La légende du fantôme du capitaine Black Bartelmy

Black Bartelmy était un boucanier maléfique et hargneux qui a assassiné sa femme et ses enfants et est parti en mer avec une bande de pirates aussi méchants que lui.

Il a parcouru la côte atlantique, assassinant, pillant et dévastant la campagne en passant. Au moment où il s’approcha du cap Forchu en Nouvelle-Écosse, Black Bartelmy avait un navire chargé de trésors; cinq cents coffres étaient remplis d’or, de bijoux, de gobelets et de puissantes épées.

Un épais brouillard de Fundy recouvrait la baie à l’approche du navire, et la marée perfide de Fundy s’empara bientôt du navire du méchant. Les eaux fracassantes et agitées du Roaring Bull, cette dangereuse corniche de rochers près du cap Forchu, ont pris le bateau des pirates et ont brisé sa coque.

Le capitaine Bartelmy a repéré la terre à tribord du navire, alors lui et son compagnon de confiance Ben le Crochet ont demandé à l’équipage de charger le bateau de sauvetage avec tous les coffres au trésor qu’ils pouvaient contenir.

Puis le pirate audacieux fit assassiner par son premier compagnon les autres boucaniers pour qu’ils n’aient pas à partager le trésor avec eux.

Ben le Crochet s’accroupit juste hors de vue dans le bateau de sauvetage à bascule et trancha la gorge de chaque homme avec son crochet alors que le marin se penchait pour placer son fardeau dans la cale. Ensuite, Ben a jeté chaque corps par-dessus le côté du navire dans les eaux agitées ci-dessous afin que le prochain pirate ne détecte pas un piège quand il s’avança avec son trésor.

Lorsque le trésor fut chargé dans le bateau, Bartelmy et Ben le Crochet ramèrent dans les eaux plus calmes du cap. Ils ont cherché un endroit pour enterrer leur trésor.

Trouvant une grande grotte, ils ont empilé chaque coffre à l’intérieur et ont ensuite recouvert l’entrée de pierres. Alors que Ben le crochet roulait le dernier rocher en place, Bartelmy enfonça une épée profondément dans sa poitrine, la tordant avec un rire diabolique, et regarda son compagnon tomber mort à ses pieds.

Sachant qu’il devait quitter cet endroit éloigné ou mourir de faim, le capitaine pirate maléfique marchait le long du bord de l’eau, à la recherche d’une ville ou d’un port où il pourrait ramer le bateau de sauvetage.

Mais Black Bartelmy s’est vite retrouvé embourbé dans des sables mouvants sans personne pour le sauver. Seuls les goélands entendirent ses malédictions mourantes sonner au-dessus de la cape alors qu’il s’enfonçait dans la boue et était englouti.

Une nuit orageuse peu de temps après la mort du pirate, le gardien du phare local a vu une fusée éclairante monter en direction du Roaring Bull. Pensant que c’est un navire en difficulté; le gardien a réuni un équipage de canot de sauvetage et a lancé son bateau dans les eaux glacées, en direction du Roaring Bull.

Mais alors qu’ils s’approchaient du navire en détresse, ils virent un ancien galion aux voiles en lambeaux. Ses ponts étaient empilés avec des coffres au trésor débordant d’or. À califourchon sur le pont est un homme solitaire en noir.

Le pirate maléfique leur sourit méchamment, faisant un geste grandiose avec son coutelas. Alors que les briseurs submergeaient leur bateau, la dernière chose que le gardien et les sauveteurs entendirent fut le bruit du fantôme de Black Bartelmy, riant.

Ils disent que le fantôme de Black Bartelmy continue de hanter le Cap et le Roaring Bull à ce jour, et que tout équipage de sauvetage appelé pour sauver un navire du Roaring Bull devrait prendre toutes les précautions, car le navire en détresse pourrait ne pas être vraiment là.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *