L’étrange histoire des duellistes fantomatiques

Dans les années 1880, vivait un homme solitaire sans visage dans une maison de la rue Huskisson. Personne ne connaissait son identité, mais il y avait des rumeurs selon lesquelles il était John Henry Kingsley, un riche gentleman qui avait disparu de la société plusieurs années auparavant.

Selon les rumeurs locales, Kingsley a ouvert la porte un dimanche matin, prêt à partir pour l’église, lorsqu’un homme lui a jeté une grande quantité de vitriol au visage. L’attaque à l’acide était en réponse au fait que Kingsley avait une liaison avec une femme mariée, et cela l’a laissé gravement défiguré. Seuls ses yeux sont restés intacts.

Kingsley s’enferma dans sa maison après avoir limogé les domestiques, et on pouvait souvent le voir regarder les fenêtres à rideaux supérieures de la maison de la rue Huskisson avec des lunettes d’opéra, peut-être inspectant les jolies femmes qu’il courtisait autrefois si librement. C’était un spectacle étrange, voir une tête bandée regarder la rue, et les enfants ont cru que Kinglsey était un fantôme.

Vers Noël 1885, M. Kinglsey est apparemment devenu amoureux d’une belle jeune femme nommée Imogen Roberts, qui était employée comme précepteur dans la maison en face. Kinglsley a souvent été vue en train d’espionner Mlle Roberts, au grand mécontentement de son fiancé écossais, Alistair Balfour, un homme chimérique colérique.

Imogen a reçu des enveloppes décorées de motifs de cœurs et de fleurs élaborés, contenant les mots les plus romantiques qu’elle ait jamais lus, tous de Kingsley. Il a dit qu’il ne s’attendait à aucune réponse et qu’il se sentait idiot, étant un homme forcé de cacher son visage grotesque au monde.

Pourtant, son cœur aspirait à Imogen, et les lettres d’amour continuaient d’arriver chaque jour – jusqu’à ce qu’Alistair Balfour en intercepte une. Son monde a été ébranlé quand il a vu un brouillon d’une lettre de réponse à Kingsley, écrite par son bien-aimé Imogen. Il la jeta à travers la pièce et exigea de savoir comment elle pouvait aimer un voyeur aussi défiguré, et Imogen fut incapable de répondre, mais pleura simplement.

Balfour a parlé de la situation à son ami William Bowness, un gentleman de Kensington, et Bowness a produit deux épées de rapière et a suggéré un duel. Balfour a déclaré qu’il préférerait les pistolets pour régler le problème, mais Bowness a déclaré que les épées étaient traditionnellement utilisées pour résoudre les problèmes où l’amour d’une femme était en jeu.

Dans un état ivre, Balfour a montré à Imogen les rapières et lui a dit comment il couperait Kingsley en morceaux, et elle a crié et s’est évanouie. Le fougueux Scotsman traversa la rue de minuit et martela la porte de Kingsley alors que William Bowness arrivait.

Le duel devait avoir lieu à Sefton Park à l’aube, pas dans les rues la nuit. Il était trop tard pour intervenir. Kinglsey a ouvert la porte, son visage enveloppé de bandages, et Balfour l’a défié à un duel à sa porte.

Les rivaux amoureux s’escrimaient bientôt et le jeu de l’épée était spectaculaire. Le poumon de Kingsley a été perforé et Balfour a perdu deux doigts. Le duel a pris fin lorsqu’un voisin est entré dans la rue et a tiré un pistolet.

Kinglsey est décédé des suites de ses blessures quelques jours plus tard, seul dans sa maison. Il a été retrouvé dans une pièce qu’il avait transformée en crèche, pensant apparemment qu’il aurait un jour une famille avec Imogen.

Balfour est mort ironiquement lorsqu’il est tombé d’un cheval la veille de son mariage prévu avec Imogen cet été. Mlle Roberts est morte célibataire à l’époque édouardienne. On raconte que certaines nuits, le tintement des lames d’acier se fait entendre sur Huskisson Street, et les fantômes de Kingsley et Balfour sont vus de façon éclatante, clôturant une femme morte depuis longtemps.

Article traduit par DAmien pour preuves du paranormal

Auteur: Tom Slemen , qui est un écrivain de Liverpool, connu avant tout comme l’auteur de la série de livres à succès Haunted Liverpool qui documentent des incidents paranormaux et des crimes non résolus ou inhabituels. Consultez ses livres sur Amazon ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *