Sumatra interdit toute pratique paranormal suite à des disparitions d’enfants

Vous avez entendu l’expression «trop de cuisiniers gâchent la soupe». Dernièrement, à Sumatra, trop de chamanes brouillent la recherche des enfants disparus. Trois enfants ont disparu du petit village de Naman Jahe à Langkat, dans le nord de Sumatra, le 18 octobre. Le mystère non résolu a attiré des chamans à des kilomètres à la ronde, ce qui a conduit les autorités à interdire toutes les activités paranormales dans la région pour rétablir le calme.

Deux garçons et une fille, nommés Alfisah Zahra, Nizam Aufar Reza et Yoghi Tri Herlambang, ont été vus pour la dernière fois en train de jouer autour d’un projet de construction dans une plantation de palmiers à huile près de leurs maisons. La police et les membres de la communauté recherchent les trois élèves de deuxième année depuis plus d’un mois maintenant avec peu de pistes. Les enfants, semble-t-il, ont disparu sans laisser de trace. La multitude de chamans qui affluaient dans la région, convaincus chacun que leurs rituels fourniraient des informations précieuses, ne fournissaient rien d’utile, ne faisant qu’exacerber l’anxiété du public.

Le sous-inspecteur de police Sukadi, chef de l’équipe de coordination de la recherche des enfants, a déclaré à This Week en Asie :

«Nous avons eu trois semaines de rituels, dont aucun n’a produit de résultats. Les parents des enfants risquaient de subir un traumatisme psychologique supplémentaire car les chamans enregistraient souvent les événements et les mettaient en ligne sur leurs chaînes YouTube. « 

Il n’est pas rare de rechercher des conseils spirituels et de la divination pendant une crise impliquant des enfants disparus. Consulter les chamans n’est pas significativement différent de faire appel aux services de détectives psychiques, comme les familles l’ont souvent fait aux États-Unis pour savoir où se trouvent des êtres chers perdus.

Même dans ma propre famille, nous avons une telle histoire sur l’utilisation de l’agence surnaturelle. Se souvenant de son enfance, grandissant à Guam, une cousine (par alliance) a partagé avec moi ce souvenir de la recherche d’un garçon disparu.

Un soir, un grand-père et son petit-fils ne sont pas revenus d’une promenade. Le père de mon cousin Laling, ancien hypnotiseur de scène, a été invité à aider. Le père de Laling a hypnotisé plusieurs membres de la famille désespérée pour tenter de récupérer des informations cachées de leur subconscient. Finalement, l’endroit où le vieil homme et le garçon pouvaient être trouvés a été révélé.

Sous hypnose, un proche a décrit un endroit de l’autre côté de la rivière. La famille a fouillé la région et a trouvé le grand-père et le petit-fils sur place. Malheureusement, ils étaient tous les deux morts.

On a vite découvert qu’ils avaient été tués par un soldat japonais qui s’était caché dans la jungle. Lorsque le garçon et son grand-père sont tombés accidentellement sur l’emplacement du soldat déplacé, craignant d’être découverts par les autorités, il les a assassinés. Il savait que les Américains avaient libéré Guam de l’occupation japonaise, mais ne savait pas que la guerre était finie.

En Indonésie (ainsi que dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est), les enlèvements sont souvent imputés à Orang bunian, le peuple forestier. On dit que ces petites personnes sont invisibles pour la plupart des mortels. On pense que de mystérieuses disparitions d’enfants et d’adultes se produisent lorsque ces mortels sont emmenés dans le royaume caché du bunian orang.

Dans le nord de Sumatra, la croyance en l’orang bunian est répandue. Même la mère de l’un des enfants disparus a été citée disant qu’elle préférait l’explication bunian.

«Nous pensons qu’ils ont peut-être été kidnappés, mais nous croyons davantage à la théorie bunienne», a déclaré Susilawati, la mère de Yoghi.

Une vie princière parmi le bunian bienveillant est l’option la plus préférable dans la disparition des enfants. Malheureusement, un accident mortel, ou la possibilité que les enfants aient été vendus comme esclaves dans l’industrie florissante de la traite des êtres humains en Indonésie, est une cause plus probable. Pourtant, des caractéristiques universelles convaincantes sont présentes dans les contes du bunian en Asie du Sud-Est.

Les résidents locaux de Naman Jahe ont leurs propres histoires de bunian. Nurainun Sembiring dit qu’elle a été enlevée par Bunian lorsqu’elle était enfant:

«J’ai été emmené par un bunian, mais seulement pendant une journée parce que j’ai refusé de manger. Si les gens ne veulent pas manger la nourriture fournie par le pain, ils sont renvoyés chez eux. C’est le test. J’ai reçu de la nourriture et je l’ai refusée. J’ai demandé à rentrer chez moi et ils m’ont donc laissé partir.

Pour un étudiant de la tradition internationale des fées, cela semble très familier. Joshua Cutchin a écrit un livre entier nous mettant en garde contre ce tabou alimentaire interculturel intitulé Une fête de Troie: les offrandes de nourriture et de boisson des extraterrestres, des Faeries et des Sasquatch . L’avertissement d’éviter la nourriture du bunian est encore un autre des exemples omniprésents dans le monde. Ajoutez à cela, des récits de grossesses en voie de disparition et de perte de temps en raison de rencontres avec des bunians, à la fois des risques typiques de visites à Fairyland, et l’existence du bunian aux allures de fae, bien qu’improbable, semble possible.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *