Le cas bizarre du monstre de Grafton

Située dans la région du centre-nord de la Virginie-Occidentale, se trouve la ville de Grafton, qui est une ville pittoresque et calme, tout comme beaucoup d’autres qui parsèment la région.

Autrefois ville florissante et prospère des chemins de fer et des mines de charbon, Grafton serait le berceau de la fête des mères et possède une grande architecture historique de l’époque, qui, avec son cadre rural et boisé, en fait un petit endroit charmant. Cependant, c’est aussi un endroit modeste et paisible qui n’est pas connu pour faire la une des journaux, mais en 1964, cela changerait, lorsqu’un monstre étrange comme rien d’autre sortirait apparemment de l’ombre et au-delà de la réalité connue pour terroriser ce hameau.

Vers 23 heures le 16 juin 1964, Robert Cockrell, reporter pour le Grafton Sentinel, rentrait du bureau en voiture sur Riverside Dr. comme il le faisait tous les jours, mais en passant dans un virage, il y aurait une vue étrange et inexplicable qui l’attendait sur ce tronçon sombre de la route. Là, dans l’éclairage de ses phares se trouvait ce qu’il a d’abord pris pour être un énorme rocher obstruant quelque peu le côté droit de la route et partiellement sur une clairière d’herbe. Cockrell était déconcerté parce qu’il parcourait cette route tout le temps et savait qu’il n’y avait pas de rocher là-bas, et il lui fallut quelques instants confus avant de se rendre compte que c’était une sorte de créature vivante massive. Cockrell ralentit pour le regarder par la fenêtre, et put voir que tout ce qu’il était mesurait environ 7 à 9 pieds de haut, était très large et musclé, et ne semblait pas avoir de tête visible, le tout était recouvert d’une peau pâle et lisse qui ressemblait à celle d’un phoque. Cette abomination imposante se déplaça alors, et Cockrell appuya sur l’accélérateur pour s’en aller de peur, pas vraiment capable de traiter ce qu’il venait de voir.

Quand il est rentré à la maison, il a appelé des amis avec enthousiasme et leur a dit ce qu’il venait de voir, et ils ont dit qu’ils devraient aller le chercher. Ils sont allés sur place armés et prêts à rencontrer la créature, mais ils n’ont trouvé que de l’herbe broyée et aucun autre signe de celle-ci, pas même des empreintes de pas. Ils ont commencé à se déployer et à piquer la nuit avec leurs lampes de poche à la recherche, quand soudainement il y eut un bruit de sifflement étrange qui envahit l’air. Ils prétendraient plus tard que le sifflet effrayant semblait les suivre pendant qu’ils essayaient de déterminer sa source, et qu’il suffisait de les pousser à partir. Cockrell restait assis sur son observation pendant quelques jours en se demandant s’il devait le dire à quelqu’un avant de finalement l’écrire dans un court article dans son journal. Il ne pensait pas que quiconque ferait vraiment attention au mieux,

Lorsque la nouvelle de l’incident est sortie, il y avait un déluge de personnes venant de toute la région à la recherche de «Le monstre de Grafton», principalement des groupes de jeunes hommes bruyants et armés, mais des gens de tous âges se promenaient dans les environs de la ville. des bois armés de tout, des fusils et pistolets aux couteaux, aux pieds de biche, aux battes de baseball et même aux fourches. C’était le chaos absolu, et beaucoup de ces futurs chasseurs de monstres frénétiques déclaraient l’avoir vu par eux-mêmes, certains d’entre eux tirant même sauvagement dans la nuit. Un article du Grafton Sentinel du 19 juin 1964 dirait de la scène surréaliste:

Le prétendu «monstre» de Grafton, qui serait la personnification de l’imagination active d’un certain nombre d’adolescents, n’aurait pas pu apparaître dans la région de Riverside s’il le voulait jeudi soir, trop d’adolescents et d’adultes parcouraient cette partie de la ville. . Vers 22 heures, il a été signalé que les voitures étaient presque pare-chocs à pare-chocs le long de la route de la rivière et un grand nombre de voitures ont été retirées de la route pour permettre de participer à l’événement le plus populaire de la région ces dernières années, la «chasse aux monstres». Une vingtaine de rapports de personnes qui auraient vu le «monstre» ont été cités depuis mardi soir lorsque «la créature toute blanche, sans tête discernable», a été signalée près de la carrière de roche de la ville. Mercredi soir, une trentaine d’adolescents se sont livrés à une «chasse aux monstres,

La ville était alors prise dans une sorte d’hystérie, avec des policiers qui tentaient de disperser les foules. Pendant ce temps, Cockrell a interviewé d’autres personnes qui prétendaient avoir vu la créature. Tous ont décrit la même chose, en disant qu’il mesurait entre 8 et 10 pieds de haut, aux larges épaules, recouvert d’une peau lisse et glabre de couleur blanche ou gris clair, et que la tête était soit inexistante, soit très petite et repliée dans le corps. Un témoin dirait à Cockrell qu’il avait vu le monstre à plus d’une occasion et disait:

J’ai vu la créature appelée «Le monstre de Grafton» plusieurs fois quand j’étais jeune et c’est très réel. Ma première rencontre a été avec mon père coupant du bois. Nous avions fini et nous chargions le camion, lorsque nos deux chiens se sont mis à aboyer. Nous sommes restés là et avons écouté, quelque chose marchait, se rapprochant. Mon père m’a dit de prendre le pistolet dans la cabine (il portait un double canon de calibre 10 avec 00 chevrotine). Quoi qu’il en soit, il avait accéléré son rythme et continué vers nous. Tout ce que nous savions avec certitude, c’était qu’il était grand et n’avait pas peur de nous, des chiens ou des tronçonneuses. Il s’est arrêté à environ 50 à 55 mètres de nous dans l’arbre et s’est calmé. Mon père a tiré les deux marteaux en arrière et s’est tenu devant moi, m’a dit d’être prêt. Je n’oublierai jamais la prochaine chose qui s’est produite. Il est sorti, nous a regardés, a fait 3 enjambées dans notre direction, se retourna et retourna dans la limite des arbres. C’était ma première observation de la bête et je ne l’oublierai jamais. Ma deuxième rencontre a eu lieu environ 2 mois plus tard dans la nuit, pêchant seul. Je l’ai repéré sur la rive opposée et j’ai foutu le camp hors de la zone.

La police lancerait sa propre enquête et ne trouverait aucune preuve d’une telle bête, la qualifiant finalement d’imagination et de farces hyperactives, allant même jusqu’à dire que tout avait été déclenché par la mauvaise identification de rien de plus qu’une personne poussant un charrette à bras empilée de boîtes. Cependant, Cockrell a insisté sur le fait que son histoire était vraie et il a contacté le chercheur sur les ovnis Grey Barker. Après avoir parlé avec Cockrell et enquêté lui-même sur la zone, Barker est arrivé à la conclusion que Cockrell ne disait pas seulement la vérité, mais que tout cela était encore plus étrange qu’il n’y paraissait déjà. Il a découvert que non seulement diverses personnes avaient vu cette créature avant que Cockrell ait eu sa rencontre, mais que beaucoup des observations qui se sont produites mentionnaient également des phénomènes OVNIS à proximité de l’incident.

J’ai vu le monstre près de la rivière tôt le matin. Il m’a vu et s’est instantanément figé. Cela n’a pas bougé. Je pêchais à ce moment-là et j’ai laissé tout mon équipement là-bas et j’ai commencé à m’enfuir. Alors que je courais et que je me retournais, je vis que cela aussi, se détournait et commençait à courir. Alors que je me suis approché de mon camion et que j’ai commencé à ouvrir la porte, j’ai entendu un sifflement et une lumière vive apparaître au-dessus de la limite des arbres. Je suis parti et j’ai récupéré mon équipement deux jours plus tard.

Barker devint convaincu que la créature et les OVNIS étaient liés, et rédigerait avec enthousiasme un article sur tout cela qui, mystérieusement, ne verrait jamais le jour sous forme imprimée. Il est également étrange que des années plus tard, Cockrell lui-même ait soudainement et inexplicablement rétracté l’intégralité de son rapport original, malgré le fait qu’il était jusque-là toujours resté catégorique sur le fait que tout était vrai et qu’il savait ce qu’il avait vu. Cet article non publié et la rétractation soudaine ont conduit toute l’histoire plus loin dans l’étrange en suscitant des théories selon lesquelles les deux avaient été intimidés de tout effacer dans un effort pour effacer l’incident de l’histoire. Il y a beaucoup de questions soulevées ici. Que s’est-il passé à Grafton? Qu’est-ce que Cockrell a vu et si c’était une illusion, alors pourquoi tant d’autres l’ont-ils vu? Y avait-il un lien avec les phénomènes OVNI? Si cette chose était même réelle alors qu’est-ce que c’était? Était-ce une créature inconnue, un extraterrestre, un démon, un intrus interdimensionnel ou autre chose? Savoir que l’on sait vraiment, et cela reste un cas intrigant et énigmatique qui rejoint les mondes de la cryptozoologie et du paranormal.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *