Un trou gigantesque apparaît en Sibérie et les scientifiques ne veulent pas révéler ce qu’il y a à l’intérieur

Dans le nord de la Sibérie, en Russie, de nombreux trous géants sont soudainement apparus. Les cratères mystérieux ont été détectés pour la première fois à partir d’un hélicoptère en 2014. Depuis lors, les chercheurs ont enquêté sur les formations inhabituelles, mais personne n’a été en mesure de trouver une réponse définitive à leur mystère. Certains experts pensent qu’ils sont causés par des météores géants. Il y a aussi ceux qui ont suggéré qu’ils étaient des preuves de l’atterrissage d’OVNI . Il est clair que cette théorie n’est pas acceptée par la communauté scientifique, qui garantit que son origine est l’émission de gaz naturel.

Selon des scientifiques russes, une grande quantité de méthane a été déposée sous terre dans cette partie sous une pression extrême. Le volume de gaz augmente en raison de l’augmentation de la température en Sibérie. En conséquence, ces trous ont été créés par une forte explosion lorsque la pression augmente. Quelle que soit sa véritable origine, un trou est à nouveau apparu dans l’Arctique russe.

Un nouveau trou en Sibérie

Le trou mystérieux a été découvert après une forte explosion dans la toundra après un été excessivement chaud. Selon les scientifiques, l’explosion a été causée par une accumulation de méthane dans le pergélisol en cours de dégel. Le trou gigantesque est le dix-septième grand cratère à apparaître dans la région au cours des six dernières années.

Des blocs de terre et de glace auraient été projetés à des centaines de mètres de l’épicentre par une force colossale provoquée par l’explosion. L’une des théories est que du gaz a été rejeté dans un sol gelé pendant des milliers d’années mais qui commence maintenant à dégeler. Le nouveau trou a été découvert par hasard depuis les airs par l’équipe de télévision de Vesti Yamal TV, qui était sur le point de couvrir un événement sans rapport. Ensuite, un groupe de scientifiques est parti en expédition pour examiner le grand cratère cylindrique estimé à au moins 50 mètres de profondeur.

Le scientifique Dr. Evgeny Chuvilin, chercheur principal à l’Institut de science et de technologie de Skolkovo, a déclaré qu’il était surprenant par sa taille et sa grandeur. À son avis, le cratère est né des «forces colossales de la nature» . Pour sa part, le professeur Vasily Bogoyavlensky, de l’Institut russe de recherche sur le pétrole et le gaz à Moscou, a déclaré que le trou était inhabituel et qu’il n’avait rien vu auparavant.

« Il contient beaucoup d’informations scientifiques supplémentaires, que je ne suis pas encore prêt à révéler « , a déclaré Bogoyavlensky . «Ces cratères apparaissent parce que des cavités saturées de gaz se forment dans le pergélisol. Certaines des explosions, mais pas toutes, se sont produites sur des monticules, dans la toundra lorsque le gaz s’accumule sous une épaisse couche de glace. « 

Bogoyavlensky estime que le forage de gaz naturel à Yamal, un fournisseur clé de l’Europe, pourrait être un facteur dans les éruptions. Vous êtes également préoccupé par le risque de catastrophes écologiques si des explosions se produisent sous des gazoducs, des installations de production ou des zones résidentielles.

« Dans diverses régions, les monticules, comme nous le voyons à la fois dans les données satellitaires et de nos propres yeux lors des inspections d’hélicoptères, soutiennent littéralement les gazoducs », a poursuivi Bogoyavlensky. «À certains endroits, ils soulèvent les tuyaux de gaz … ils semblent commencer à plier légèrement ces tuyaux.

Les scientifiques russes appellent les trous hydrolacolithes ou bulgunnyakhs et disent que l’étude de l’étrange phénomène en est à un stade précoce. Mais la déclaration de Bogoyavlensky a suscité beaucoup de controverse, car il n’a pas voulu révéler ce qu’il y a à l’intérieur . Les spéculations incluent l’épave d’un vaisseau spatial extraterrestre ou même des essais nucléaires du Kremlin.

Trou sibérien - Un nouveau trou gigantesque apparaît en Sibérie et les scientifiques ne veulent pas révéler ce qu'il contient

Mais il y a quelque chose de bien pire qu’une dissimulation extraterrestre et des exercices militaires secrets. Cela pourrait être le signe de la destruction de notre planète . Parce que, si le problème est dû au réchauffement climatique, alors toute la glace de Sibérie a commencé à fondre.

La glace s’accumule à la surface de la Terre, contrôlant la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Parce qu’ils absorbent le dioxyde de carbone. Mais en Sibérie, le contraire est vrai. En raison de la hausse des températures, de plus en plus de dioxyde de carbone et de méthane sont libérés dans l’atmosphère. Les deux sont des gaz à effet de serre. Les gaz à effet de serre augmentent encore plus la température de l’atmosphère et, par conséquent, davantage de gaz sont rejetés dans l’atmosphère. Les scientifiques disent que les effets néfastes ont déjà commencé à se faire sentir dans cette région de Sibérie, qui pourrait se propager à travers le monde.

Quelle est votre opinion sur le nouveau cratère de Sibérie? Atterrissage d’OVNI, essais nucléaires ou preuve de la destruction inévitable de notre planète?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *