Qui a tué Günther Stoll: La mystérieuse affaire YOGTZE

En 1984, Günther Stoll, un ingénieur alimentaire au chômage d’Anzhausen avant sa mort, parlait parfois à sa femme d ‘«eux», des inconnus censés lui faire du mal.

Il a mentionné «eux», plus précisément, le soir du 25 octobre 1984 (vers 23 heures), avant de crier soudainement «Jetzt geht mir ein Licht auf!» («Maintenant je l’ai!»).

Il a ensuite écrit les six lettres «YOG’TZE» (il n’est pas concluant si la troisième lettre était destinée à représenter un «6» ou un «G») sur une feuille de papier avant de les rayer instantanément.

Peu de temps après, Stoll est allé à son pub préféré à Wilnsdorf, où il a commandé une bière et est tombé par terre, se blessant au visage. Des témoins ont déclaré qu’il n’était pas sous l’influence de l’alcool et qu’il avait soudainement perdu connaissance.

Günther Stoll a rapidement griffonné cette note cryptique qui a précédé une chaîne d’événements bizarres.

Il s’est réveillé et est parti dans sa VW Golf I. Il semblait en détresse ou anxieux à propos de quelque chose. Stoll a quitté le pub sans confirmer cette conclusion.

On ne sait pas ce qu’il a fait dans les deux heures suivantes. Vers 01h00 le 26 octobre 1984, il se rend à Haigerseelbach, où il a grandi.

Là, il a parlé à une femme qu’il connaissait depuis son enfance et a évoqué un «incident horrible». Comme il était si tard dans la nuit, la femme lui a conseillé d’aller chez ses parents et de leur parler à la place. Il est ensuite parti.

Deux heures plus tard, ces mots sont devenus étrangement vrais. Vers 3 heures du matin, deux chauffeurs de camion ont trouvé une voiture Volkswagen gravement endommagée dans un fossé quelque part le long de l’autoroute A45. Un conducteur s’est dirigé vers le téléphone d’urgence le plus proche, tandis que l’autre a procédé à un examen superficiel de la voiture.

Le site de l’épave de la voiture de Günther Stoll.

Les deux chauffeurs de camion ont déclaré avoir vu une personne blessée en veste blanche marcher près de la voiture. Après avoir appelé les forces de l’ordre, les chauffeurs ont trouvé Günther Stoll gravement blessé nu dans sa voiture.

Il était conscient et a mentionné quatre hommes qui étaient avec lui dans la voiture et qui s’étaient enfuis. Lorsqu’on lui a demandé si les hommes étaient ses amis, Stoll a nié. Il est mort sur le chemin de l’hôpital.

L’enquête criminelle a montré que Stoll avait été blessé avant l’accident et avait dû être heurté par une voiture ailleurs, puis placé sur le siège passager de sa voiture et conduit à l’endroit où il a été découvert.

Il a également été conclu qu’il était nu au moment où il a été écrasé. D’autres conducteurs ont rapporté avoir vu un auto-stoppeur à la sortie Hagen-Süd. Ni l’auto-stoppeur ni la personne en veste blanche n’ont été identifiés.

La vraie signification de la note que Stoll a écrite avant de quitter la maison est soit la clé pour briser toute l’enquête, soit la plus bizarre de toutes les coïncidences. Depuis cette nuit, les spéculations sur la signification de la note sont monnaie courante.

Une explication plus probable était que la note ne disait pas YOGTZE mais était un numéro de plaque d’immatriculation. La lettre O aurait pu être le numéro 0, le numéro 2 peut avoir été identifié à tort comme une lettre Z et 6 aurait pu être confondu avec un G. Le problème évident avec cette proposition est que cela s’est produit des heures avant que Stoll ne soit mortellement blessé.

Selon certaines informations, le dossier de l’incident continue de soulever des questions au sein du gouvernement allemand, et ils sont toujours à la recherche de réponses aujourd’hui.

Article traduit par DAmien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *