Le mystère de l’incident de l’OVNI de Kecksburg

Leonard David, un observateur de l’un des plus grands sites Web d’exploration spatiale, space.com, a mis à jour son blog avec de nouveaux détails sur l’enquête sur un mystérieux incident qui a eu lieu en Pennsylvanie aux États-Unis. La National Aeronautics and Space Administration (NASA) a perdu l’affaire contre la journaliste Leslie Kean pour violation des principes de la liberté de l’information.

Leslie Kean enquêtait sur le mystère de l’incident OVNI de Kecksburg depuis quatre ans. Un objet volant non identifié se serait écrasé non loin d’un petit village de Pennsylvanie en décembre 1965. Des témoins oculaires de l’incident ont déclaré qu’ils pouvaient voir une boule de feu dans le ciel nocturne. Certains d’entre eux ont dit que l’objet avait effectué un atterrissage contrôlé.

Les journaux locaux et les chaînes de radio ont rapporté que des militaires ont encerclé la zone de l’incident, ont mené l’enquête et sont partis sans aucune explication. Cependant, la rumeur veut que des porte-parole des autorités locales aient visité le site de l’accident d’OVNI avant l’arrivée des militaires.

Ils ont dit que l’objet, qui s’est écrasé ou a atterri à Kecksburg, était un objet en forme de gland de la taille d’une voiture pour bébé. Le corps de l’objet était couvert d’inscriptions rappelant les hiéroglyphes égyptiens.

La NASA a fourni des lots de documents à Leslie Kean avant le procès, mais les documents n’avaient rien à voir avec l’affaire. C’était évident, ce qui a amené le juge Emmet Sullivan à s’entendre là-dessus. Le refus du juge de clore l’affaire a poussé la NASA à rechercher plus de fiabilité.

L’essai a eu lieu en octobre 2007. Leslie Kean a reçu 297 boîtes avec diverses données de la NASA la semaine dernière seulement. La journaliste a choisi au hasard certains des documents qu’elle a trouvés dans la boîte pour voir le type d’informations contenues dans les boîtes.

Certains de ces documents décrivent les opérations de sauvetage de la NASA et de l’US Navy, des photographies de l’orbite et des données sur les lancements de roquettes soviétiques de 1963 à 1965. D’autres documents donnent des spécifications détaillées sur les contacts entre le département américain de la Défense et la NASA.

L’incident d’OVNI de Kecksburg à Kecksburg, Pennsylvanie, USA s’est produit le 9 décembre 1965. Une grande et brillante boule de feu a été vue par des milliers dans au moins six états et en Ontario, au Canada. Il a traversé la région de Detroit, Michigan / Windsor, Ontario, a largué des débris métalliques signalés au-dessus du Michigan et du nord de l’Ohio, et a provoqué des booms sonores dans l’ouest de la Pennsylvanie. Il était généralement supposé et rapporté par la presse comme un météore.

Cependant, des témoins oculaires dans le petit village de Kecksburg, à environ 30 miles au sud-est de Pittsburgh, ont affirmé que quelque chose s’était écrasé dans les bois. Un garçon a dit qu’il avait vu l’objet atterrir; sa mère a vu un filet de fumée bleue sortir des bois et a alerté les autorités. D’autres de Kecksburg, y compris des membres des services d’incendie volontaires locaux, ont rapporté avoir trouvé un objet en forme de gland et à peu près aussi grand qu’une Volkswagen Beetle.

Une écriture ressemblant à des hiéroglyphes égyptiens était également dite être dans une bande autour de la base de l’objet. Des témoins ont en outre rapporté qu’une présence militaire intense, notamment l’armée, a sécurisé la zone, a ordonné aux civils de sortir, puis a enlevé l’objet sur un camion à plateau. À l’époque, cependant, les militaires ont affirmé qu’ils avaient fouillé les bois et n’avaient trouvé «absolument rien».

Le Greensburg Tribune-Review, situé à proximité, avait un journaliste sur les lieux; Le titre du journal du lendemain était « Un objet volant non identifié tombe près de Kecksburg – Les cordes de l’armée hors de la zone. »

L’explication officielle de la boule de feu largement vue était un météore de taille moyenne, cependant, les spéculations sur ce qu’avait été l’objet Kecksburg (s’il y en avait un – les rapports varient) vont également du fait qu’il s’agisse d’un vaisseau extraterrestre ou des restes d’un sans pilote. Sonde atmosphérique soviétique Venera 4, également connue sous le nom de Kosmos-96, à l’origine destinée à Vénus. (Cependant, voyez ci-dessous où cela a été récemment exclu par le chef de la NASA chargé du suivi des débris orbitaux.)

En décembre 2005, juste avant le 40e anniversaire du crash de Kecksburg, la NASA a publié une déclaration selon laquelle ils avaient examiné des fragments métalliques de l’objet et affirmaient maintenant qu’il provenait d’un «satellite russe» rentrant. Le porte-parole a en outre affirmé que les documents connexes avaient été égarés. Selon un article de l’Associated Press:

L’objet semblait être un satellite russe qui est rentré dans l’atmosphère et s’est rompu. Les experts de la NASA ont étudié des fragments de l’objet, mais les enregistrements de ce qu’ils ont trouvé ont été perdus dans les années 1990.

Cette affirmation contredit ce que le journaliste Leslie Kean a appris en 2003 par Nicholas L. Johnson, scientifique en chef de la NASA pour les débris orbitaux. Dans le cadre de la nouvelle enquête Sci Fi, Kean a demandé à Johnson de revérifier les trajectoires orbitales de tous les satellites connus et d’autres enregistrements de la période de 1965.

Johnson a dit à Kean que la mécanique orbitale rendait absolument impossible pour aucune partie de la sonde Cosmos 96 Venus de rendre compte de la boule de feu ou de tout objet à Kecksburg. Johnson a également déclaré qu’il n’y avait pas d’autres satellites artificiels ou d’autres objets qui sont rentrés dans l’atmosphère ce jour-là.

Cela soulève donc la question de savoir quel « satellite russe » pourrait expliquer les débris que la NASA admet maintenant avoir examinés. En outre, Kean et d’autres jugent très discutable que la NASA puisse réellement perdre de tels enregistrements. En décembre 2005, un procès a été intenté pour amener la NASA à rechercher plus diligemment les dossiers prétendument perdus.

Le 26 octobre 2007, la NASA a accepté de rechercher ces documents après avoir été ordonnée par le tribunal. Le juge, qui avait essayé de faire avancer la NASA pendant plus de 3 ans, a qualifié avec colère les efforts de recherche précédents de la NASA comme une «pelote de laine» qui n’a jamais complètement répondu à la demande, ajoutant: «Je peux sentir la frustration du plaignant parce que je suis frustré. »

Au cours de l’audience, Steve McConnell, l’officier de liaison publique de la NASA, a admis que deux boîtes de papiers datant de l’époque de l’incident de Kecksburg étaient manquantes. Stan Gordon, enquêteur principal de l’incident de Kecksburg pendant plusieurs décennies, a déclaré: «Je suis convaincu que le gouvernement en sait beaucoup plus à ce sujet qu’il n’en a révélé au public.»

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *