Le phénomène mystérieux des toiles d’araignées énormes

Un phénomène étrange d’arbres et de plantes, même les cultures sont couvertes d’énormes toiles d’araignées après les fortes pluies ou les inondations massives au Texas (2007), puis au Pakistan (2010) en Australie (2013), et récemment dans d’autres pays.

Fait intéressant, une variété d’espèces d’araignées travaillent ensemble pour construire la toile massive et tentaculaire, selon Allen Dean, les entomologistes qui étudient la formation inhabituelle au Texas.

La partie étrange est, normalement, ce sont des espèces cannibales et ils vivent sur des zones différentes avec leurs toiles séparées, mais après les fortes pluies, ils peuvent vivre ensemble en combinant leurs toiles et en partageant les aliments.

En 2007, une énorme toile d’araignée couvrant plusieurs arbres, arbustes et le sol sur plus de 200 mètres sur un sentier au parc d’État du lac Tawakoni, à environ 45 miles à l’est de Dallas.

La découverte fin août 2007 de la toile anormalement grande a conduit les entomologistes à s’interroger sur son origine et sa rareté car ce phénomène étrange ne s’est jamais produit auparavant.

Mike Quinn, biologiste pour le Texas Parks and Wildlife Department, a collecté des araignées dans les arbres et les a envoyées au Texas A&M. À leur arrivée, Allen Dean a étudié les 250 spécimens et identifié 12 familles d’araignées dans la même toile. Il a dit que le type le plus répandu est de la famille des Tetragnathidae, qui tissent généralement des toiles individuelles en forme d’orbe.

«Les tétragnathidés sont généralement des araignées solitaires qui construisent leurs propres toiles et s’occupent de leurs propres affaires, ici, ils partagent beaucoup de brins de base qui sont partout. Ils n’ont plus de sites Web individuels », a déclaré l’expert Arachnid Hank Guarisco, de l’Université d’État de Fort Hays à Hays, Kan.

En 2010, des inondations massives ont poussé des millions d’araignées et peut-être d’autres insectes dans les arbres pour filer leurs toiles dans le village de Sindh, au Pakistan. À cette époque, comme l’eau a mis si longtemps à reculer, les arbres se sont rapidement recouverts d’un coocoon de toiles d’araignées.

Début juillet 2010, des moussons sans précédent ont fait chuter près de dix ans de précipitations sur le Pakistan en une semaine, gonflant les rivières du pays. Près de 2 000 personnes sont mortes lors de la catastrophe et 20 millions de personnes ont été touchées, selon le gouvernement pakistanais.

Arbres couverts de toiles d’araignées dans le village pakistanais de Sindh (2010)

Selon Russell Watkins, un éditeur multimédia du Department for International Development (DFID) du Royaume-Uni, qui a photographié les arbres lors d’un voyage au Pakistan en décembre dernier, les habitants du Sindh ont déclaré qu’ils n’avaient jamais vu ce phénomène avant les inondations.

Quant à ce qui avait exactement tissé les toiles, Watkins a déclaré qu’il ne savait pas quel type d’animal était responsable des cocons d’arbres dans le Sindh. «C’était en grande partie des araignées», a-t-il ajouté. «Certes, lorsque nous travaillions là-bas, si vous vous teniez sous l’un de ces arbres, des dizaines de petites, très, très minuscules araignées tomberaient sur votre tête.

Selon les scientifiques, les araignées se sont probablement rassemblées dans les arbres après avoir fui la montée des eaux de crue.

Les cocons inhabituels étaient une bénédiction mitigée: les énormes toiles ont finalement tué de nombreux arbres qu’elles couvraient, peut-être en réduisant la quantité de lumière solaire atteignant leurs feuilles. Mais pendant un certain temps, les toiles ont également semblé aider à piéger plus de moustiques dans la région, réduisant ainsi le risque de paludisme, a déclaré Watkins.

Toiles d’araignées couvrant les cultures dans une ferme en Australie (2013). Crédit: Daniel Munoz / Reuters

Le paludisme et d’autres maladies transmises par les moustiques sont devenus une préoccupation majeure dans la région après que les inondations se sont retirées et ont laissé le paysage recouvert d’eau stagnante. Mais les zones du Sind avec les arbres les plus couverts de toile ont également signalé moins de cas de paludisme. C’est une solution étrange à un problème aussi répandu, mais la nature a une étrange façon de trouver un équilibre.

En novembre 2013, après une inondation massive en Australie, des araignées se sont rassemblées sur les zones touchées près des arbres, couvrant la végétation de milliers de toiles d’araignées. De grands groupes d’araignées ont envahi certaines villes australiennes et couvert leurs cultures et leurs plantes d’une manière très étrange.

Le phénomène inexpliqué est apparu après les fortes inondations auxquelles l’État du sud du Pays de Galles a été confronté récemment. Il y a aussi d’autres villes qui ont été touchées par le même phénomène, comme dans la ville de Wagga Wagga, qui a vécu des jours difficiles avec les inondations et les habitants de la ville ont quitté leurs maisons à cause des eaux fortes de la rivière Murrbubedgee qui ont inondé et la ville a failli couler sous il.

Après leur retour dans leurs maisons, ils ont remarqué que de vastes étendues de tissus blancs d’araignées recouvraient leurs cultures, ce qui n’était jamais arrivé auparavant dans cette région. Il est mentionné que d’autres villes sont également touchées dans l’État de Victoria.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *