La mystérieuse ville fantôme sous-marine hantée de Bonito Lake

Dans la forêt nationale de Lincoln, près de Ruidoso, non loin de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, se trouve un réservoir qui au premier abord peut sembler être un endroit parfaitement paisible et placide. Il s’appelle Bonito Lake, et parmi les habitants, c’est un endroit populaire pour passer une journée à l’extérieur.

Ici, on peut voir des pêcheurs, des campeurs et des familles en train de pique-niquer au bord du lac, ce qui fait que tout semble être un joli petit endroit pour une journée. Pourtant, sous ses eaux calmes, le lac Bonito détient un sombre secret dont beaucoup de visiteurs ne sont peut-être pas au courant, et en fait, la zone même est imprégnée d’une sombre histoire de catastrophes, de meurtres et de hantises qui résonne sous l’extérieur calme.

Au milieu des années 1800, la ruée vers l’or en Californie et dans le sud-ouest provoquait une épidémie majeure de fièvre de l’or. Des gens de tout le pays se précipitaient avec le rêve de le rendre riche, avec des camps miniers qui surgissaient partout où l’on disait que de l’or se trouverait, et Bonito City, au Nouveau-Mexique, était l’un de ces endroits.

Commençant par une simple collection hétéroclite de tentes de mineurs poussiéreuses, alors que de plus en plus de personnes affamées d’or y inondaient une croissance exponentielle, jusqu’au milieu des années 1880, il comprenait de nombreuses structures permanentes telles qu’une école, trois magasins généraux, un salon, un bureau de poste, un hôtel, une pension, un forgeron et même un cabinet d’avocats. À un moment donné, Bonito City et le pays de Lincoln étaient censés être l’endroit le plus peuplé du Nouveau-Mexique, mais c’était aussi un endroit sauvage et sans loi, plein de hors-la-loi, de voleurs, de bandits et d’autres éléments peu recommandables.

Lac Bonito

En 1885, un mineur du nom de Martin Nelson est venu en ville pour devenir riche comme tout le monde, bien que beaucoup de gens en ville le voyaient comme rien de plus qu’un vagabond à rien de bon. Dès l’arrivée de Nelson, il y a eu une vague de vols, généralement minimes mais perceptibles par leur fréquence. Beaucoup de gens soupçonnaient Nelson d’être un voleur, mais personne ne pouvait le prouver. À l’époque, Nelson séjournait à la pension de la ville, dirigée par une famille appelée les Mayberrys, où il partageait une chambre avec un Dr William H. Flynn de Boston. Selon le conte, un jour, Nelson n’a pas pu résister à voler la montre de luxe du Dr Flynn, mais il a été pris en flagrant délit. Nelson a appelé les Mayberry et ils sont venus en courant dans la salle, où Nelson a été pris en flagrant délit de panique. Malheureusement pour Flynn et les Mayberrys, Nelson était généralement armé, et dans son état de panique, il a tiré sur eux avec son fusil de calibre .38, tuant Flynn, John Mayberry, Sr., et ses deux fils, John Jr. et Eddie. Mme Mayberry, ainsi que des blessures à Mme Mayberry et à sa fille Nellie, qui ont tenté de s’enfuir. Ne voulant aucun témoin, Nelson les aurait pourchassés pour leur tirer dessus tous les deux dans le dos et tuer Mme Mayberry, mais pour une raison quelconque, il a épargné Nellie et l’a laissée vivre. Le carnage s’est intensifié lorsque le propriétaire du saloon Pete Nelson (aucun parent), est venu en courant pour voir ce qu’était l’agitation et il a été abattu et tué aussi. Après cela, une impasse s’est ensuivie, Nelson tuant un autre homme, l’épicier Herman Beck, alors qu’il courait pour cela. Après cela, Nelson n’est pas allé loin, abattu par le Sherriff ou tué par un groupe, selon la version de l’histoire. À l’époque, c’était une évolution absolument choquante.

Même la guerre sanglante du comté de Lincoln, avec son chaos et sa destruction, semble un peu pâle par rapport à cette nuit de saccage de Nelson, l’homme à qui ces meurtres ont été attribués. La violence, le sang, le scénario macabre qui hantera à jamais ce magnifique pays lacustre est difficile à comprendre. Était-ce seulement de la cupidité ou quelqu’un est-il devenu fou au mauvais moment? Qu’est-ce qui a fait basculer l’équilibre de la raison et l’a transformé en un tourbillon démoniaque de destruction? Il existe de nombreuses théories. C’est probablement le caractère insensé et la soudaineté des meurtres qui ont choqué tout le monde, a-t-elle déclaré. À l’époque de Billy the Kid, il y avait deux côtés à cette violence et le conflit a duré des mois et beaucoup d’autres ont été tués, mais cette situation était une «guerre». Vous saviez à quoi vous attendre.

C’est le récit principal, mais les détails varient selon les versions de l’événement, mais ils conviennent néanmoins tous que Nelson a commis un massacre meurtrier par balle et qu’après sa mort, Nelson a été enterré sans cérémonie dans une simple boîte en bois sur un terrain non consacré à l’extérieur du cimetière de la ville. À la suite de cet horrible bain de sang, la pension de famille de Mayberry a été fermée et abandonnée, et il n’a pas fallu longtemps pour qu’elle commence à se faire une réputation de hantée. Les gens ont décrit les lumières allumées dans la pension quand personne n’était là, des bruits anormaux, notamment des cris désincarnés et des coups de feu fantômes, et des empreintes de pas sanglantes apparaissant et disparaissant. Des informations encore plus effrayantes indiquaient que les fantômes de Nelson et des victimes de son crime meurtrier pouvaient être vus rôder sur la propriété. On a dit que ceux qui ont eu le courage d’essayer d’entrer dans la pension en sortaient en hurlant ou en devenant fous à cause de ce qu’ils avaient vu à l’intérieur. L’endroit était considéré comme hanté, maudit ou les deux, rôdé par des fantômes et ses murs mêmes imprégnés de son histoire sanglante.

Les choses ont continué comme pendant des décennies, puis en 1920, le Southern Pacific Railroad a commencé la construction d’un barrage dans la région, ce qui signifiait que Bonito City allait bientôt devenir un lac. La ville était déjà en déclin constant, avec de moins en moins d’or trouvé et des magasins fermant les uns après les autres. Les résidents restants ont été informés qu’ils devaient partir, les bâtiments restants démolis ou abandonnés tels quels pour attendre leur destin aquatique. Finalement, en 1930, la totalité de ce qui était autrefois Bonito City était sous l’eau, maintenant Bonito Lake. Les tombes des victimes de Nelson ont été transférées dans un autre cimetière à proximité d’Angus, au Nouveau-Mexique, avant que cela ne se produise, mais le corps de Nelson est resté.

Il est probable que c’est pourquoi, même à ce jour, on dit que l’esprit agité de Nelson hante le lac. Des visiteurs ont rapporté avoir vu l’apparition d’un homme vêtu de vêtements à l’ancienne, que l’on pensait être Nelson, errant le long de la rive du lac pour disparaître dans les airs, et il aurait même été vu flottant étrangement sous la surface de l’eau. Fait intéressant, la plupart des nombreux visiteurs du lac ignorent complètement qu’il y avait autrefois une ville sous les vagues ici, ni qu’elle était le théâtre d’un morceau aussi sombre de l’histoire locale. Y a-t-il des forces mystérieuses entourant cet endroit? Les racines sombres de cet endroit l’imprègnent-elles de phénomènes surnaturels? Qui sait, mais tout cela est une histoire intéressante et une intrigante supposée hantise locale tout de même.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *