Le moment où un mystérieux pilote fantôme est entré dans une course NASCAR

L’un des plus grands noms du monde des courses de stock car est celui de la National Association for Stock Car Auto Racing (NASCAR). Basée à Daytona Beach, en Floride, cette organisation massive est chargée de sanctionner plus de 1500 courses sur plus de 100 pistes dans 48 États américains ainsi qu’au Canada, au Mexique et en Europe chaque année, ce qui en fait l’une des organisations de course les plus populaires au monde.

Les pilotes des événements NASCAR sont devenus des célébrités dans le monde de la course, et on peut s’attendre à ce que ce soient des professionnels chevronnés qui ont gravi les échelons dans l’un des événements les plus rapides et les plus dangereux qui soient. Pourtant, à l’occasion, il y a eu des bizarreries dans le monde de NASCAR, l’une d’entre elles étant certainement le moment où un pilote inconnu a réussi à se glisser dans l’une des plus grandes courses de l’organisation,

En 1982, NASCAR se préparait pour un événement majeur, le Winston 500, une course NASCAR Winston Cup Series à Talledega Superspeedway, à Henderson, Tennessee. C’était la neuvième course de la saison de la Winston Cup et il y avait toute une liste de grands noms du sport, tels que les coureurs chevronnés de bigshot Terry Labonte, Darrell Waltrip et Benny Parsons, ainsi que de nouveaux visages dans le mélange. Parmi ceux-ci se trouvait le nom de LW Wright, qui avait un passé un peu mystérieux dans lequel personne ne savait vraiment qui il était. Il avait été promu par un homme du nom de William Dunaway, qui affirmait que Wright était âgé de 33 ans avec 43 départs en NASCAR Busch Grand National Series, et qu’il était avec une équipe appelée «Music City Racing», financée par une telle grande comédie musicale. noms d’artistes country Merle Haggard et TG Sheppard. Cela semblait légitime en surface, et après avoir soumis un chèque d’une valeur de 115 $ à NASCAR pour une licence de compétition et un droit d’entrée de 100 $, Wright a été autorisé à entrer, malgré le fait que les responsables de NASCAR n’avaient jamais entendu parler de lui auparavant et qu’il y avait plus qu’un peu de scepticisme. Cependant, à cette époque, tout ce dont un coureur avait besoin était de payer les frais d’inscription, d’avoir une équipe et un sponsor, et de fournir une voiture appropriée, tout ce que Wright a fini par faire.

Wright a cherché à obtenir des licences de mécanicien pour tous ses mécaniciens, puis a approché un homme du nom de BW «Bernie» Terrell, chef de Space Age Marketing basé à Nashville, afin d’obtenir le financement d’une voiture et d’une remorque. Il a pu obtenir un prêt de 30000 $ de Terrell, la remorque dont il avait besoin, et 7500 $ supplémentaires pour les dépenses, après quoi il a acheté une Chevrolet Monte Carlo à Sterling Marlin, payant 20000 $ en espèces à l’avance et le reste sous la forme d’un chèque. . Il a également rédigé de nombreux chèques pour payer les vestes de course, les pièces de rechange, les pneus et le carburant, dont très peu était payé en espèces. Wright a également acheté une licence de concurrent et des laissez-passer, en écrivant à l’organisme de sanction un chèque de 1 500 $, encore une fois pas en espèces. Dans l’ensemble, Wright avait réussi à collecter et à dépenser environ 100000 $ après ajustement pour l’inflation de 2020.

Maintenant que sa voiture et son équipage étaient prêts, Wright a ensuite fait de la publicité en passant des interviews et en effectuant des essais sur le speedway, mais il était déjà à ce moment-là en train de lever des drapeaux rouges. D’une part, lors des entretiens, il était très évasif sur toutes les questions relatives à ses courses et à son expérience passées. Il y avait aussi le fait que les autres pilotes de la piste ne l’avaient jamais vu auparavant, ni les commentateurs ni les officiels, et son prétendu sponsor, le musicien TG Sheppard, a également affirmé qu’il n’avait jamais entendu parler de Wright auparavant. En plus de cela, Marlin, qui s’était attaché à l’équipe par suspicion afin de garder un œil sur son investissement, était stupéfait du manque de connaissances de Wright sur des choses que tout pilote expérimenté devrait savoir. Marlin dirait à ce sujet: «Il n’arrêtait pas de poser des questions que tout conducteur aurait dû savoir. Il ne semblait pas savoir grand-chose de ce qui se passait. Wright a également écrasé sa voiture lors d’une séance d’essais qualificatifs, bien que les dommages soient mineurs, et il ne semblait tout simplement pas être un pilote particulièrement bon. Qui était ce gars? Personne ne le savait, mais il avait payé ses frais, avait une voiture et un permis, et donc NASCAR n’avait pas d’autre choix que de le laisser continuer en raison des lois sur le droit au travail.

Lorsque le jour de la course est arrivé, Wright est entré dans la course, en raison de ses performances de qualification, il a été autorisé à prendre le départ en 36e position, ce qui n’est pas très bon du tout. En fin de compte, le gagnant serait le favori, Darrell Waltrip, avec Wright qui ne se rapproche pas. Cependant, compte tenu de son absence totale et apparente d’expérience et du fait qu’il n’avait pas du tout de courses réelles perceptibles derrière sa ceinture, il est étonnant qu’il ait pu boucler 13 tours, atteignant une vitesse de pointe de 187,379 mph avant de devenir noir. signalé et ordonné de quitter la course pour avoir été trop lent. Outre une petite bosse dans le mur, dans un événement aussi rapide et dangereux, c’est presque un miracle qu’il n’ait pas été tué. Wright finirait finalement en 39 eplace sur 40 car un autre pilote s’est déjà écrasé, et gagne 1 545 $ de prix en argent, mais ne gagne pas de points au classement de la Coupe. Et puis, LW Wright a juste disparu dans les airs.

La voiture de Wright après son accident de qualification

Après avoir récupéré son argent, Wright était juste parti, laissant derrière lui sa voiture, son équipement et une équipe de stand perplexe. Le speedway a été recherché pour lui pour ne rien révéler, il venait de disparaître dans les airs. Après cela, tous les chèques qu’il avait écrits ont commencé à rebondir, et c’est à ce moment-là que tout le monde a commencé à se rendre compte qu’ils avaient été eus, et que Terrell n’allait probablement jamais être remboursé du prêt de 30000 $ qu’il avait accordé à Wright. En fait, il était largement admis que Wright n’était pas du tout son vrai nom et qu’il avait été un escroc de confiance qui les avait tous trompés. NASCAR a émis des mandats d’arrêt pour son arrestation, et Terrell embaucherait un enquêteur privé pour le retrouver, mais «LW Wright» n’a jamais été retrouvé, et en fait, on n’a plus jamais entendu parler de lui. Nous n’avons toujours aucune idée de qui il était, et il est devenu l’un des incidents les plus étranges et les plus déconcertants de l’histoire de NASCAR. Doyle Ford, directeur de terrain de NASCAR, dirait de tout:

Je suis dans le métier depuis 24 ans et je n’ai jamais rencontré de cas comme celui-ci. N’importe qui peut littéralement sortir de la rue et, s’il a l’argent et l’équipement, participer à une course. Mais comme je l’ai dit, c’était un cas sans précédent car il est inhabituel pour quelqu’un d’aussi manifestement non qualifié que Wright était d’essayer de se lancer dans une course. Tout d’abord, il y a la dépense de 30 000 $ ou plus rien que pour une voiture de course, sans parler du danger. Un gars qui ne sait pas ce qu’il fait pourrait facilement se faire tuer là-bas.

La question est pourquoi? Pourquoi quelqu’un ferait-il ça? Pourquoi traverser tous ces problèmes et mettre votre vie en danger pour un maigre 1 545 $ de prix en argent? S’il était un escroc aussi habile, il y avait sûrement de meilleures façons de le faire. En effet, il s’est éloigné de Terrel avec 30 $ en espèces, alors pourquoi ne s’est-il pas contenté de ça? Pourquoi tout faire sauter sur une voiture, une remorque et un équipage pour tout laisser derrière sur la piste de course? Était-ce un rêve obsessionnel que l’homme avait eu, qu’il était prêt à réussir ce con juste pour faire l’expérience d’être un pilote de stock car? Qui sait? L’affaire a été parfois appelée la «DB Cooper de NASCAR» et à ce jour, elle n’a jamais été résolue. Qui était LW Wright et que voulait-il? Nous ne le saurons probablement jamais.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *