Déesse maudite de la mort : Une ancienne statue qui tue quiconque la touche

Cette curieuse statue de calcaire a été déterrée à Lemb (Lempa), Chypre en 1878. Elle a gagné le surnom de «Déesse de la mort», mais son nom actuel est les «Femmes de Lemb».

Datant de 3500 avant JC, son objectif réel est inconnu mais il peut s’agir d’une statue de fertilité ou d’une représentation d’une déesse dont le nom a été perdu au fil du temps. Cette petite statue à l’aspect anodin est devenue célèbre pour l’effet mortel qu’elle a eu sur chacun de ses propriétaires.

La statue a appartenu à au moins quatre familles différentes et chacune d’elles a subi une grande tragédie après avoir acquis la pièce.

Après sa découverte, la première personne à s’en procurer fut Lord Elphont à l’époque où Chypre était sous la domination coloniale britannique. En l’espace de 6 ans, lui et sept membres de sa famille sont tous morts.

La statue était maintenant en Europe. Le prochain propriétaire, Ivor Menucci et toute sa famille sont morts de causes inexpliquées en 4 ans. Lord Thompson-Noel l’acquit alors. Encore une fois, en 4 ans, toute sa famille avait péri.

Après cela, la statue a disparu pendant un moment. Il a ensuite été mystérieusement retrouvé dans une cave.

Le dernier propriétaire privé de cette statue était Sir Alan Biverbrook. Tous ses fils, sauf deux, succombent à cette malédiction. Y compris sa femme et ses deux filles plus jeunes.

Il était maintenant évident que la statue de Lemb était hantée mais pire encore maudite. Les fils Biverbrook ne voulant pas devenir ses prochaines victimes en ont fait don au Royal Scottish Museum d’Édimbourg au début des années 1900. Ce musée a depuis été rebaptisé National Museum of Scotland.

Le premier conservateur à manipuler la statue – maintenant connue sous le nom de déesse de la mort – est décédé au cours de la première année.

Cette étrange statue de calcaire reste dans ce musée aujourd’hui. Aucun autre décès n’est survenu. Beaucoup pensent que la raison en est que la statue est gardée verrouillée derrière une vitre.

Très peu de gens sont autorisés à le toucher et ceux qui le font ne sont pas autorisés à le manipuler à mains nues.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *