L’histoire étrange derrière les poupées de deuil victoriennes

Ces poupées réalistes étaient utilisées pour pleurer la perte d’un enfant.

Bien que les poupées continuent de faire une apparition dans les films d’horreur et les émissions de télévision , les poupées de deuil victoriennes sont une caractéristique d’une époque révolue. Comme les coutumes funéraires ont changé et évolué avec le temps, les poupées de deuil victoriennes sont devenues davantage un artefact historique effrayant.  

Notable à l’époque victorienne, lorsque la mort était une partie trop courante de la vie quotidienne, les poupées de deuil ont été modelées sur un nourrisson ou un jeune enfant décédé et ont commencé à être intégrées dans le processus de deuil de ceux qui pouvaient se le permettre.

Réalistes dans leur représentation, les poupées de deuil victoriennes étaient caractérisées par leur représentation étonnamment précise du défunt. Ces effigies grandeur nature étaient traditionnellement fabriquées à partir de cire, sculptées autour de poids de sable qui donnaient aux petits corps le poids et la sensation appropriés. De plus, personnalisées avec les cheveux réels du bébé et leurs vrais vêtements, les poupées de deuil étaient destinées à refléter directement le bébé ou l’enfant décédé.

Comme les petites poupées réalistes étaient fréquemment exposées couchées, l’arrière de leur tête était aplati pour reposer plus facilement sur des surfaces dures. Leurs visages étaient laissés vides d’émotion et leurs paupières fermées pour imiter un corps serein et au repos. 

Les familles affichaient souvent les effigies de leur enfant perdu pendant leur veillée, puis déposaient les poupées sur leur tombe, après leur enterrement. 

Cependant, dans de rares circonstances, la famille emportait la poupée à la maison avec eux après l’enterrement, laissant la poupée de deuil reposer dans le berceau de l’enfant, la changeant et en prenant soin d’elle comme un enfant réel. 

Poupées de deuil victoriennes femme et poupée

icône de caméraCrédit photo: Caitlin Doughty – Demandez à un prêteur / YouTube

Tout comme dans d’autres cultures, la période victorienne a été marquée par ses propres idées et coutumes uniques. Reconnue comme la période du règne de la reine Victoria en Angleterre, de 1837 à 1901, l’époque a apporté de nouvelles pratiques pour honorer les morts. 

Bien que la mort ait été auparavant considérée comme une punition pour le péché, dans des périodes plus rigides, l’ère victorienne a vu un changement d’attitude et une ouverture des opinions religieuses, morales et sociales. Au fur et à mesure que les perspectives sur une variété de sujets devenaient plus tolérantes, l’attitude générale à l’égard de la mort devenait de même. Certaines sources, comme la littérature, ont commencé à romancer la mort. 

À l’époque victorienne, la mort des nourrissons est devenue une réalité moins acceptée. Au lieu de considérer la mort des nourrissons comme inévitable, les gens ont commencé à la considérer comme une tragédie à prévenir – un changement qui a coïncidé avec la baisse des taux de mortalité infantile en Occident aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles. 

Avec l’évolution des opinions sur la mort, de nouvelles pratiques sont apparues. Les gens ont commencé à s’habiller avec des vêtements sombres. Ils ont organisé des cérémonies à l’extérieur de la maison et ont déposé des corps dans des cimetières. Au lieu de marqueurs spartiates, les familles ont commencé à quitter les tombes de leurs enfants avec des pierres tombales plus élaborées. 

Alors que les cérémonies et les pratiques variaient considérablement selon la classe et entre les groupes, la période victorienne semblait voir une reconnaissance plus ouverte de la mort et du chagrin. Dans ce contexte, des poupées de deuil victoriennes ont émergé. 

poupées-du-matin-victoriennes_enfant-et-poupée
icône de caméraCrédit photo: Caitlin Doughty – Demandez à un prêteur / YouTube

Alors que les poupées de deuil victoriennes ne sont plus utilisées, les poupées renaissantes – qui partagent plusieurs des mêmes qualités – sont devenues plus répandues. Au début des années 1990, de nombreux fabricants de poupées ont commencé à fabriquer ces poupées reborn plus stimulantes et réalistes. Alors que les poupées de deuil victoriennes sont désormais marquées pour leur antiquité, les poupées renaissantes sont modernes et encore plus proches de la réalité. Également similaires aux poupées de deuil victoriennes, ces nouvelles poupées renaissantes partagent leur association avec la mort, car certains utilisent des poupées renaissantes pour faire face à la perte d’un bébé ou d’un enfant.

Bien que les poupées de deuil victoriennes et les poupées renaissantes soient censées offrir du confort, leurs éléments les plus obsédants et dérangeants sont devenus le centre d’intérêt des films et séries d’horreur. De nouvelles interprétations des poupées de deuil victoriennes, comme la poupée renaissante, Jericho , dans la série Servant, rejoignent les rangs de toutes sortes d’autres poupées d’horreur infâmes. Bien que pas aussi visqueux que Annabelle dans la conjuration Universe ou Chucky dans un jeu d’enfant , Jericho apporte certainement un plus étrange et la sensation sinistre à la série. Ainsi, bien que ceux de la période victorienne n’aient peut-être pas considéré leurs poupées comme effrayantes, les fans d’horreur du monde entier donnent toujours aux poupées de tous types une large place. 

poupées de deuil victoriennes enfants et poupées
  • Crédit photo: Caitlin Doughty – Demandez à un prêteur / YouTube

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : LINEUP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *