Une agente immobilière déclare des maisons à Baltimore comme « non hantées » une fois qu’elle est convaincue qu’elles sont exemptes de goules

Un agent immobilier amoureux des chats a remonté le moral sur les réseaux sociaux après avoir installé des pancartes «  PAS HANTÉ  » à l’extérieur des maisons qu’elle vend dans la région de Baltimore pour assurer aux acheteurs potentiels qu’ils sont complètement exempts de fantômes.

Les panneaux, écrits en caractères blancs gras sur fond noir, ont été placés à l’extérieur de deux maisons à Hampden par l’agent immobilier Joy Sushinsky ces dernières semaines, et sont depuis devenus viraux sur Reddit et TikTok .

Bien que la femme de 40 ans ait déclaré à DailyMail.com qu’elle vérifiait auprès du vendeur de la propriété que la maison n’était pas en proie à une activité paranormale avant d’afficher les panneaux à l’avant, tout le monde ne semble pas convaincu par ses assurances.

«  C’est définitivement hanté  », a affirmé un utilisateur de Reddit, répondant à une image du panneau à l’extérieur de l’une des maisons. Un téléspectateur de TikTok était d’accord, écrivant: «  On dirait quelque chose qu’une maison hantée dirait.  »

 Cat-lover Joy Sushinsky has been raising spirits across social media with amusing signs she's placed out side of homes she's listing in Baltimore, reading 'NOT HAUNTED'

Sushinsky pictured with her late cat Killer+8

Joy Sushinsky, une amoureuse des chats (illustrée ci-dessus, et à droite avec son défunt chat, Killer), a remonté le moral sur les réseaux sociaux avec des signes amusants qu’elle a placés à côté des maisons qu’elle énumère à Baltimore, en lisant «  PAS HANTÉ  »The signs, written in bold white lettering on a black background, were placed outside of two homes in Hampden

Les panneaux, écrits en caractères blancs gras sur fond noir, ont été placés à l’extérieur de deux maisons à Hampden.Viral TikTok suggère que la maison à vendre n’est «  pas hantée  »

Et en tant qu’ancienne sceptique paranormale devenue croyante, Sushinsky dit qu’elle se sent qualifiée pour faire cet appel.

«  Je n’étais pas croyante jusqu’à récemment  », a-t-elle déclaré à DailyMail.com. «  J’avais une amie qui me disait tout le temps que sa maison était hantée mais je ne la croyais pas – je pensais qu’elle était folle.  »

Pour Sushinsky, son système de croyances a complètement changé plus tôt ce printemps lorsqu’elle a emménagé dans une maison à Hampden, qui avait été abandonnée pendant huit ans.

«  Quand j’ai emménagé, des choses étranges ont commencé à se produire  », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle avait emménagé dans la propriété avec son chien et son chat ` ` semi-célèbre sur Instagram  », nommé Killer.

«C’était assez tôt dans la pandémie et il était difficile de se procurer des meubles, donc la maison était encore assez vide.

Sushinsky a dit qu’elle resterait éveillée la nuit, écoutant la porte de l’autre côté du couloir de sa chambre s’ouvrir et claquer périodiquement sans explication.

«  Chaque nuit, je m’assurais qu’il était verrouillé, puis je me réveillais et il serait ouvert, après l’avoir entendu s’ouvrir et se fermer toute la nuit  », a-t-elle déclaré.

Sushinsky said she started believing in ghosts earlier this year when she moved into a home that had been abandoned for  eight years, with her dog and cat Killer (shown above in a mural)

Sushinsky a déclaré qu’elle avait commencé à croire aux fantômes plus tôt cette année lorsqu’elle a emménagé dans une maison abandonnée pendant huit ans, avec son chien et son chat Killer (illustré ci-dessus dans une peinture murale)

Sushinsky said she would lie awake at night, listening to the door across the hallway from her bedroom periodically opening and slamming without explanation. Her cat would also meow and stare at the same corner of a room each day

Sushinsky and Killer shown above in an adorable social media photo+8

Sushinsky a dit qu’elle resterait éveillée la nuit, écoutant la porte de l’autre côté du couloir de sa chambre s’ouvrir et claquer périodiquement sans explication. Son chat miaulait également et regardait le même coin d’une pièce chaque jour

Sushinsky a déclaré qu’elle avait parlé avec ses voisins pour essayer de découvrir les anciens locataires de la maison et si la propriété avait quelque chose de néfaste dans son histoire, mais ses enquêtes ont donné peu de pistes.

Dans l’intervalle, elle a dit qu’elle était de plus en plus consciente de la présence apparente paranormale chez elle.

Le chat de Sushinsky, Killer, faisait un étrange bruit de «  hurlement  » à chaque fois qu’il passait le même coin d’une pièce près de l’avant de la maison, a-t-elle affirmé. Le félin regardait aussi apparemment ce coin pendant de longs passages de temps, miaulant.

Son chien semblait également «  être conscient  » de la présence apparente de l’esprit, a-t-elle déclaré.

«C’était bizarre», a raconté Sushinsky, qui vit seul. «  Je savais aussi que ce ne pouvait pas non plus être le chat qui faisait des bruits au milieu de la nuit parce qu’elle était enfermée dans la chambre avec moi. 

«  Je n’ai pas parlé à trop de gens de ce qui se passait, j’avais peur qu’ils pensent que j’étais un peu fou.  »

Mais quand le tueur bien-aimé de Sushinsky est mort en mai, les bosses de la nuit qui l’avaient si souvent réveillée se sont soudainement arrêtées complètement.

«Il n’y avait plus d’ouverture ou de fermeture de portes toute la nuit, c’était la chose la plus étrange», a-t-elle déclaré. «La coïncidence de tout cela a fait de moi un croyant [aux fantômes], c’est comme si Killer avait emmené le fantôme avec lui.

But when Sushinsky's beloved Killer died in May, the bumps in the night that had so often woken her suddenly stopped.
Killer pictured in an image from his Instagram

Mais quand le tueur bien-aimé de Sushinsky est mort en mai, les bosses de la nuit qui l’avaient si souvent réveillée se sont soudainement arrêtées.

À la lumière de l’épreuve, Sushinsky a déclaré que si jamais elle vendait sa maison actuelle, elle informerait certainement tous les acheteurs potentiels qu’elle était hantée.

L’incident a également incité Sushinsky à reprendre une tradition qu’elle avait employée pour la première fois trois ou quatre ans plus tôt: placer des panneaux «  Pas hanté  » à l’extérieur des maisons qu’elle vendait dans la région.

Sushinsky a déclaré qu’elle avait pensé à l’idée pour la première fois pendant ses vacances à la Nouvelle-Orléans, lorsqu’elle a remarqué que certaines maisons du quartier français de la ville avaient à vendre des panneaux indiquant si la maison était «  hantée  ».

«Ce ne serait pas amusant à faire pour Halloween», se souvient Sushinsky avoir pensé à l’époque.

Elle a dit qu’elle était revenue à Hampden et avait placé ses pancartes «  Pas hanté  » sur un certain nombre de propriétés qui ne suscitaient pas beaucoup d’intérêt lors d’une «  accalmie  » des ventes.

The incident also inspired Sushinsky to reprise a tradition she¿d first employed some three of four years earlier: placing ¿Not Haunted¿ signs outside of homes that she was selling.

One of the signs featured in a viral TikTok

L’incident a inspiré Sushinsky à reprendre une tradition qu’elle avait employée pour la première fois trois ou quatre ans plus tôt: placer des panneaux «  Pas hanté  » à l’extérieur des maisons qu’elle vendait.

Sushinsky aurait reçu beaucoup de commentaires positifs de la part des passants, lui disant que les signes les avaient fait rire ou craquer un sourire. Incroyablement, toutes les maisons, sauf une, portant une enseigne se sont également vendues peu de temps après.

Bien qu’elle n’ait pas utilisé les signes pendant la saison d’Halloween 2019,  Sushinsky a déclaré qu’elle avait décidé de les ramener en rotation pour les derniers mois de 2020, la pandémie laissant plus que jamais les gens dans le besoin de rire.

«  Avec 2020 ayant été si bla, je savais que c’était ma chance de ramener les signes  », a déclaré Sushinsky. «  Je suppose qu’il y a beaucoup plus de médias sociaux cette fois-ci, car les signes ont vraiment décollé sur TikTok et Reddit.

«  Parce que mon numéro est attaqué aux signes, je reçois également beaucoup de SMS de gens qui me disent à quel point ils les ont appréciés.  »

En plus de stimuler les esprits, les signes ont également une fois de plus contribué à augmenter les ventes. Une maison a été vendue par Sushinsky sept jours seulement après avoir mis un panneau «No Haunted» devant.

La maison, qui figurait sur TikTok, était auparavant sur le marché depuis 222 jours, jusqu’à ce que Sushinsky reprenne la liste plus tôt ce mois-ci.

Bien qu’elle ne sache pas si elle continuera à utiliser les panneaux en 2021, Sushinsky a déclaré qu’elle rédigeait actuellement de nouvelles idées créatives pour aider à trouver des solutions similaires pour ses autres annonces à l’avenir. 

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : DAILYMAIL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *