Histoires Terrifiantes De Personnes Jouant Avec Des Planches Ouija

Nous avons parlé de leurs expériences avec les planches Ouija avec de vraies personnes. Leurs expériences personnelles vont vous faire remettre en question la réalité.

Ma première erreur a été de qualifier un esprit de «lâche»

Mon amie avait mentionné qu’elle en avait un, alors je lui ai demandé de retirer la planche pour que je puisse la vérifier. Au début, elle a dit non, mais a ensuite accepté de le faire tant qu’elle n’avait pas à participer.

Après avoir mis en place le conseil, j’ai demandé «Y a-t-il quelqu’un ici?»… Rien. Alors, étant un adolescent stupide, j’ai dit: «S’il y a quelque chose ici et que je ne parle pas, vous êtes un lâche». Le conseil a été mis de côté après cela.

Avance rapide environ une semaine plus tard et fais-moi dormir à l’étage sur mon canapé. Je me réveille sur un stéréotype de «Stormy Night». Tonnerre et éclairs, vent et pluie..les travaux. Je regarde autour de moi pour voir pourquoi je me suis réveillé et je ne pouvais rien voir, et je décide d’essayer de me rendormir.

Après être resté allongé là pendant environ 30 ans, j’entends en bas «Get the boy» d’une voix très rauque et vaporeuse. J’ouvre les yeux et j’écoute… rien. Commencez à vous rendormir… « GET THE BOY », c’était BEAUCOUP plus fort cette fois. Puis ma porte en bas SLAMS s’est fermée. Je panique parce que personne n’a dormi là-bas et nous n’avons eu aucun témoignage.

planche Ouija

Une poupée effrayante

J’ai une histoire terrifiante à propos d’une planche ouija. J’ai reçu un appel de mon cousin qui m’a dit que lui, son frère, son père et son meilleur ami utilisaient un ouija dans leur sous-sol. Avant de commencer, ils ont sorti une grande poupée de porcelaine de la pièce parce qu’elle était effrayante et l’ont placée dans une pièce adjacente face cachée sur une pile de serviettes.

Mon cousin a pris une courte pause parce que le conseil d’administration était juste un non-sens et il est allé prendre un ****. Son père, son frère et son ami ont commencé à poser des questions au conseil d’administration sans lui, l’une des questions était de savoir qui est dans l’autre pièce?

Il a juste commencé à jaillir des nombres aléatoires et quand mon cousin est revenu dans la pièce, son frère a dit que ça ne marchait pas qu’ils allaient le ranger et il lui a montré la réponse à la dernière question qu’il a posée et il a dit « mec c’est mon numéro de sécurité sociale!, puis ils ont commencé à parler à tout ce qui a commencé à cracher des réponses, cela a dit à mon cousin qu’il mourrait dans l’armée de l’air. À ce stade, ils disent à l’entité avec laquelle ils communiquent de faire leurs preuves. Il a ensuite épelé le mot «DOLL» et ils étaient comme wtf.

Ils ont ouvert la porte pour vérifier la poupée de porcelaine qu’ils avaient posée dans l’autre pièce et quand ils ont ouvert la porte, la poupée se tenait juste devant la porte et les regardait droit. Tout le monde a paniqué et est sorti en courant de la maison. Son meilleur ami a brûlé la planche ouija et je pense qu’il est temporairement devenu fou pendant quelques mois. Mon cousin, pour une raison quelconque, a ensuite rejoint l’armée de l’air et se trouve maintenant sur une base en Europe.

Je lui ai demandé combien de temps je devais vivre

Nous lui avons tous posé une question dont seule la personne qui la posait connaîtrait également la réponse. Cela répondrait aux questions.

Une question que quelqu’un a posée était «quel était le nom du bateau sur lequel j’ai fait une croisière quand j’avais 6 ans?» il a répondu.

Nous avons joué avec cette chose pour toujours, nous avons eu des expériences de points froids et placer une bougie là où se trouvait le point froid et la bougie brûlerait sur le côté et non pas tout droit de haut en bas. Une nuit, nous avons tous demandé combien de temps il nous restait à vivre et c’est là que ça devient effrayant. Tout le monde a demandé et il leur restait 50 à 60 ans et plus.

Je vais demander et il dit 10. Je demande 10 ans et il dit jours.

Je suis à peu près une brique à ce stade. Il disait que j’allais être tué dans un accident de voiture par une fille nommée Emma. Nous le demanderions 3 jours plus tard et il me dirait qu’il me restait 7 jours. Demandez-le 2 jours plus tard, il a dit qu’il me resterait 5 jours et ainsi de suite.

Je panique à ce stade, portant une bible dans ma poche et portant une grande croix. J’ai finalement dit à mon père et il ne me croyait pas, alors j’en ai fait un avec un morceau de papier et j’ai utilisé un cd pour lui montrer. Cela a fonctionné et il s’est retourné et m’a dit que je n’avais pas à aller à l’école le jour où je devais mourir. Je ne suis pas allé à l’école et rien ne s’est passé.

Oui-ja

Étouffé

Je n’ai aucune preuve, et je m’en fiche si vous ne me croyez pas. J’ai utilisé un tableau avec des résultats et j’ai laissé quelque chose entrer chez moi. Et ont été physiquement agressés par cette entité.

Cela a commencé avec ce sentiment d’être surveillé, de fermer les portes et de faire des pas sur le bois dur quand vous étiez seul à la maison. Et a progressé lentement pour rester éveillé par quelque chose qui secouait le lit ou retirait vos couvertures. Parfois même en chuchotant votre nom. Le tableau disparaissait pendant des jours, puis apparaissait dans des endroits où vous ne l’auriez jamais mis.

J’en suis devenu obsédé. Puis ce fut une masse noire dans le coin de la pièce. Ou la silhouette d’un homme qui vous regarde depuis la porte. Après cela, cela s’est intensifié assez rapidement. Je me suis fait tirer les cheveux. Les doigts piqués. Rayé. Étouffé.

Tenue au lit pendant que cette chose me chuchotait à l’oreille dans ce qui n’aurait pu être que du latin… Nous avons fait bénir notre maison et la mauvaise chose ne s’est pas manifestée. Juste les événements normaux maintenant. Mais je ne jouerai plus jamais avec l’une de ces planches.

«Je peux te voir à travers la fenêtre»

J’avais environ 12 ou 13 ans à passer la nuit chez un ami, à faire des bêtises avec la planche Ouija avec lui et sa sœur et nous recevions toutes sortes de charabia et de mots épelés, juste en quelque sorte nous effrayer pour nous amuser sans le prendre très au sérieux quand nous avons reçu le message «Je peux te voir à travers la fenêtre» et ensuite «Je peux te voir à travers ses yeux» ou quelque chose comme ça…

Il y avait juste une petite fenêtre dans la salle du sous-sol où nous étions, et juste la cour arrière et les bois après l’allée visibles à travers cette fenêtre … nous lui avons posé plus de questions et il a dit « Je suis sous la voiture » alors nous nous sommes levés d’une manière ou d’une autre le culot de sortir avec une lampe de poche et de regarder sous la voiture, où nous avons vu un énorme chat errant noir qui sifflait.

Nous avons couru à l’intérieur paniqué et à ce moment précis, le courant est tombé en panne et toutes les lumières de la maison se sont éteintes. Nous sommes à peu près nous-mêmes. Quelques minutes plus tard, le courant est revenu et nous nous sommes assis jusqu’à l’aube cette nuit-là effrayés et n’avons plus jamais joué avec le tableau.

Notre première erreur

Ma femme et moi avions des choses inexpliquées dans la maison que nous louions. Nous avons donc mis sur pied un conseil pour essayer de comprendre de quoi nous parlions. Mauvaise idée. La planche n’était qu’une simple planche standard. Nous l’avons utilisé une nuit pour parler avec (espérons-le) notre esprit. Ce que nous ne savions pas, c’est que les conseils d’Oujia ouvrent la porte à tout ce qui passe et parle. La pièce à la recherche a volé du tableau vers la fin de notre session et nous n’avions pas de vraies réponses à tout ce que nous parlions avec quelque chose, mais il était très évasif avec ses réponses. Les choses ont empiré dans la maison et nous avons finalement rompu notre bail et avons déménagé… Les radios et les téléviseurs fonctionnaient tout seuls, l’eau coulait, après le conseil d’administration, mais les choses se sont détériorées. Des voix, des objets en mouvement et ma femme dit que j’ai été possédé une nuit, mais je ne peux pas le valider car je dormais.

Il savait l’arabe

J’ai toujours pensé que ces choses étaient des bs. Cependant, il y a des années, cela a changé lorsque je l’ai fait une fois avec des personnes au hasard lors d’une réunion. Nous parlions à toutes sortes d ‘«esprits» différents et je ne prenais rien de tout cela au sérieux. Ensuite, j’ai pensé à un moyen de mettre cela à l’épreuve. Je suis américain koweïtien et je suis né au Koweït.

Je connais donc l’arabe et connaissais un ami de mon frère qui est décédé récemment. J’ai donc demandé à lui parler. Maintenant, une seule personne me connaissait lors de la réunion et même alors, ne savait pas grand-chose de moi. J’étais définitivement le seul à pouvoir parler arabe (j’étais en Oklahoma à l’époque). Alors j’ai demandé en arabe comment il est mort. Le conseil a décrit un accident de voiture. J’étais un peu choqué mais je ne l’ai toujours pas acheté complètement. J’ai donc posé une question plus détaillée. J’ai demandé en arabe quel âge avait-il à sa mort. Il a pointé sur 1 puis sur 3.

C’est là que j’ai vraiment commencé à paniquer. Personne n’aurait jamais eu connaissance de ces détails et encore moins compris ce que je demandais. J’ai demandé plus de détails sur l’accident (il a volé hors du toit ouvrant) et après cela je me suis arrêté. Je n’ai pas touché à une planche Ouija depuis.

Max est toujours là

Quand j’avais environ 14 ans, ma meilleure amie a dormi à l’occasion d’une fête d’anniversaire. Étant les petites filles idiotes que nous étions, nous avons décidé de faire une planche ouija à utiliser, ne connaissant pas vraiment les règles comme lui faire dire au revoir. Au bout d’une heure environ, je me suis éloigné pour lire des cartes de tarot et regarder le reste de l’Exorciste avec les deux autres filles qui ne voulaient pas communier avec les esprits. (En relisant cette dernière phrase, je ressemble à un tel stéréotype. J’utilise toujours des cartes de tarot donc je ne suis jamais sorti de cette phase, semble-t-il.)

Voici où cela est devenu bizarre. Après avoir quitté l’esprit de parler à mes amis a changé. Comme dans il est passé à un esprit complètement différent. Son nom était Max et il me cherchait. Je n’ai jamais connu un Max de ma vie. Mes amis ont crié ce qu’il disait alors que cela bougeait et je les annonçais alors qu’ils me taquinaient jusqu’à ce qu’il commence à leur donner des informations sur moi que personne à cette fête ne savait. Des choses sur les abus mineurs auxquels je faisais face et d’autres petites choses.

Cela m’a fait peur. Je les ai suppliés d’arrêter de jouer, même après que Max ait essayé de me convaincre qu’il n’essayait pas de me blesser. Mes amis étaient géniaux et ont arrêté de jouer avant que je commence à pleurer et je pensais que c’était la fin.

La prochaine fois qu’une planche Ouija est sortie, c’était l’année suivante et une seule fille de la fête originale faisait partie du groupe. Nous étions en train de cuire un gâteau alors quand la sonnerie s’est déclenchée, elle et moi sommes allés le sortir du four. Quand nous sommes revenus dans le groupe, une autre fille s’est tournée vers moi et m’a demandé «Qui est Max? Apparemment, il est coincé après cette première fois. Si mes amis veulent utiliser une planche Ouija, ils ne m’invitent pas à moins de vouloir parler à Max. Il est toujours là.

Quelques fois dans ma vie, j’ai entendu une voix crier mon nom. cela me fait généralement m’arrêter pendant une minute, pas plus mais au moins deux fois si je ne m’étais pas arrêté, j’aurais été sur la trajectoire d’une voiture allant trop vite pour s’arrêter avant qu’elle ne me heurte. Je crois fermement que Max est resté utile, mais si nous n’avions pas sorti cette planche Ouija, je n’aurais jamais su à son sujet.

24 juin 1987

Mon amie m’a raconté l’histoire d’une expérience qu’elle avait eue avec un conseil d’ouija au lycée en 1986. Elle avait un ami nommé Johnny qui souffrait de mucoviscidose ou d’une autre maladie débilitante, qui avait récemment été hospitalisé en conséquence. Elle et son amie Shelly rendaient régulièrement visite à Johnny dans l’espoir de garder le moral et de se rétablir rapidement.

Un soir après avoir rendu visite à Johnny, ils étaient chez Shelly quand ils ont décidé d’essayer une planche ouija. Après un certain temps, ils ont commencé à communiquer avec un esprit qui semblait en savoir beaucoup sur eux que cela ne devrait vraiment pas faire. Après quelques questions banales sur les garçons et des questions générales que l’on s’attendrait à ce que les adolescentes posent, mon amie a décidé de poser des questions sur Johnny et son état.

Le conseil a rapidement dit «24 juin 1987, Johnny n’aura plus à s’inquiéter» et se mit à «au revoir». Mon amie et Shelly étaient tellement convaincues que le conseil leur avait donné une date de rétablissement qu’ils ont en fait écrit le message et l’ont scellé dans une enveloppe. L’année suivante, le 24 juin, il s’est avéré que Johnny n’avait en effet plus à s’inquiéter de son état.

C’était le jour de sa mort.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *