L’incroyable histoire de la malédiction du diamant noir Orlov

Les tons hypnotiques et profonds «gun-metal» de ce légendaire diamant noir luttent pour cacher les reflets d’un passé très sombre, à commencer par un vol à une idole hindoue et aboutissant à pas moins de trois mystérieux suicides.

Selon la légende, le diamant noir Orlov à l’origine brut de 195 carats est venu d’Inde au 19ème siècle comme l’un des yeux de la statue de Brahma (le dieu hindou de la création) à Pondichéry. C’est pourquoi ce diamant est également connu sous le nom de diamant Eye of Brahma.

Cependant, la véritable histoire du diamant reste floue. On dit qu’un des yeux a été volé par un moine, après que la rumeur sur le diamant maudit a commencé à se répandre. On pense que le propriétaire du Black Orlov Diamond subira des morts violentes.

Alors que beaucoup sont sceptiques quant à l’existence d’une telle malédiction et que ses débuts sont considérés comme un peu plus que du folklore, le voyage du diamant à partir d’ici est toujours intéressant, enveloppé de mystère, de drame et de mort.

La première victime connue du diamant maudit était JW Paris, un diamantaire. En 1932, il a importé la pierre précieuse en Amérique. Quelques jours plus tard, après être arrivé et vendu à l’acheteur à New York, il s’est suicidé en sautant du haut du gratte-ciel de Manhattan.

Selon certaines rumeurs, JW Paris souffrait d’une anxiété extrême en raison de soucis commerciaux et que deux lettres auraient été trouvées en sa possession au moment de sa mort, l’une adressée à sa femme et l’autre à un confrère joaillier, mais aucun détail sur les deux contenus n’ont jamais été rendus publics.

En 1947, la princesse Nadia Vyegin-Orlov aurait été l’ancienne propriétaire du Black Orlov – dont le diamant maudit tire son nom – a sauté à sa mort dans un suicide apparent du haut d’un immeuble de la ville de Rome.

Un mois seulement avant la mort de la princesse Nadia, un autre membre de la royauté russe, la princesse Leonila Viktorovna-Bariatinsky s’était également suicidée.

Au moment de sa mort, la princesse Leonila était mariée à l’officier de la Royal Navy, le prince André Glinstine, mais aucun détail n’a été enregistré sur la raison pour laquelle elle s’est suicidée, bien qu’il ait été découvert plus tard qu’elle était la propriétaire du Black Orlov. Diamant.

Après plusieurs morts mystérieuses survenues au propriétaire précédent, le diamant a été recoupé en trois pierres précieuses distinctes pour tenter de briser la malédiction et depuis lors, les nouveaux propriétaires privés semblent avoir échappé à la malédiction. Maintenant, il ne pèse que 13,50 g (67,50 carats)

Dennis Petimezas, l’actuel propriétaire du Black Orlov Diamond a déclaré: «Au milieu du 20e siècle, les médias l’ont baptisé le ‘Evil Death Gem’, mais je ne me suis jamais senti nerveux à l’idée de posséder le Black Orlov. J’ai passé l’année dernière à essayer de découvrir tout ce que je pouvais sur l’histoire mélodramatique de la pierre et je suis assez convaincu que la malédiction est brisée.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *