Huit touristes russes disparaissent au col Diatlov, où neuf randonneurs sont morts mystérieusement en 1959

L’ incident du col DiatlovCe fut un événement tragique survenu en février 1959 dans les montagnes de l’Oural, dans une zone située entre la République de Komi et l’oblast de Sverdlovsk, en URSS, la Russie actuelle. Les neuf randonneurs d’origine se sont mis en route pour atteindre le sommet d’Otorten, une montagne de l’Oural à la fin de janvier 1959. Ils étaient menés par le randonneur de 23 ans Igor Alekseyevich Diatlov, et le col de la montagne a ensuite été nommé col. Diátlov in Son Honneur. Les huit autres randonneurs étaient également expérimentés, étudiants de l’Université technique d’État de l’Oural. Diatlov à son équipe qu’il leur enverrait un télégramme dès son retour, mais ils n’ont reçu aucune nouvelle. Bientôt, après des semaines, les amis et la famille ont commencé à s’inquiéter. Le 20 février, une équipe de recherche a été lancée pour retrouver les randonneurs.

Les sauveteurs ont trouvé la tente des randonneurs, mais elle a été détruite. Ils ont également retrouvé les corps de deux randonneurs, vêtus uniquement de sous-vêtements. L’un d’eux a un visage étrange, de couleur marron pourpre et un liquide gris sortant de sa bouche. D’autres corps trouvés ci-dessous avaient des coupures aux mains et des branches autour de leur corps comme s’ils avaient désespérément essayé de grimper aux arbres à proximité. Il a fallu encore deux mois aux chercheurs pour trouver le reste du groupe. Les cadavres restants n’ont fait qu’approfondir le mystère, car l’un des randonneurs manquait sa langue, ses yeux, une partie des lèvres, ainsi que du tissu facial et un fragment de l’os du crâne. Malgré des preuves aussi déroutantes et macabres, les autorités soviétiques ont rapidement clôturé l’enquête.«Force naturelle inconnue», une conclusion qui n’a fait qu’attiser les flammes des théories du complot pour les décennies à venir.

C’est l’un des plus grands mystères de la Russie et il y a eu d’innombrables théories sur ce qui est potentiellement arrivé aux randonneurs d’une attaque Bigfoot , à une explosion d’essai nucléaire, les restes d’une fusée tombée sur Terre, des extraterrestres ou des ovnis.et un trouble psychologique qui les a amenés à s’entre-tuer. Aussi tragique que soit cet événement, il s’est peut-être reproduit, car huit nouveaux touristes ont récemment disparu au même endroit.

Diátlov Pass, la suite

Un groupe de touristes a récemment disparu sans laisser de trace dans le tristement célèbre col de Diatlov. Des touristes récemment disparus, principalement de Moscou, ont appris les circonstances étranges entourant l’incident du col de Diatlov et se sont mis à visiter le site et à rendre hommage aux randonneurs décédés. Cependant, ils devaient rentrer de leur voyage le 10 février, mais ils ne l’ont pas fait.

« Ils ne sont pas encore revenus et il n’y a pas de contact avec eux « , a déclaré une source locale aux médias russes le jour de leur retour, rapporte le magazine Newsweek .

Pass des touristes russes Diatlov - Huit touristes russes disparaissent au col Diatlov, où neuf randonneurs sont morts mystérieusement en 1959

La confusion et la panique suscitées par les randonneurs disparus n’ont été aggravées que par le fait qu’ils n’auraient apparemment pas enregistré officiellement leurs déplacements dans la région auprès des autorités compétentes. D’après le ministère des Situations d’urgence de la région d’Ekaterinbourg, seuls trois groupes étaient enregistrés dans la zone du col de Diatlov à l’époque.

« Si le groupe n’est pas enregistré, il n’y a pas eu de signalement de personnes disparues » , a déclaré un porte-parole du ministère.

Et comme si cela ne suffisait pas, un jour après la première nouvelle de la disparition inquiétante, un média russe a déclaré que le groupe avait été localisé et avait quitté la zone en toute sécurité. Selon e1-ru , ils ont rencontré des difficultés dues en grande partie au mauvais temps qui a retardé leur enregistrement à l’arrivée. Il y a aussi des informations déroutantes, car au début, on disait que les touristes moscovites étaient rentrés chez eux par un vol du matin. Plus tard, la version a été modifiée et il a été annoncé que les voyageurs décolleraient à 15h00.

Découvrez le dossier complet de l’incident de Dyatlov ICI

« Nous étions six, ils se connaissaient tous et trois autres guides « , aurait déclaré Andrey Boyko, l’un des touristes. «Tout allait bien, mais le temps était imprévisible. De nombreux facteurs négatifs se sont développés en une journée. Une piste difficile, ce n’était pas mal, mais il y avait beaucoup de glace. Nous sommes souvent coincés, nous avons dû nous battre, merci beaucoup aux instructeurs professionnels. Nous nous sommes retrouvés bloqués sur le lac, de midi à la fin de l’après-midi, et la connexion n’était pas disponible car l’antenne parabolique était tombée en panne, nous n’avons donc pas pris contact avant le lendemain matin à 9 ou 10 heures. C’est pour ça qu’ils nous ont perdus, ça a réveillé un peu la panique. « 

Polémique sur l’actualité « officielle »

Il faut dire que cette information contredit l’explication du ministère des Urgences, qui a indiqué qu’aucun groupe ne s’était enregistré dans cette zone. Bien qu’il y ait une certaine confusion et des lacunes dans les nouvelles d’e1-ru, il semble que les randonneurs aient pu éviter un destin sinistre comme les neuf qui ont péri au col Diatlov il y a plus de 60 ans. S’il faut dire aussi qu’il ne faut pas s’étonner que le gouvernement russe veuille mettre fin à la polémique, comme il l’a fait en 1959. Malgré les preuves déroutantes et macabres, les autorités soviétiques ont rapidement clos l’enquête . Officiellement, la mort des randonneurs était attribuée à une «force inconnue de la nature».. Cela a déclenché des théories sans fin. Le premier suggérait que les neuf randonneurs avaient été tués dans une avalanche. Le désordre de leur camp, leurs vêtements inadaptés aux traumatismes dus au froid et à la force contondante ont soutenu cette possibilité, bien que les victimes d’avalanche meurent généralement d’étouffement.

les touristes disparaissent au col de Diatlov - Huit touristes russes disparaissent au col de Diatlov, où neuf randonneurs sont morts mystérieusement en 1959

Mais il n’y avait aucune preuve physique d’avalanche ou de précédent pour une activité similaire dans la région. Une autre théorie postulait que les randonneurs avaient été attaqués par le natif Mansi. Mais cela a également été exclu, car les Mansi étaient en grande partie pacifiques et il n’y avait aucune preuve d’attaque. D’autres théories plus étranges suggéraient que les randonneurs avaient été tués dans une attaque de yéti , ou peut-être que des extraterrestres étaient impliqués . Peut-être que les randonneurs avaient été victimes d’une expérience soviétique ou peut-être que quelqu’un du groupe avait perdu la raison et tué les autres. Mais, en 60 ans, aucune théorie n’a été prouvée de manière concluante.

Même la communauté scientifique s’est prononcée sur l’incident mystérieux survenu en 1959. En janvier de cette année, des scientifiques de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont créé un modèle informatique qui, selon eux, montre que les randonneurs du col de Diatlov auraient été tués causée par une « avalanche de plaque » , une sorte d’avalanche rare dans laquelle une grande « plaque » pratiquement solide de neige et de glace se déplace comme une unité monolithique. C’est une autre possibilité, même si la vérité est que personne n’était là pour la corroborer, donc toutes les théories sont plausibles.

Croyez-vous la version du média russe e1-ru? Les touristes sont-ils revenus? Ou ont-ils subi le même sort que les randonneurs en 1959 et le gouvernement russe le cache-t-il?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *