L’Aswang: peut-être le monstre le plus terrifiant de tous

De tous les nombreux et divers métamorphes qui peuplent notre planète, dans les enjeux de la terreur, il y en a très peu qui peuvent rivaliser avec l’horrible Aswang des Philippines .

Machine à tuer qui hante les bois et les jungles des îles, elle possède certains attributs qui, à présent, sont devenus très familiers. Ils comprennent une forte odeur de pourriture et une capacité à se transformer en forme de loup debout et en celle d’un énorme chien noir aux yeux rouges et brillants. Approprié pour une créature qui a plusieurs formes, il a également plus de quelques noms, y compris le Sok-Sok et le Tik-Tik. Les titres étranges sont dérivés d’anciennes légendes qui soutiennent qu’ils sont les bruits de clic que font les Aswang lorsqu’ils sont sur le point de lancer une attaque contre les condamnés et les imprudents. Plus sur Cryptidz.fandom.com, nous apprenons ce qui suit de cette chose menaçante:

«La grande variété de descriptions dans les histoires aswang rend difficile de se fixer sur une définition fixe des apparences ou des activités aswang. Cependant, plusieurs thèmes communs qui différencient les aswangs des autres créatures mythologiques émergent: les Aswangs sont des métamorphes. Des histoires racontent des wangs vivant comme des citadins ordinaires. En tant que citadins ordinaires, ils sont calmes, timides et insaisissables. La nuit, ils se transforment en créatures comme un chat, un cochon, un oiseau ou, le plus souvent, un chien. Ils aiment manger les fœtus à naître et les jeunes enfants, favorisant les foies et les cœurs. Certains ont de longues trompes, qu’ils utilisent pour sucer les enfants hors du ventre de leur mère ou de leurs maisons. Certains sont si fins qu’ils peuvent se cacher derrière un poteau de bambou. Ils sont rapides et silencieux.

Dessin Aswang (Wikipedia)

Bien que l’Aswang soit reconnu comme une créature qui se cache au cœur de nombreuses îles des Philippines, l’écrasante majorité de tous les rapports sur la surface record de l’île de Mindano, qui a une population de plus de vingt millions d’habitants Tout comme le Kushtaka d’Alaska, l’Aswang est connu pour son odeur nauséabonde et son corps endolori. Contrairement aux Kushtaka, cependant, les Aswang sont souvent vus portant des vêtements – bien que presque toujours des vêtements déchirés et en lambeaux. Et alors que les Kushtaka sont à la fois des hommes et des femmes, dans la plupart des cas, les Aswang sont décrits comme étant des femmes. Contrairement à la belle femme que Kelpie d’Écosse peut devenir, cependant, l’Aswang est presque toujours décrite comme une créature laide ressemblant à une sorcière aux proportions grotesques.

Malheureusement pour leurs victimes, et indépendamment de leurs apparences presque en décomposition, les Aswangs seraient des athlètes phénoménaux. Ils peuvent courir à des vitesses incroyables et peuvent grimper aux arbres et escalader les toits avec une facilité incroyable – ce qui est encore plus facile grâce à leurs capacités de changement de forme. Les enfants et les bébés sont des mets particuliers des Aswang, qui recherchent les jeunes chaque fois et partout où cela est possible lorsque la faim frappe. L’un des aspects les plus inquiétants de la légende d’Aswang soutient que si une personne reçoit une morsure d’une telle créature, mais qu’elle n’est pas carrément tuée dans le processus, la personne deviendra alors elle-même un Aswang. Et très rapidement aussi. Ils deviendront homicides, leur peau se décomposera et ils prendront une apparence résolument morte. Et n’oublions pas non plus cette odeur de vomissement.

À la lumière de cela, on pourrait à juste titre dire que le phénomène Aswang est l’équivalent très propre des Philippines d’une apocalypse zombie, l’un des types les plus représentés graphiquement dans The Walking Dead , World War Z , et Nuit des morts-vivants . Sauf pour une chose importante: contrairement à l’Aswang des Philippines, dans les films et séries télévisées extrêmement populaires, les morts réanimés n’ont pas la capacité de se transformer en loups humains ou en chiens ressemblant au monstre déchaîné décrit dans les pages d’Arthur Conan. Le chien des Baskerville de Doyle .

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *