75 ans après la disparition de la patrouille perdue, le mystère du triangle des Bermudes pourrait être résolu

À l’occasion du 75e anniversaire de la disparition peut-être la plus célèbre du Triangle des Bermudes, un chercheur australien démystifie les mythes et explique sa propre théorie sur les raisons pour lesquelles cinq bombardiers torpilleurs de l’US Navy et un avion de sauvetage ont disparu sans laisser de trace dans le triangle. Affaire classée ou allons-nous encore débattre du Triangle des Bermudes à l’occasion du 100e anniversaire?

«Nous devrions nous demander: si nous ne savons pas ce qui a causé quelque chose, ou si quelque chose semble entièrement mystérieux, devrions-nous chercher la réponse dans le paranormal.

Oh mec. Si vous voulez lancer une controverse, il y a un bon point de départ. Shane Satterley de l’Université Griffiths dans le Queensland a ouvert cette déclaration dans son entretien avec 9 News sur le 75e anniversaire de la disparition du 5 décembre 1945 de cinq bombardiers torpilleurs TBM Avenger collectivement connus sous le nom de «  vol 19  » qui a décollé d’une base aérienne navale à Ft. Lauderdale, Floride, sur un exercice de trois heures (hum « Gilligan’s Island » thème ici) suivant un plan de vol ironiquement triangulaire. La mission était dirigée par le lieutenant Charles C. Taylor, pilote expérimenté et vétéran de la Seconde Guerre mondiale.

«Mes deux boussoles sont sorties et j’essaie de trouver Ft. Lauderdale, Floride. Je suis au-dessus de la terre, mais c’est cassé. Je suis sûr que je suis dans les Keys, mais je ne sais pas jusqu’où. « 

D’après les rapports précédents, les avions n’étaient pas au-dessus de la terre mais encore loin au large. Les pilotes non-missionnaires qui ont capté les émissions de Taylor et d’autres pilotes ont déclaré plus tard qu’il avait l’air confus et anxieux. Un bateau volant PBM Mariner à partir d’un Ft. La station aérienne de Lauderdale a été envoyée pour les retrouver mais a disparu du radar 20 minutes plus tard et ni l’avion ni les 13 membres d’équipage n’ont jamais été retrouvés. Des équipes de recherche de plus de 300 bateaux ont parcouru l’Atlantique à l’est de la Floride mais n’ont trouvé aucun reste du vol 19 non plus. L’explication officielle du gouvernement a déclaré que la disparition était «de cause inconnue» et qu’elle est devenue connue sous le nom de patrouille perdue.

«Cependant, lorsque nous prenons le temps d’en savoir plus sur ces événements et de ne pas sauter aux conclusions, ils commencent à paraître beaucoup plus ordinaires.»

Dans l’interview et dans un article précédent de The Conversation , Satterley expose le processus de pensée critique qui l’a conduit à une cause ordinaire de disparition. Sur la disparition de l’avion de recherche, Satterley souligne que ceux-ci ont été surnommés «réservoirs d’essence volants» pour leur tendance à s’enflammer, et c’est ce à quoi un navire marchand qui passait a été témoin, avec la marée noire qui en a résulté. D’un autre côté, TBM Avengers était connu pour couler environ 45 secondes après un atterrissage sur l’eau – ce qui a entraîné un atterrissage au fond de l’océan qui a rendu leur découverte presque impossible.

Puis il y a eu la dissimulation.

«Au-delà de la consommation d’alcool signalée, d’autres rumeurs ont fait surface sur le comportement de Taylor ce jour-là. Une histoire raconte qu’il avait hâte de rentrer de la mission pour aller à un rendez-vous chaud, peut-être avec Jinx Falkenberg, une actrice bien connue de l’époque. Une autre rumeur était qu’il avait récemment rompu avec une petite amie. Il a reçu une lettre le même jour avec une sorte de nouvelle inquiétante.

Outre la possibilité que Taylor ait commis une erreur et ait paniqué, il y avait des rumeurs sur ses problèmes d’alcoolisme et de problèmes féminins. Tout cela a bouleversé Katherine Taylor, sa mère. Bouleversée que son fils soit blâmé à la fois par la marine et les médias (certaines choses ne changent jamais), elle a adressé une pétition à la marine, qui a capitulé un an après son rapport initial et a changé la raison de la disparition en «pour des causes inconnues». Dans une défense mineure, Satterley souligne que les autres avions avaient des équipages de stagiaires inexpérimentés qui étaient peu aidés à voler aux instruments dans le mauvais temps de la journée.

«Mais si 1 000 avions traversent le Triangle des Bermudes et que nous pouvons expliquer ce qui est arrivé à 990 d’entre eux, devrions-nous dire que les 10 autres étaient des cas surnaturels? Je ne pense pas que nous devrions. Tout ce que nous pouvons dire, c’est que nous ne savons pas ce qui s’est passé avec certitude – et nous devrions essayer d’en savoir plus. « 

Le Triangle des Bermudes est-il surnaturel ou naturel pour les penseurs logiques comme Shane Satterley mais pas pour ceux qui ont une super imagination? Peut-on dire la même chose d’autres phénomènes paranormaux?

Pour l’instant, à l’occasion du 75e anniversaire de la disparition du vol 19 dans le triangle des Bermudes, Shane Satterley a ouvert une boîte triangulaire de vers.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *