Une exploratrice visite une abbaye du XIIe siècle et rencontre le fantôme d’un moine

Le Pays de Galles est une petite nation qui, avec l’Écosse et l’Irlande du Nord, constitue le Royaume-Uni. Situé à l’est de l’Angleterre, de nombreuses personnes l’associent à des châteaux, des paysages magnifiques, des falaises étonnantes et des paysages naturels.

Cependant, le Pays de Galles est bien plus que des montagnes et des ruines antiques. C’est un petit pays avec une sous-culture paranormale profonde et d’innombrables histoires de fantômes . L’État de Galles est considéré comme un centre névralgique du paranormal, tant de touristes ignorent les innombrables esprits qui les entourent soi-disant pendant leur séjour. C’est le cas d’une jeune exploratrice urbaine qui passe son temps libre à visiter des lieux hantés. Mais ce que nous nous attendions à rencontrer, c’est le fantôme d’un moine dans une ancienne abbaye galloise.

Le moine fantomatique

À 19 ans, Rosie Boulton est une passionnée du paranormal. À tel point que chaque semaine, elle visite des lieux apparemment hantés avec ses amis. Mais ce qu’il ne s’attendait pas à rencontrer, c’est un vrai fantôme.

La jeune exploratrice urbaine était avec ses amis à l’abbaye de Tintern , située à côté de la ville de Tintern, sur la rive de la rivière Wye au Pays de Galles, au milieu de la nuit, et lors de leur visite, ils n’ont rien trouvé ou vu d’inhabituel. Cependant, le groupe a senti que quelqu’un les suivait, alors ils ont décidé de quitter les lieux rapidement, mais pas avant de prendre des photos. Quand Rosie est rentrée à la maison, la première chose qu’elle a faite a été de revoir les images et a découvert un moine à capuchon fantomatique debout devant les ruines.

fantôme de moine - Un explorateur urbain visite une abbaye du XIIe siècle et rencontre le fantôme d'un moine

Au moment de prendre la photo, Rosie affirme qu’elle n’a pas vu cette apparition. Croyant fermement au paranormal, elle était très excitée et a immédiatement appelé ses amis pour partager l’image. Rosie a également expliqué qu’elle souhaitait retourner à l’ancienne abbaye, car elle éprouve toutes sortes d’émotions en explorant des endroits où des activités paranormales sont censées se produire. Surtout les lieux considérés comme «sombres» pour leur histoire, car ils émettent des «énergies étranges».

« Cela me donne une poussée d’adrénaline, surtout quand il fait noir car cela crée une atmosphère étrange » , a- t-il déclaré au journal britannique MailOnline . «Au début, ça faisait du bien, mais c’était un endroit immense qui le rendait un peu plus effrayant. Vous n’êtes pas censé y aller la nuit. Nous sentions que quelqu’un venait vers nous, alors nous nous sommes tous enfuis parce que nous avions peur. Je ne savais rien du fantôme du moine jusqu’à ce que je rentre chez moi et que je regarde à nouveau les photos. J’étais seul à revoir les photos et j’avais peur. J’ai appelé mes amis et je leur ai tout de suite parlé des images. « 

L’abbaye de Tintern a été fondée par des moines cisterciens en 1131 après JC C’était la deuxième fondation cistercienne en Grande-Bretagne et la première au Pays de Galles. Les ruines actuelles sont un mélange de travaux de construction de 1131 à 1536. Il a encore de larges fenêtres et de hautes arcades. On dit que des moines fantomatiques décédés en 1348 à cause de la peste noire et d’autres entités paranormales apparaissent à cet endroit .

Abbaye de moine fantôme - Un explorateur urbain visite une abbaye du XIIe siècle et rencontre le fantôme d'un moine

Certains disent qu’il est relativement normal de voir des moines tenir des torches et se tenir debout dans les couloirs. Cependant, le moine sur la photo de Rosie serait celui qui a trahi le roi Édouard II en se cachant dans l’abbaye de ses ennemis au 13ème siècle. Richard Holland, auteur de « South Wales Ghost Stories » , a également écrit sur les apparitions à l’abbaye de Tintern, qui prétend que le moine fantomatique a été vu à plusieurs reprisesen marchant de l’entrée principale des ruines vers l’endroit où se trouve l’église. Avec cette rencontre, l’intérêt de Rosie pour le paranormal se renforce et elle dit que cela lui a donné envie de visiter des sites plus hantés et des ruines mystérieuses, telles que des églises abandonnées.

La vérité est que c’est une image certainement dérangeante, et si nous excluons la possibilité qu’il s’agisse d’une paréidolie , alors nous sommes confrontés à l’une des meilleures preuves de l’existence de fantômes. Et quand il s’agit de retourner à l’abbaye, comme le dit Rosie, après avoir vu cette image, il faudrait qu’elle réfléchisse à deux fois.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *