Téléportation dans l’univers : Des trous de Ver se sont avérés possible

À l’aide de trous de ver traversables, vous pouvez vous «téléporter» d’une partie de l’univers à une autre. Maintenant, les physiciens ont montré que de tels objets peuvent réellement exister sans avoir besoin de matière à densité d’énergie négative.

Les trous de ver, comme les trous noirs, sont possibles sur la base des équations de la relativité générale d’Albert Einstein, publiées en 1916. Un postulat important de la théorie d’Einstein est que l’Univers a quatre dimensions – trois spatiales et une temporelle. Ensemble, ils forment ce que l’on appelle l’espace-temps.

Il peut être étiré et plié par des objets massifs tels que des étoiles. Mais l’espace peut être courbé même sans objet massif. C’est l’idée derrière l’hypothèse de l’existence de trous de ver.

Ces objets sont deux points de l’espace reliés par une sorte de tunnel. Jusqu’à présent, personne n’a réussi à observer un trou de ver, mais en théorie, de tels objets peuvent littéralement permettre de se téléporter d’une partie de l’Univers à une autre.

Il existe deux classes de trous de ver – passables et infranchissables. Les premiers sont trop instables et s’effondrent plus vite que même la lumière ne peut les traverser. En théorie, n’importe quel objet peut traverser ce dernier, mais pour maintenir sa stabilité dans les théories antérieures, il fallait une matière avec une densité d’énergie négative.

Dans le nouveau travail, les auteurs ont combiné des éléments de la théorie de la relativité avec des éléments de la théorie quantique et de l’électrodynamique classique.

En conséquence, les scientifiques ont montré que le nouveau modèle permet l’existence d’un trou de ver traversable, à condition que le rapport entre la charge électrique et la masse du trou de ver soit supérieur à une certaine valeur.

De plus, les scientifiques ont montré que les ondes électromagnétiques peuvent traverser de tels trous de ver. Il est peu probable que les trous de ver microscopiques conviennent aux voyages interstellaires. En outre, le modèle doit être affiné davantage afin de déterminer si de telles structures inhabituelles peuvent réellement exister.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *