Le navire fantôme du Détroit de Northumberland

Le navire fantôme du détroit de Northumberland est décrit comme une belle goélette qui a trois mâts (parfois quatre mâts, comme les rapports varient) avec des voiles d’un blanc pur, qui sont toutes complètement englouties par les flammes sous les yeux des spectateurs.

Des observations ont eu lieu au fil des saisons, mais semblent être plus fréquentes de septembre à novembre. Ces visions sont également apparentes devant un vent du nord-est, et le folklore dit que ce brillant navire fantôme est un avertissement d’une tempête. Il ne semble jamais y avoir d’endroit prédéterminé où le navire apparaîtra; les observations ont tendance à se produire quand on s’y attend le moins.

La première observation documentée remonte à 1786. Elle s’est produite au phare de Sea Cow Head. Le gardien, avec horreur, vit une goélette à trois mâts, voiles pleines et gonflées par les terribles vents d’un vent du nord-est, se rapprocher de plus en plus des roches perfides au pied des falaises.

Tout comme cela semblait totalement désespéré, le navire s’est transformé en tempête et a été perdu de vue dans la rafale de pluie.

Une autre observation a eu lieu en janvier 1988. Un navire en feu a été repéré juste à côté de Borden du ferry. Le radar du navire était dirigé vers la vision, mais il n’a pas été détecté sur les instruments.

Le capitaine Angus Brown, de Wood Islands, s’est souvenu que lui et un équipage avaient pris le ferry Prince Nova hors de Wood Islands une nuit pour aider un navire qui semblait brûler. En approchant, il a soudainement disparu.

La même nuit, un couple près de Glengarry a vu le navire entièrement gréé en feu depuis la fenêtre de leur chambre. Il naviguait vers le nord à une vitesse impossible. Ils n’ont pas sonné l’alarme car ils savaient ce que c’était, mais ils ont pu le regarder pendant plus d’une heure.

De nombreux bateliers sont partis vers le navire, soit avec l’intention de sauver, soit pour résoudre le mystère du navire. Un patrouilleur des pêches l’a aperçu au large de l’extrémité ouest de l’île, mais même avec la vitesse des navires modernes, il n’a pas pu attraper le navire insaisissable.

Souvent, en voyant le navire en feu, les marins ont tenté de sauver l’équipage à bord. L’une des tentatives de sauvetage les plus célèbres a eu lieu dans le port de Charlottetown vers 1900.

Un groupe de marins est monté à bord d’une petite chaloupe et a couru vers le navire en flammes pour sauver l’équipage en difficulté. Pendant leur lutte pour atteindre le vaisseau en détresse, le vaisseau fantôme a complètement disparu. Une recherche approfondie a été immédiatement effectuée par des plongeurs, mais aucune épave n’a été trouvée

Il n’y a aucune explication pour le vaisseau fantôme, juste de nombreuses théories sur la façon dont il est né. Le plus courant est qu’un pirate a conclu un pacte avec le diable pour protéger et cacher son trésor de la découverte.

En retour, le capitaine et son équipage devaient naviguer pour toujours sur le navire en feu. On dit que le pacte a été conclu lorsque le navire, qui avait été touché, brûlait jusqu’à la flottaison et coulerait au fond en prenant toutes les mains et le trésor dans ses cales. Leur sort n’était, selon beaucoup, que la vengeance des terribles actes qu’ils avaient commis à l’époque de la piraterie en haute mer.

Source: Ghost Stories of PEI

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *