Au nouveau Mexique, des milliers d’oiseaux morts tombent du ciel

Les théoriciens du complot ont lié la chute de centaines de milliers ou de millions d’oiseaux du ciel à des essais sur un terrain d’entraînement militaire, tandis que d’autres affirment qu’il s’agissait d’un incendie de forêt en Californie. Mais la raison officielle n’a pas encore été annoncée.

Le mystère a commencé le 20 août lorsque des centaines d’oiseaux morts ont été retrouvés au sol près du champ de tir militaire américain White Sands au Nouveau-Mexique.

Au départ, on pensait qu’il s’agissait d’un cas isolé, mais les jours suivants, le problème local s’est transformé en un phénomène à grande échelle – des oiseaux morts ont commencé à être trouvés dans d’autres endroits de l’État, et leur nombre varie de plusieurs centaines de milliers à plusieurs million.

Les oiseaux morts appartiennent à de nombreuses espèces, mais principalement des oiseaux migrateurs – divers passereaux chanteurs et grive noire et bleue.

Pendant tous ces jours, les experts n’ont pas été en mesure de nommer la cause exacte de la mort de ces oiseaux.

Les théoriciens du complot, bien sûr, ont leur propre version. Ils notent que ce n’est pas pour rien que le premier grand groupe d’oiseaux morts a été découvert à une portée de missiles militaires. Il est possible que des tests secrets y aient été effectués.

De grands groupes d’oiseaux morts ont été trouvés dans les comtés de Doña Ana, Hemes Pueblo, Roswell (oui, celui-là) et Socorro. Depuis le 8 septembre, des oiseaux morts ont été retrouvés si souvent que des appels interminables de témoins oculaires ont commencé au ministère de la Chasse et des Pêches du Nouveau-Mexique, et cette vague ne s’est pas calmée à ce jour.

La biologiste Martha Desmond, dans une interview accordée au journal Les Crucas Sun News, a qualifié le phénomène de terrifiant et a déclaré qu’elle et ses collègues n’avaient jamais rien vu de tel ici.

«Nous avons probablement perdu des centaines de milliers, voire des millions d’oiseaux migrateurs», a déclaré Martha Desmond.

En outre, des témoins oculaires rapportent que souvent avant de mourir, les oiseaux se comportent de manière anormale, se rassemblant en grands groupes sur le sol, mais se déplaçant lentement, comme s’ils étaient très endormis.

Des échantillons des oiseaux décédés ont été envoyés au laboratoire médico-légal du US Fish and Wildlife Service à Ashland, Oregon pour une analyse plus approfondie. Mais cela peut prendre des semaines avant que les résultats ne soient obtenus.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *