Découvrez 4 cas étranges de rencontre d’OVNIS qui se sont mal terminées

Certaines personnes veulent croire, d’autres non. Pour la plupart d’entre nous, les effets du phénomène OVNI ne vont pas plus loin que cela et nous continuons notre vie quotidienne.

Les personnes suivantes ont eu un peu moins de chance et leur vie a été brusquement écourtée, soit en se rapprochant trop de quelque chose, soit simplement en étant au mauvais endroit au mauvais moment.

Thomas Mantell

La mort du capitaine de l’US Air Force, Thomas Mantell, est liée à l’une des premières et des plus célèbres rencontres d’OVNI. Elle a eu lieu en 1948, à peine six mois après que le terme «soucoupes volantes» ait été inventé par Kenneth Arnold.

Le 7 janvier, la police de l’État du Kentucky a alerté les opérateurs de la tour de Godman AFB près de Fort Knox, signalant un énorme objet volant à haute altitude. L’objet était de forme conique et avait une surface métallique brillante et une pointe rouge. Il a été vu par plusieurs témoins, civils et militaires.

Trois avions P-51 dirigés par le capitaine de l’USAF Thomas Mantell ont été envoyés pour enquêter. Alors qu’il montait vers l’OVNI, le capitaine Mantell a rapporté avoir vu « un objet métallique ou peut-être le reflet du soleil d’un objet métallique, et il est d’une taille énorme. »

Les autres pilotes ont reculé car leurs appareils n’étaient pas équipés pour le vol à haute altitude, mais Mantell a poursuivi sa poursuite. Il a atteint une altitude de 22 000 pieds (6 700 mètres) et son dernier message était qu’il regardait de plus près.

Une heure plus tard, son cadavre a été retrouvé au milieu de l’épave de son avion. L’explication officielle était qu’il avait poursuivi Vénus et s’était évanoui en raison d’un manque d’oxygène. Dans les années 50, la déclaration a changé. Il avait apparemment pourchassé un ballon Skyhook sponsorisé par la CIA.

Inutile de dire que beaucoup pensent qu’il a été abattu par l’OVNI conique.

João Prestes Filho

Le Brésil a vu un certain nombre d’observations d’OVNIS au fil des ans et l’un des destins les plus horribles a été subi par João Prestes Filho.

Le soir du 5 mars 1946, il a été touché à la tête par une poutre venue du ciel. Il a paniqué et a couru chez sa sœur. Au début, il semblait qu’il n’avait souffert rien de plus qu’une peur, mais son corps a rapidement commencé à présenter des symptômes très étranges.

Selon des témoins, sa chair a commencé à tomber de ses os. Sa mâchoire, sa poitrine, ses bras et ses jambes ont été touchés au début, mais bientôt tout son corps s’est détérioré au-delà de la reconnaissance.

«Ses dents et ses os étaient révélés, totalement dépourvus de chair», se souvient sa sœur.

Malgré sa quasi-désintégration, João a déclaré ne ressentir aucune douleur. Il est décédé alors qu’il était transporté dans un hôpital voisin.

Les lumières étranges vues dans la région à ce moment-là suggèrent une possible connexion OVNI.

Inacio de Souza

Le Brésilien Inacio de Souza et sa femme rentraient chez eux le 13 août 1967 lorsqu’ils ont rencontré trois humanoïdes vêtus de costumes jaunes. Planant à proximité se trouvait un navire qui, selon Inacio, ressemblait à un lavabo inversé.

Surpris par leur apparence et le fait qu’ils se dirigeaient vers lui, Inacio a tiré son fusil sur l’un des inconnus. Cela n’a eu aucun effet.

L’OVNI a riposté en tirant un rayon de lumière verte directement dans la tête de de Souza. Les visiteurs ont alors disparu.

Inacio a passé les jours suivants à sombrer dans la conscience et à en sortir et malgré le témoignage de sa femme et les marques de brûlure circulaires sur sa peau, les médecins pensaient qu’il n’avait souffert que d’une vive hallucination.

Quelques jours plus tard, on lui diagnostiqua une leucémie et il mourut le 11 octobre 1967. Les médecins étaient déconcertés par la vitesse à laquelle sa maladie se propageait.

Alors que certains pensent que cet incident n’est rien de plus qu’une coïncidence, d’autres ne voient aucun problème à relier les points et à affirmer qu’il avait effectivement été tué par un rayon de mort extraterrestre.

Peter Stevens

La chercheuse new-yorkaise sur les ovnis Jennifer Stevens s’est apparemment trop proche de quelque chose. En février 1968, elle enquêtait sur un événement étrange qui avait conduit à la mort d’un adolescent. Elle avait été informée qu’une étrange boule de feu avait été vue s’élever au-dessus de la rivière Mohawk et deux garçons ont même rapporté avoir aperçu un humanoïde en costume blanc.

Le lendemain matin, le corps d’un garçon de 16 ans a été retrouvé dans les environs. Il n’avait disparu que depuis six heures mais son corps était profondément gelé. Les policiers qui l’ont trouvé ont dit qu’il avait un regard terrifié.

Ses empreintes suggéraient qu’il avait couru avant d’être tiré par quelque chose. Cet aspect a intrigué Jennifer Stevens et elle a cru que la mort du garçon et l’observation d’OVNI étaient en quelque sorte liées.

Quelques jours plus tard, son mari a été approché par un mystérieux homme «à l’aspect saturnien» qui lui a dit que les chercheurs sur les ovnis «devraient être très prudents». Le mari de Jennifer, Peter, est décédé d’une mort soudaine et inattendue peu de temps après cette rencontre.

Jennifer Stevens a compris le message et a abandonné ses recherches.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *