La peur du noir : Le meurtre effrayant de Jessica Lunsford

De nombreux enfants ont peur du noir. C’est une peur naturelle. Jessica Lunsford avait tellement peur qu’elle a dormi avec une lampe de poche. La peur du noir n’est normalement que cela – une peur mais ce n’était pas le cas pour Jessica. Sa peur de l’obscurité et de l’inconnu est devenue une réalité et elle a dû vivre son pire cauchemar. C’est l’histoire de Jessica Lunsford.

Jessica était une fille de neuf ans née en Caroline du Nord. Ses parents se sont séparés et son père Mark a obtenu la garde complète et ils ont vécu avec ses parents dans une remorque double largeur en Floride avec les parents de Mark. Jessica était une fille extravertie avec des gens qu’elle connaissait et aimait, mais elle était timide avec ceux qu’elle n’aimait pas.

Ses grands-parents ont dit qu’elle restait seule car elle ne faisait confiance à personne. Elle était cependant très proche de son père et conduisait sa moto avec lui et chantait au karaoké au pub local. Elle l’appelait même au travail juste pour lui dire qu’elle l’aimait. Sa chambre était pleine d’animaux en peluche et de poupées et son rêve était d’être une nageuse olympique ou une chanteuse.

Jessica se levait pour l’école en même temps que son père se levait pour travailler mais un matin de février 2005, elle n’a pas éteint son alarme. Mark est entré dans sa chambre pour constater qu’elle avait disparu. Il a immédiatement signalé sa disparition car elle n’était pas le genre de fille qui «s’égarerait». La seule chose qui manquait dans sa chambre était un jouet de dauphin en peluche violet.

Une recherche a eu lieu ce jour-là mais rien n’a été trouvé. La police a vérifié où se trouvaient tous les délinquants sexuels dans la région et a découvert que l’un d’entre eux ne vivait pas à l’adresse qu’il avait enregistrée comme sa résidence. John Evander Couey avait eu des démêlés avec la justice pendant la majeure partie de sa vie, du cambriolage et des voies de fait aux infractions sexuelles.

Jessica Lunsford
Jessica Lunsford

La police pensait qu’il vivait maintenant avec sa demi-sœur Dorothy Marie Dixon et son petit ami Matthew Oley Dittrich et leurs enfants. Ils ont nié qu’il y habitait et la police a fouillé la caravane mais n’a rien trouvé. Dix-neuf jours plus tard, ils ont de nouveau fouillé la remorque et ont trouvé du sang sur le matelas sur lequel il dormait. Il était parti deux semaines plus tôt et s’était rendu en Géorgie.

Alors que l’histoire suscitait un énorme intérêt médiatique, une femme dans un refuge où séjournait John Couey l’a reconnu et l’a dénoncé à la police. Il a été inculpé de ne pas s’être enregistré comme délinquant sexuel en Géorgie.

Il a été interrogé par la police et le FBI au sujet de la disparition de Jessica et malgré sept demandes d’avocat, il n’a pas été autorisé à en avoir accès. Lors d’un test polygraphique, il est tombé en panne et a admis avoir enlevé Jessica. Il a fait des aveux enregistrés sur vidéo. Il a admis être entré dans la maison de Lunsford à 3 heures du matin par une porte non verrouillée et a trouvé Jessica endormie.

Il l’a réveillée et lui a ordonné de se taire. Il lui a ensuite dit de le suivre jusqu’à la caravane de sa sœur qui n’était qu’à 150 mètres. Il l’a violée dans la caravane de sa sœur, puis l’a forcée à rester dans son lit pour le reste de la nuit. Le lendemain matin, il l’a de nouveau violée et l’a mise dans le placard.

Il lui a ordonné de rester là pour la journée pendant qu’il allait travailler. Il l’a gardée dans le placard pendant trois jours. Pendant ces trois jours, la police a fouillé la caravane mais n’a pas cherché dans le placard où se trouvait Jessica. Après la recherche, il a paniqué et l’a enterrée vivante. Il a conduit la police à la tombe peu profonde à côté de la caravane de sa sœur.

John Couey
John Couey

Le corps de Jessica était à l’intérieur de deux sacs à ordures attachés, ses poignets étaient liés mais elle serrait son dauphin violet. L’autopsie a révélé que la cause officielle du décès était la suffocation et qu’il aurait fallu entre trois et cinq minutes à Jessica pour mourir.

Malgré les aveux vidéo, John Couey a plaidé non coupable de meurtre au premier degré, d’agression sexuelle, d’enlèvement et de cambriolage. Sa demande d’avocat ayant été rejetée, le juge a statué que l’Accusation ne pouvait pas utiliser les aveux vidéo lors du procès.

L’affaire ayant reçu une énorme couverture médiatique, afin que Couey ait un procès équitable, le juge a transféré l’affaire au comté de Miami Dade. L’Accusation a mis en avant le sang qui a été trouvé qui était Jessicas, le sperme qui appartenait à Couey sur le matelas dans la caravane de sa sœur et les empreintes digitales de Jessica dans le placard.

La Défense a essayé de s’appuyer sur la maladie mentale, les abus dont John a souffert dans son enfance et son faible QI. Le jury l’a reconnu coupable de tous les chefs d’accusation et il a été condamné à la peine de mort. Le juge a déclaré que «  la détermination de la peine concerne un décompte final. C’est une fermeture. Un compte ». Il a estimé que la peur et la torture subies par Jessica l’emportaient de loin sur toutes les circonstances atténuantes, raison pour laquelle il a été condamné à mort.

Mark Lunsford s’est battu pour l’adoption d’un nouveau projet de loi qui signifierait une augmentation des peines de prison pour les délinquants sexuels et un marquage électronique pour les délinquants sexuels condamnés en probation. La loi Jessica Lunsford a été approuvée et promulguée. John Couey est mort en prison en 2009 de causes naturelles.

C’était un cas horrible. Une jeune fille a été enlevée de l’endroit où elle était censée se sentir en sécurité, sa propre maison, et contrainte de rester dans un placard sombre pendant trois jours. La peur qu’elle a dû ressentir est vraiment ce dont les cauchemars sont faits. C’était une fille qui restait proche de sa famille, qui ne parlait pas à des étrangers et ne faisait rien qui la mettrait en danger.

Elle s’est simplement couchée une nuit comme d’habitude et un prédateur, une pure figure maléfique est entré dans sa chambre et lui a volé son bonheur, son innocence et sa vie. Ce qui rend cette affaire horrible encore plus déchirante, c’est que si la police avait effectué une fouille approfondie de la remorque, Jessica aurait pu être retrouvée vivante. Des cas comme celui-ci sont tout simplement incompréhensibles. Ce serait une épreuve terrifiante pour n’importe quel adulte et nous ne pouvons pas commencer à imaginer ce que ressentait Jessica.

Couey est mort avant d’être puni dans un sens réel, n’ayant passé que deux ans en prison avant sa mort. Bien que la famille de Jessica ait estimé qu’un poids énorme avait été soulevé de leurs épaules quand il est mort. Ce cas est encore un autre exemple de la façon dont nous ne connaissons vraiment pas les personnes vivant dans notre région et que, malheureusement, laisser les portes déverrouillées et accueillir des étrangers dans notre maison ne peut tout simplement plus se produire.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *