La Chine confirme avoir détecté trois signaux extraterrestres d’un univers lointain

Ces dernières années, les astronomes ont détecté des explosions mystérieuses et ultra-brèves d’énergie répétée provenant de l’espace lointain, certains experts suggérant qu’elles pourraient être la preuve d’une vie extraterrestre avancée.

L’origine des sursauts radio rapides (FRB), des impulsions d’ondes radio d’une durée de quelques millisecondes, est inconnue à ce jour , mais la plupart des scientifiques disent qu’elles sont générées par de puissants phénomènes astrophysiques émanant de milliards d’années-lumière en dehors de notre galaxie de la Voie lactée, comme les trous noirs ou fusion d’étoiles à neutrons super denses.

Cependant, certains scientifiques, dont le professeur Avi Loeb , professeur au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, ont proposé des théories beaucoup plus intéressantes, suggérant qu’elles pourraient être la preuve d’une technologie extraterrestre incroyablement avancée. Et le dernier à confirmer avoir détecté les FRB a été la Chine.

Signes énigmatiques

Le Dr NIU Chenhui de l’équipe dirigée par le Dr LI Di et le Dr ZHU Weiwei des Observatoires nationaux d’astronomie de l’Académie chinoise des sciences a découvert trois nouveaux FRB avec une mesure à haute dispersion à partir de données massives de l’ouverture sphérique de cinq cents mètres. télescope (FAST).

Chine Signaux d'univers lointain - La Chine confirme qu'elle a détecté trois signaux extraterrestres en provenance d'un univers lointain

Leurs résultats ont été publiés dans la revue scientifique The Astrophysical Journal Letters le 3 mars. La découverte a indiqué que ces trois FRB se sont produits il y a des milliards d’années, lorsque l’Univers était encore dans sa jeunesse. Les FRB nouvellement découverts, ainsi que le premier FRB détecté par FAST l’année dernière, suggèrent qu’il pourrait y avoir jusqu’à 120 000 FRB détectables atteignant la Terre chaque jour.

«Nous rattrapons notre retard en termes de traitement des données et nous attendons avec impatience d’autres découvertes de FAST, le radiotélescope le plus sensible au monde», a déclaré le Dr NIU Chenhui, premier auteur de l’article.

En comparant des échantillons d’autres FRB du télescope Parkes en Australie et de l’Australian Square Kilometer Array Pathfinder (ASKAP), des chercheurs australiens ont révélé la relation entre la fluence (flux intégré) et la mesure de diffusion des FRB. La nouvelle découverte contribue à élargir cette relation et couvre un espace de paramètres auparavant moins exploré. 

« Combiné à des simulations, FAST pourrait détecter les FRB avec un décalage vers le rouge supérieur à 3, soit plus de 10 milliards d’années », a poursuivi le Dr NIU.

La distribution des mesures de diffusion de ces FRB était sensible à la forme de la distribution de luminosité intrinsèque de ces événements cosmiques.

«Des découvertes plus rapides aideront à révéler l’origine encore inconnue des FRB», a conclu le Dr LI Di, auteur correspondant de l’étude et scientifique en chef chez FAST.

Rechercher des extraterrestres

Il est vrai que la Chine n’a à aucun moment qualifié ces nouveaux FRB de signaux extraterrestres, mais la vérité est que les scientifiques scrutent le ciel à la recherche de signaux radio qui pourraient avoir une origine artificielle depuis 60 ans, à commencer par le projet. Ozma, a recherche menée en 1960 par l’astronome Frank Drake.

Contrairement aux ondes radio que le cosmos produit naturellement, on pense que ces «chuchotements» extraterrestres ressemblent étroitement aux transmissions que les humains utilisent pour communiquer . De tels signaux couvriraient une gamme très étroite de fréquences radio. Ils auraient également une « dérive »Une caractéristique qui indique que la source se rapproche ou s’éloigne de la Terre, un indice que la source radio provient d’un objet cosmique éloigné, comme une planète en orbite autour d’une étoile. Seule la technologie humaine semble produire de tels signaux. Notre WiFi, nos tours de téléphonie cellulaire, notre GPS, nos radios satellites sont similaires aux signaux que recherchent les astronomes, ce qui rend très difficile de savoir si quelque chose vient de l’espace ou de la technologie générée par l’homme.

univers extraterrestre de la Chine - La Chine confirme avoir détecté trois signaux extraterrestres en provenance d'un univers lointain

Au fil des décennies, les astronomes ont détecté de nombreux signaux candidats. Certains se sont avérés provenir de sources astronomiques jusque-là inconnues, telles que les pulsars, les cadavres d’étoiles mortes qui tournent rapidement et émettent des ondes radio dans le cosmos. Les premiers sursauts radio rapides connus sont encore mystérieux. Et l’année dernière, une équipe internationale d’astronomes a découvert un schéma cyclique de 157 jours dans une mystérieuse impulsion radio-radio depuis l’espace , ce qui semblait montrer que son origine était artificielle.

Selon la nouvelle étude publiée par les Observatoires astronomiques nationaux de l’Académie chinoise des sciences, nous recevons chaque jour de nouveaux FRB que nous ne sommes pas en mesure de déchiffrer, et qui pourraient contenir des informations très importantes d’une civilisation extraterrestre , à la fois lointaine et proche.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *