Un fantôme au bord de la route invite au sacrifice d’animaux au Kazakhstan

Les récits d’une autoroute hantée au Kazakhstan ont semé la peur dans le cœur des habitants du village de Khankol. La description d’une femme en train de disparaître marchant le long des routes rappelle étrangement le folklore des auto-stoppeurs en voie de disparition qui apparaît partout dans le monde. Cependant, au Kazakhstan, ces histoires de fantômes ont conduit à une enquête policière et, plus curieusement, au sacrifice d’animaux.

L’histoire a éclaté en novembre lorsque le site d’information kazakh Tengrinews.kz a rapporté que:

Les habitants du petit village de Khankol, dans le district de Karatobin, affirment qu’à proximité de leur colonie, le fantôme d’une femme aux cheveux clairs apparaît. Les gens ont très peur, même les hommes pleurent de peur.

Les publications locales sur les réseaux sociaux ont ajouté à la ferveur. Un message a revendiqué:

[Le fantôme] s’est approché d’un camion de fret et l’homme a failli avoir un accident. Puis la fille a disparu. Le chauffeur est venu au village, mais les habitants disent qu’ils n’ont pas vu le fantôme. Les gens ont commencé à lire le Coran.

D’autres commentateurs ont parlé d’un spectre féminin qui a frappé à la vitre d’une voiture, bloqué la circulation et est soudainement apparu dans des véhicules, faisant dévier les conducteurs de la route. Une vidéo montrant le fantôme a été partagée par les habitants. Les histoires du fantôme au bord de la route se sont répandues dans les zones voisines.

Bien que le gouverneur de la province ait initialement soupçonné un canular, il a pris la nouvelle suffisamment au sérieux pour envoyer la police enquêter sur les informations. Le gouverneur de la province du Kazakhstan occidental, Gali Iskaliev, a déclaré au journal local Nadezhda: « Ce sont sans aucun doute des informations peu fiables ou quelqu’un joue une blague. [Mais] j’ordonnerai à la police d’aller vérifier. « 

Dans l’intervalle, des habitants de kilomètres à la ronde se sont rassemblés à Khankol pour participer à un sacrifice rituel appelé sadaka . Le rite musulman a pour but d’accomplir un acte de charité et de demander la protection divine. Un bélier a été abattu et sa viande a été donnée aux pauvres pour débarrasser la région des mauvais esprits. Tengrinews a proposé que toute cette agitation était le résultat d’une hallucination de masse ( inconnue du Kazakhstan ), mais des films récents et des récits précédents sur d’ autres hantises routières dans la région pourraient également être un facteur.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *