La relation entre les observations d’OVNIS et les catholiques

Un rapport du ministère de la Défense sur une observation crédible d’OVNI en 2004 renouvelle la discussion sur la façon dont la science et la foi ont abordé la possibilité d’une vie intelligente sur d’autres planètes.

Le 16 décembre 2017, des rapports ont été publiés par le département américain de la Défense sur une possible observation d’OVNI 13 ans plus tôt. Apparemment, à la mi-novembre 2004, deux pilotes de chasse américains ont repéré et filmé un objet volant non identifié au large de San Diego.

L’objet qu’ils ont vu mesurait environ 40 pieds de long et ressemblait à un Tic-Tac géant. Il est apparu soudainement à 80 000 pieds, puis est descendu vers l’océan et a plané à 20 000 pieds, avant de s’éloigner de la portée radar.

Il n’y a aucune explication à ce que ces deux pilotes de chasse ont vu et filmé. Mais l’Église a beaucoup à dire, théologiquement, sur la possibilité de vivre dans l’espace.

«Il n’y a pas d’enseignement officiel», a déclaré le père Terry Ehrman, directeur adjoint du Centre de théologie, de science et d’épanouissement humain de l’Université de Notre-Dame. «Mais il y a eu des spéculations au sein de l’Église depuis le Moyen Âge. Au 15ème siècle, les gens ont commencé à se demander s’il y avait une pluralité de mondes.

Depuis 1582, le Vatican dispose – avec une certaine continuité – d’un observatoire astronomique. En ce qui concerne le sujet de la vie extraterrestre, il a organisé des conférences sur ce sujet en 2009, 2011 et 2014.

Le Pape François a dit, lors d’une messe matinale en mai 2014: «Si une expédition de Martiens arrive et que certains d’entre eux viennent à nous et si l’un d’eux dit: ‘Moi, je veux être baptisé!’ ce qui se passerait? »

Il a dit que même si ces êtres hypothétiques étaient «des hommes verts, avec un long nez et de grandes oreilles, comme les enfants dessinent… qui sommes-nous pour fermer les portes?

Les questions théologiques qui émergent au sujet d’une possible vie extraterrestre sont nombreuses: s’il y a de la vie sur d’autres planètes, est-ce une vie intelligente? Si les hommes et les femmes ont été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, quelle est l’image de Dieu? La vie intelligente sur d’autres planètes serait-elle également à l’image de Dieu?

«Mais la vraie question est [au sujet] de la rédemption: que faisons-nous du péché? Les extraterrestres pécheront-ils? Ou seraient-ils toujours bons? Nous ne pouvons pas présumer que, simplement parce que nous avons péché, toute vie intelligente le ferait. Les extraterrestres sont-ils tombés? Le péché est-il intrinsèque à la vie intelligente? Est-ce que Original Sin est réservé aux terrestres ou aussi aux extraterrestres? » dit le père Ehrman.

Enfin, les théologiens se demandent si l’incarnation de Jésus était juste pour les humains ou pour la vie dans tout l’univers – y compris les extraterrestres. Y aurait-il eu plusieurs incarnations?

«Les Écritures sont écrites comme si nous étions la seule espèce», a noté le père Ehrman. «Ce sont des questions pour lesquelles nous n’avons pas de réponses. Mais il est bon de réfléchir à: Quelle est ma relation avec Dieu? Quel est le rapport avec moi? »

Faits scientifiques

La question de la vie sur d’autres planètes soulève des faits scientifiques durs: la chance de vie sur une autre planète est extrêmement faible.

Selon Angelo Stagnaro, journaliste catholique diplômé en anthropologie biologique, l’existence de la vie sur une autre planète est pratiquement impossible.

«Maintenant, ne vous méprenez pas. L’Église serait heureuse d’avoir une vie extraterrestre. Et nous ne pouvons jamais limiter la puissance de Dieu. Je serais le premier booster de la vie extraterrestre. J’adore Star Trek, mais lorsque vous calculez les chiffres, c’est impossible. »

Les scientifiques savent que pour que la vie apparaisse sur Terre, de nombreuses conditions devaient exister dans un ordre précis et très chronométré. Si l’un de ces facteurs n’avait pas eu lieu, la vie n’aurait pas pu se produire.

«Pour que la vie ait lieu, une planète doit se trouver dans ce qu’on appelle une« zone de bouées d’or »», a déclaré le père Robert Spitzer, un jésuite qui était le président de l’Université Gonzaga et qui a fondé le Centre Magis.

«Il ne peut pas être trop près du soleil ou il brûlera, ou trop loin parce qu’il ferait trop froid. Ce doit être une planète rocheuse et non une planète gazeuse. Il doit avoir un noyau magnétique, comme la Terre, pour créer une magnétosphère qui protège la planète des rayons UV du soleil. »

Stagnaro a écrit sur ce qu’il appelle «l’équation de Shem», concernant 76 facteurs qui doivent se produire pour que la vie ait lieu sur une planète. Les chances que ces événements se produisent sont, selon Stagnaro, «astronomiquement impossibles et intellectuellement intenables».

La découverte de milliers d’exoplanètes au cours des deux dernières années a bien entendu relancé la question de la vie dans l’espace.

«Certains disent qu’il pourrait y avoir 1 billion d’exoplanètes. Je préfère le plus petit nombre de 100 milliards d’exoplanètes. Chacune de ces planètes pourrait avoir une vie bactérienne. Mais nous ne pouvons toujours pas expliquer comment la transition se fait de la non-vie à la vie sur n’importe quelle planète, des acides aminés à la vie cellulaire », a déclaré le père Spitzer.

La Terre s’est formée il y a environ 4,5 milliards d’années, la vie bactérienne apparaissant il y a 3,8 à 3,9 milliards d’années.

«Mais comment la vie a commencé sur Terre, personne ne le sait», a déclaré le père Spitzer.

extraterrestres du Vatican

Aliens avec des âmes

Les théologiens catholiques ne s’intéressent pas seulement à la question de la vie intelligente apparaissant sur d’autres planètes, mais si ces êtres intelligents ont une âme. Certains, comme le père Spitzer, soutiennent que l’intelligence supérieure est en fait le signe d’une âme.

«S’il y a une autre vie intelligente dans l’univers qui peut faire les choses que nous faisons, elles devraient avoir une âme transphysique», a-t-il déclaré.

Le père Spitzer affirme qu’il y a environ 70 000 ans, les êtres humains ont soudainement fait d’énormes progrès dans la civilisation: ils ont commencé à enterrer leurs morts, à faire des mathématiques et à peindre dans des grottes.

«Avant cela, il y a 300 000 à 75 000 ans, nos ancêtres mangeaient essentiellement des bananes et craquaient des pierres. Mais, soudain, ils sont devenus civilisés. Ma pensée est la suivante: il y a 70 000 ans, nos ancêtres ont une âme. Le vrai Adam et Eve sont devenus assaillis », a déclaré le père Spitzer.

Il explique que des penseurs renommés, comme le scientifique lauréat du prix Noble Sir John Eccles, le chercheur de Rhodes et scientifique cognitif David Chalmers, et le logicien Kurt Godel croyaient tous que les idées conceptuelles que les êtres humains ont ne peuvent être expliquées par des processus physiques seuls et que la conscience ne peut pas être réduit au cerveau seul.

«Nous avons une âme transphysique. Cela nous permet de faire des maths sans algorithmes », a déclaré le père Spitzer. «Nous avons des intuitions mathématiques sans règles. Nous avons des idées conceptuelles qui ne sont pas expérimentées dans le monde extérieur. « 

Si les extraterrestres existaient et pouvaient venir ici, selon le père Spitzer, ce genre d’intelligence supérieure ne pouvait avoir lieu que parce que ces extraterrestres étaient eux-mêmes enracinés.

«Ils connaissent la religion. Ils auraient un sens de l’infini », dit-il. «Nous devions les trouver, les catéchiser, leur parler de Jésus et les baptiser.»

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *