Des fantômes dans le grenier de l’ancienne maison d’esclaves de Crenshaw

Hickory Hill a été construit en 1838 par John Hart Crenshaw qui avait acheté des terres de sel du gouvernement, puis possédait trois fours à sel et une scierie pour traiter le minerai qui lui a fait une fortune. Il est devenu un puissant homme d’affaires très respecté et un pilier de la communauté et de l’église. Le public ignorait son côté sombre.

Alors que l’Illinois n’autorisait pas l’esclavage, l’État autorisait la location d’esclaves sur une base annuelle. Travailler dans les mines de sel était rude et des travailleurs étaient toujours nécessaires, donc l’utilisation de la main-d’œuvre esclave augmentait les profits.

En plus de cela, Crenshaw a décidé de faire du trafic d’esclavage illégal. Il a embauché des hommes pour kidnapper des esclaves en fuite et libérer des Noirs pour les vendre aux propriétaires de plantations du sud. Crenshaw a choisi de gagner encore plus d’argent en ayant un moulin d’élevage d’esclaves dans le grenier de Hickory Hill.

Les quartiers des esclaves de Hickory Hill et la chute de Crenshaw

Le grenier avait des murs épais, douze pièces minuscules, une mauvaise ventilation, peu de lumière, des chaînes et deux poteaux à fouetter. Les esclaves enceintes et les femmes avec enfants commandaient un bon prix.

On dit qu’au moins trois cents bébés sont nés dans le grenier de l’horreur. On dit que les chauffeurs de voiture se rendaient au manoir et rassemblaient secrètement les captifs dans l’espace.

Crenshaw Old Slave House

La rivière Saline était à proximité, facilitant le transport des victimes vers le sud. Selon la légende, il y avait un tunnel qui reliait le sous-sol à la rivière et un à l’arrière de la maison assez grand pour qu’un wagon puisse y entrer.

En 1842, Crenshaw a été arrêté et accusé d’avoir vendu une famille de Noirs libres en esclavage. Il a été déclaré «non coupable» en raison de son pouvoir et de son importance, mais l’opinion publique s’est retournée contre lui.

Les phénomènes fantomatiques de Hickory Hill documentés et un défi

En 1906, le manoir a été acheté par la famille Sisk. Les habitants le considéraient comme notoire et sa réputation se répandait. Bientôt, les Sisks ont commencé à recevoir des visiteurs demandant une visite de l’endroit; finalement, ils ont décidé de facturer l’admission. Il y avait des panneaux routiers annonçant qu’il était le lieu où l’esclavage avait existé dans l’Illinois.

Des témoins ont rapporté avoir entendu des bruits étranges dans le grenier: des pleurs, des pas traînants, des chaînes qui claquent, des gémissements et des voix chantant des spirituels. Les gens ont eu des sentiments inconfortables tels que la tristesse, la peur intense, le malaise et le fait d’être surveillés.

Il y a des points froids, les gens sentant les entités passer à côté d’eux et étant touchés par quelque chose d’invisible. Beaucoup avaient entendu dire que personne ne pouvait passer la nuit dans le grenier, essayé et échoué.

Selon un article de la fin des années 1920, publié dans le Benton Post-Dispatch, la couche fantôme (comme on les appelait alors) Hickman Whittington décida de passer une nuit dans les anciens quartiers des esclaves et déclara qu’il «exorciserait» les esprits.

Whittington était en bonne santé à son arrivée, mais il est parti précipitamment, semblant malade, puis est décédé peu après. Bien qu’il n’ait jamais dit à Sisk ni à personne d’autre ce qui s’était passé, Sisk pense qu’il est mort de peur.

Fantôme

En 1966, le duo a tenté de passer la nuit dans le grenier. Vers 1 h du matin, leur lampe à pétrole a commencé à clignoter. Puis il y eut un terrible gémissement bruyant. Ils ont entendu des voix prononcer des mots confus et ont vu des formes spectrales.

Les flammes de la lampe s’éteignirent. En entendant des cris, les hommes sont rapidement sortis du grenier. Ils ont raconté à Sisk ce qui s’était passé, puis ont fui la maison. Plus tard, il s’est demandé si Whittington avait enduré la même expérience.

En 1978, Sisk a permis à David Rodgers de passer la nuit dans le grenier comme divertissement d’Halloween pour une station de télévision. Il est devenu la première personne à passer la nuit entière dans les quartiers des esclaves. Rodgers a admis qu’il était mal à l’aise d’entrer dans la maison hantée. Il a entendu de nombreux bruits dans le grenier qu’il n’a pas pu identifier, mais n’a rien vu.

Old Slave House (Crenshaw House) aujourd'hui
Old Slave House (Crenshaw House) aujourd’hui

Maison esclave maintenant

La famille Sisk est restée au premier et au deuxième étage et n’est pas entrée dans le grenier pendant qu’elle y vivait. Ils ont connu des points froids et ont eu l’impression d’être surveillés, mais ont appris à vivre avec cela. En 1996, ils ont fermé la maison au public.

L’État de l’Illinois l’a acheté après plusieurs années et a prévu de l’ouvrir en tant que musée. En 2006, il n’avait pas été rouvert. En 2008, le National Underground Railroad Network of Freedom l’a ajouté à sa liste de chemins de fer souterrains comme un exemple inverse de sa mission.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *