Histoire : Les origines anciennes sacrées du père Noël

Chaque année, des millions d’enfants dans le monde attendent avec impatience l’arrivée du Père Noël. Les parents racontent l’histoire de l’homme à la barbe blanche, au manteau rouge et aux bottes cirées qui parcourt le monde avec ses rennes portant des cadeaux pour tous ceux qui se comportent bien. Peut-être qu’un jour, les parents raconteront également l’histoire du vrai Père Noël – un homme qui a consacré sa vie à la charité et aux cadeaux.

Le vrai père Noël

La véritable histoire du Père Noël commence avec Saint Nicolas (270 – 343 après JC), qui est né dans le village de Patara, une région qui était autrefois grecque mais qui fait maintenant partie de la Turquie. Il est né de parents riches, morts d’une épidémie alors que Nicolas était encore jeune. Nicolas a utilisé tout son héritage pour aider les nécessiteux, les malades et les souffrants.

Un récit de Nicolas dit qu’il a offert à trois filles pauvres une dot afin qu’elles n’aient pas à devenir des prostituées. A trois reprises, les sacs d’or fournissant la dot sont apparus chez eux. Ils avaient été jetés à travers une fenêtre ouverte et auraient atterri dans des bas ou des chaussures laissées sécher avant le feu. Cela a conduit à la coutume des enfants accrochant des bas ou mettant des chaussures, attendant avec impatience les cadeaux de Saint-Nicolas.

Portrait de Saint Nicolas. Source: BigStockPhoto

Cadeau donnant des coutumes liées à Saint Nicolas

Nicolas a été nommé évêque de Myra alors qu’il était encore jeune. Il s’est fait connaître dans tout le pays pour sa générosité envers les nécessiteux et son amour pour les enfants. Ainsi commença la tradition des cadeaux en l’honneur de Saint-Nicolas, dont le nom moderne Père Noël vient du néerlandais «Sinterklaas».

Saint Nicolas est mort le 6 décembre 343 après JC et à la veille de sa mort, les enfants ont reçu des cadeaux en son honneur. Le 6 décembre est toujours le jour principal des cadeaux dans de nombreux pays d’Europe. Par exemple, aux Pays-Bas, on dit que Sinterklaas arrive sur un bateau à vapeur ou à cheval d’Espagne. Dans la nuit du 5 décembre, les enfants hollandais mettent traditionnellement leurs chaussures sur le foyer, ou le conduit de chauffage central, dans l’espoir qu’il les comblera de belles récompenses plutôt que d’une réprimande pour tout mauvais comportement au cours de l’année .

Aux Pays-Bas, Sinterklaas arriverait sur un bateau à vapeur ou à cheval d’Espagne. ( georgpfluegl / Adobe Stock)

Dans d’autres pays, la journée des dons a été déplacée aux 24 et 25 décembre, au cours de la Réforme et de son opposition à la vénération des saints. Mais la préoccupation de Saint Nicolas pour les enfants l’aida à maintenir son lien avec la tradition de cadeaux qui a été déplacée à Noël.

Où est le tombeau de Saint-Nicolas?

La tombe de Nicolas à Myra est devenue un lieu de pèlerinage populaire. En raison des nombreuses guerres et attaques dans la région, certains chrétiens craignaient que l’accès au tombeau ne devienne difficile. Ainsi, en 1087, la plupart de ses os ont été déplacés à Bari en Italie, où ils restent à ce jour. Une basilique a été construite la même année pour stocker ses restes et la région est devenue un lieu de pèlerinage pour les dévots.

Un professeur d’anatomie de l’Université de Bari qui a catalogué, mesuré et photographié les restes du saint en 1957 a tenté d’esquisser à quoi aurait ressemblé Nicolas si des tissus mous étaient présents sur le crâne. En 2004, un anthropologue de la reconstruction faciale a tenté de créer une ressemblance avec le célèbre saint en appliquant les dernières techniques de diagnostic informatique aux données recueillies en 1957. Les résultats peuvent être consultés ici .

Fresque de Saint Nicolas. Source: BigStockPhoto

En 2017, des archéologues turcs ont affirmé que les restes de Saint-Nicolas ne se trouvaient pas à Bari, mais situés dans l’église de Saint-Nicolas à Demre. Ils ont découvert un autre sarcophage datant du quatrième siècle dans l’église, qui, selon eux, contient le saint.

Où est le tombeau de Saint-Nicolas?

La tombe de Nicolas à Myra est devenue un lieu de pèlerinage populaire. En raison des nombreuses guerres et attaques dans la région, certains chrétiens craignaient que l’accès au tombeau ne devienne difficile. Ainsi, en 1087, la plupart de ses os ont été déplacés à Bari en Italie, où ils restent à ce jour. Une basilique a été construite la même année pour stocker ses restes et la région est devenue un lieu de pèlerinage pour les dévots.

Un professeur d’anatomie de l’Université de Bari qui a catalogué, mesuré et photographié les restes du saint en 1957 a tenté d’esquisser à quoi aurait ressemblé Nicolas si des tissus mous étaient présents sur le crâne. En 2004, un anthropologue de la reconstruction faciale a tenté de créer une ressemblance avec le célèbre saint en appliquant les dernières techniques de diagnostic informatique aux données recueillies en 1957. Les résultats peuvent être consultés ici .

Fresque de Saint Nicolas. Source: BigStockPhoto

En 2017, des archéologues turcs ont affirmé que les restes de Saint-Nicolas ne se trouvaient pas à Bari, mais situés dans l’église de Saint-Nicolas à Demre. Ils ont découvert un autre sarcophage datant du quatrième siècle dans l’église, qui, selon eux, contient le saint.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANCIENTORIGINS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *