Mr Impossible: Le mystère non résolu du magicien étrange

Dans cette dernière histoire, le chercheur psychique de renommée mondiale Tom Slemen explore le cas mystérieux de Mr Impossible.

Il y a eu tellement de visiteurs célèbres au pub philharmonique au fil des ans. Bing Crosby y a pris un verre après une visite clandestine caritative au couvent de Notre-Dame sur Hope Street dans les années 1950, et même Superman – le regretté Christopher Reeve – a bu au pub au moment de sa visite au théâtre Everyman au début. Années 1970.

Il y a aussi une affirmation largement oubliée selon laquelle JRR Tolkien buvait parfois quelques pintes de bière au Phil dans les années 1950 lors de ses visites dans le Lancashire (où ses fils étaient scolarisés).

Brillant parmi le panthéon étincelant d’éminents visiteurs du pub se trouvent les Beatles, qui y ont parfois soupé pendant leurs années d’étudiant, mais il y a aussi eu d’autres artistes phénoménaux qui ont honoré les locaux du Phil – et l’un d’eux était «Mister Impossible »- une sorte de croisement entre Tommy Cooper et Derren Brown – qui a réussi de nombreux trucs sorciers déconcertants au pub pendant son mandat autoproclamé à la fin des années 1960.

Impossible portait un costume noir immaculé, une cravate vert satiné et un chapeau melon (avec lequel il a fait sa collection), et ce barroom Merlin portait généralement une poupée plutôt effrayante nommée Razzmatazz qui pouvait parler, chanter et claquettes – même à une certaine distance de son «opérateur» – mais comment cela a été réalisé reste un mystère insondable.

Impossible a raconté des blagues très surréalistes, a fait tous les tours de cartes habituels du magicien et apparemment lu aussi dans les pensées. Il roulait également une copie grand format d’un journal, y faisait des coupes, le plaçait dans un pot de fleurs et jouait de la musique de charmeur de serpents sur un pungi alors que la tige du journal poussait et poussait des feuilles jusqu’à ce qu’elle atteigne le plafond.

Les sceptiques ont déclaré que l’astuce de l’usine de journaux était due à l’hypnotisme, et les cyniques ont également soutenu que l’influence hypnotique était responsable de la routine de lévitation de M. Impossible ainsi que de sa capacité étrange à expirer la fumée de cigare qui se fondrait dans les visages des personnes décédées, mais plus difficile. à expliquer était la génération de membres supplémentaires du magicien – connus sous le nom de «pseudopodes» dans le monde psychique.

M. Impossible tendait la main de sous son manteau avec un bras supplémentaire et serrait la main des gens. Deux étudiants de l’Université de Liverpool, Pru et Judy, sont devenus obsédés par la découverte des secrets de M. Impossible, mais n’ont jamais pu le rattraper.

Judy est finalement parvenue à la conclusion que l’animateur de pub n’était pas un simple illusionniste, mais un homme avec de véritables capacités miraculeuses – peut-être même quelqu’un travaillant en ligue avec le diable. Pru pensait que la notion de son amie était ridicule – et Pru ne croyait certainement pas au surnaturel et au concept du diable.

Puis, un samedi soir, on a frappé à l’appartement de Pru sur Percy Street. Elle sortit de son bain, s’enveloppa dans une serviette et se dirigea vers la porte. ‘Qu’est-ce?’ demanda l’élève, ne voulant pas ouvrir la porte car elle n’avait qu’une serviette enroulée autour de son corps nu.

Elle était censée rencontrer son petit ami John au pub Ye Cracke à 20h30 et elle se demanda s’il avait décidé de l’appeler à la place. Pru pensait avoir entendu ce qui ressemblait à une voix d’enfant criant «Aidez-moi!

‘Bonjour? Qui est-ce?’ »elle a demandé, son oreille à la porte. Aucune réponse ne vint, et craignant qu’un enfant ne soit perdu ou en danger, l’étudiante ouvrit la porte – et elle eut un bon sursaut en voyant qui – ou quoi – avait appelé chez elle.

C’était la marionnette de M. Impossible, Razzmatazz. Il se tenait là, mesurant douze pouces de hauteur, se tordant les mains alors qu’il levait les yeux vers Judy avec une expression triste. La poupée cria: «Aidez-moi, s’il vous plaît! Je l’ai fui Pru! Je ne suis pas une vraie marionnette! Il a piégé mon âme dans cette poupée! Veuillez me cacher!

Pru rassembla la serviette autour de ses cuisses. Elle savait que c’était juste une poupée, et pourtant elle y pensa par réflexe en regardant sous la serviette et se recula. Ne sachant pas quel tour était joué par Mr Impossible, Pru se tenait là, regardant la petite silhouette, un peu agacé de laisser un bain chaud pour cette absurdité.

«Je me suis échappé mais il va me chercher», dit la poupée d’une voix tremblante. Pru croyait que tout cela était un acte de ventriloquie et que M. Impossible se cachait quelque part sur le palier. Elle siffla un gros mot dans sa barbe et secoua la tête.

Elle était sur le point de claquer la porte de la poupée – qui, raisonna-t-elle, devait être contrôlée à distance par le filou excentrique, lorsque Razzmatazz s’avança, avec son petit pied gauche à l’intérieur de la porte de l’appartement de Pru. Le petit homme a dit: «Savez-vous ce qu’est M. Impossible? Cela pourrait vous effrayer mais –

Razzmatazz n’a jamais pu le dire à Pru. Un marteau a basculé de quelque part juste à droite de la porte dans le couloir et il s’est écrasé à plusieurs reprises sur la marionnette, et alors que Pru criait, une main dans un gant blanc attrapa la poupée brisée et l’étudiant entendit quelqu’un s’enfuir.

Tout ce qui restait de Razzmatazz était un petit globe oculaire de poupée. M. Impossible n’a jamais été revu par personne après cette nuit-là, et pendant de nombreuses années, Pru a eu des cauchemars récurrents au sujet de ce marteau fracassant dans la tête et le corps de Razzmatazz.

L’étudiante ne pouvait même pas se résoudre à visiter la maison publique philharmonique après l’incident étrange, juste au cas où elle rencontrerait M. Impossible.

Auteur: Tom Slemen , qui est un écrivain de Liverpool, connu avant tout comme l’auteur de la série de livres à succès Haunted Liverpool qui documentent des incidents paranormaux et des crimes non résolus ou inhabituels. Consultez ses livres sur Amazon ici .

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *