La légende du chaudron maudit du Lincolnshire

Dans la cave du Manor Farm du North Lincolnshire, il y a une vieille marmite en fer qui aurait été maudite. Il y est scellé depuis 35 ans par l’ancien propriétaire.

À la fin du XIXe siècle, la ferme était tellement hantée par un esprit maléfique que les propriétaires exorcisèrent l’esprit en le piégeant dans un vieux chaudron – qui était rempli d’épingles et de terre – et le scellèrent dans une petite cave.

La légende dit que si le chaudron était retiré de la cave, l’esprit maléfique serait libre et hanterait à nouveau la ferme.

M. Alf Darwood, d’Ulceby, le constructeur en charge de la rénovation de Manor Farm à East Halton, examine la marmite dans la cave de la maison en 1975.

Selon une jeune femme qui vivait à la ferme à la fin des années 1880, on lui a dit à un folkloriste du nom de Mabel Peacock du Lincolnshire que la ferme était hantée par un gobelin appelé Hobthrust. Un Hobthrust est un gobelin domestique qui aurait été aperçu dans le nord de l’Angleterre.

Celui-ci est similaire au Yorkshire Robin-Round Cap ou au Scottish Brownie. Il apparaît toujours à minuit portant un chaudron et le remuant quand il se promenait. Il contenait des os de pouce et du sable d’enfants.

Il a été dit que quiconque toucherait et dérangeait le chaudron serait maudit d’une mort violente. Au moins trois personnes seraient mortes à cause de cela. Le premier était un jeune garçon. Il a trouvé le chaudron en jouant à la cave et aussitôt il l’a pris de la cave et l’a jeté dans l’étang du village.

En moins d’une heure, il a été renversé et tué par un chariot à foin. Quelques jours plus tard, le chaudron a été retrouvé par un inconnu, il l’a récupéré dans l’étang et est retourné à la cave. Il est mort mystérieusement en quelques heures.

La troisième victime de la malédiction était Charles Atkins (6 ans), dont la famille vivait à Manor Farm dans les années 1930. Quelques heures après avoir touché le pot, il a également été tué par un chariot à foin, semblable à la première victime.

En 1975, feu John Atkins (le frère aîné de Charles), a parlé de l’incident dans un journal local. Il a dit, son père l’a toujours averti, lui et son petit frère, de rester à l’écart du chaudron. Mais quand lui et Charles jouaient dans la cave, Charles l’a touché. Le lendemain, alors qu’ils jouaient dans les champs près de la rivière Humber, Charles a été frappé et tué par un chariot.

Il y avait une vieille légende dans le village au sujet du chaudron et on leur a dit qu’il contenait les cendres du nain qui a été tué à l’abbaye de Thornton. De plus, il y avait un mystérieux tunnel entre l’abbaye et la cave.

Quelques instants après la mort du nain, il a été amené par les moines à travers le tunnel et ses restes ont été éliminés en secret. Après la mort de Charles Atkins, la cave contenant le chaudron maudit fut maudite et y resta 35 ans.

Une photographie de presse des années 1970 du chaudron prise
avant qu’il ne soit enfermé dans une cage en fer.

En 1974, John Morton, un homme d’affaires local, a acheté la ferme et a commencé d’importants travaux de rénovation. Il voulait réparer l’ancienne cave en cassant la brique de mur qui scellait l’entrée de la cave.

Cependant, après avoir entendu la légende, les ouvriers ont refusé d’aller n’importe où près du coin de la cave où le vieux pot de fer était resté intact pendant si longtemps. Plus tard, un ministre local nommé le révérend Bob Kenyon, qui croit en la malédiction, a proposé de l’enlever. Il était convaincu qu’il serait à l’abri du mauvais esprit.

Cependant, M. Morton a décidé de le sceller en faisant placer le pot de fer dans une cage en acier et enterré dans la cave. Avec l’aide d’Alfred Darwood, un constructeur local, le chaudron maudit est resté intact.

Il a dit, personne ne croit vraiment à la légende sur le gobelin, le nain et le chaudron maudit, alors lui et M. Morton ont mis les plaques d’acier autour sans même toucher ou déplacer le pot.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Sources: Paranormal Magazine Numéro 55, janvier 2011: «Le chaudron maudit par Sean McNeaney»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *