qui semblaient toujours impliquer le tableau ou se produire à proximité.

Mystérieuse fuite

«En 1995, mon mari et moi avons emménagé dans une toute nouvelle maison au Tennessee. Nous nous sommes demandé si ces événements fantomatiques cesseraient. Mais ils ne l’ont pas fait. Curieusement, le toit du garage de cette nouvelle maison avait une fuite lorsqu’il pleuvait. Les couvreurs sont venus trois fois pour le réparer et, bien qu’ils y aient travaillé, ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas trouver la cause de la fuite.

«Cela n’avait aucun sens. Rien de ce qu’ils ont fait n’a arrêté la fichue fuite. Finalement, mon mari m’a demandé où se trouvait la peinture fantôme. Il était adossé au mur entre le salon et le garage. Nous avons déplacé le tableau… et le toit du garage n’a plus jamais fui.

Sel renversé

«Un soir, je préparais le dîner. Nous avions un bar de l’île et c’est là que j’ai mis la table. J’ai pris les salières et les poivrières, qui étaient deux petits pots de conserve avec des poignées, et les ai placées sur le bar.

«Je suis allé à la porte et j’ai appelé mon mari que le dîner était prêt. Quand je suis rentré au bar, du sel s’est répandu partout et sur le sol. La salière, debout, était toujours là où je l’avais posée. Nous n’avons ni animaux ni enfants dans la maison à blâmer pour le déversement. C’est complètement inexpliqué. »

Le verre ébréché

«Cet événement m’a vraiment fait peur car il aurait pu me blesser. Nous avions fait des travaux de jardinage et sommes allés dans le garage pour nous reposer là où il faisait frais. Mon mari a dit qu’il nous préparerait des boissons. Il revint avec les boissons dans d’épais verres dorés avec des glaçons.

«Nous avons fini nos verres, et il a dit qu’il allait en prendre un autre et j’ai dit que je le ferais aussi. Alors il les a mélangés dans la maison et les a fait sortir. J’avais pris une ou deux gorgées de mon verre quand j’ai baissé les yeux pour voir qu’un gros morceau de verre s’était cassé sur le dessus du verre.

C’était parfaitement bien la première fois que j’en buvais. Tout de suite, j’ai pensé que mon mari l’avait frappé sur quelque chose, mais il a juré qu’il ne l’avait pas fait. Nous avons cherché partout dans le garage le morceau de verre, mais nous n’avons rien trouvé. Nous sommes entrés dans la maison où mon mari a préparé les boissons et sommes descendus par terre avec des lampes de poche et avons regardé. Rien.

«J’ai versé le reste de la boisson dans une passoire pour voir si le morceau de verre était tombé, mais il n’y avait rien. Le morceau manquant était trop gros pour être avalé sans que je m’en aperçoive, mais j’avais toujours cette sensation de malaise dans l’estomac. Nous n’avons jamais trouvé le morceau de verre manquant.

Laura a parlé de la peinture à des amis et l’un d’eux a douté de l’histoire avec véhémence et a exigé de voir la toile de ses propres yeux. En le voyant, elle en a ri. Selon Laura: «Cette nuit-là, dans la maison [de la femme], une horloge qui était accrochée au mur depuis 40 ans est tombée et s’est brisée en cent morceaux.»

Enfin, un ami a pris quelques photos du tableau (ce qui est étrange à sa manière, étant donné que le tableau lui-même est basé sur une photo). L’ami prétend qu’il avait posé les photos sur la table de sa maison et qu’en sortant, il a vu une silhouette blanche brumeuse qui semblait manquer de tête. Il s’est débarrassé des photos immédiatement.

Actuellement, le tableau est accroché dans la maison de Laura. Quelques personnes ont demandé à acheter le tableau, mais j’ai peur de le vendre. Que ferait un fantôme malheureux dans leur vie?

«Je ne crois toujours pas vraiment aux fantômes… Pourtant, si j’avais eu à refaire ça, je n’aurais pas créé ce tableau», dit Laura.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *