Persévérance enregistre un son étrange et inquiétant de scratch aigu sur Mars, et la NASA ne sait pas ce que c’est

Le rover Perseverance de la NASA a connu un premier mois chargé à la surface de Mars. Depuis le cratère Jezero, où Perseverance a atterri le 18 février, il a analysé autant de géologie que possible: prendre des photos de son environnement et examiner les roches autour de lui. Les scientifiques de l’équipe ont déjà déterminé que plusieurs des roches sont chimiquement similaires aux roches volcaniques sur Terre, et que le vent et l’eau en ont érodé certaines.

Comme prévu, les grandes expériences scientifiques du rover devront attendre encore quelques mois, alors que les ingénieurs continuent de tester leurs instruments scientifiques et de se préparer pour le premier vol en hélicoptère sur un autre monde. Finalement, Perseverance déploiera un arsenal d’outils, y compris un foret, une caméra rapprochée et plusieurs capteurs chimiques pour rechercher des signes de vie extraterrestre. Pendant ce temps, le robot nous ravit d’étranges découvertes qui défient même les plus sceptiques. Comme nous l’avons déjà publié dans MEP, seulement pour toucher le sol martien, Persévérance a rencontré des objets brillants sur un petit monticule. Dans d’autres images, vous pouviez voir un crâne, peut-être d’un être extraterrestre, avec sa bouche ouverte, et un petit objet rond laissant une trace ou quelques petits pas derrière lui. Également un objet mystérieux ressemblant à un oiseau dans le ciel , et même un bébé pingouin . Et comment peut-il en être autrement, encore une fois le rover de la NASA nous a surpris, cette fois avec un son inquiétant.

Les égratignures obsédantes de Mars

La NASA a publié un enregistrement audio de 16 minutes d’un mystérieux bruit de type scratch capturé par le rover Perseverance . Le microphone d’entrée, de descente et d’atterrissage (EDL) du rover a également enregistré les «bosses et mouvements» des six roues métalliques et de la suspension du rover lors de son premier essai il y a deux semaines, bien que le Jet Propulsion Laboratory de la NASA les ait publiés mercredi en les minimisant. .

«Si j’entends ces sons au volant de ma voiture, je m’arrêterais et je demanderais qu’elle soit remorquée», a déclaré Dave Gruel, ingénieur senior de la NASA dans l’équipe Perseverance. « Mais si vous prenez une minute pour réfléchir à ce que vous écoutez et à l’endroit où il a été enregistré, c’est parfaitement logique. »

https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/1009995931&color=%23ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&show_teaser=true&visual=trueNASA · Sounds of Perseverance Mars Rover Driving – Sol 16 (90 secondes)

Perseverance, le rover le plus grand et le plus avancé jamais envoyé sur Mars, a atterri près d’un ancien delta du fleuve le 18 février pour rechercher des signes de vie extraterrestre. Selon l’agence spatiale américaine elle-même, des échantillons des roches les plus intéressantes seront prélevés pour un éventuel retour sur Terre.

Le rover a deux microphones. L’un a déjà capturé les sons du vent et des lasers frappant les rochers, l’autre était destiné à enregistrer la descente et l’atterrissage. Ce deuxième microphone n’a capté aucun son de l’arrivée du rover sur Mars, mais a réussi à enregistrer le premier essai de fonctionnement le 4 mars.

«Beaucoup de gens, lorsqu’ils regardent les images, n’apprécient pas que les roues soient en métal», a expliqué Vandi Verma, ingénieur senior et conducteur de rover au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud. « Lorsque vous conduisez avec ces roues sur des rochers, c’est en fait très bruyant. »

Cependant, l’audio du bruit de zéro inattendu reste un mystère pour la NASA, et les ingénieurs essaient actuellement de le comprendre.

« L’équipe d’ingénierie de Perseverance continue d’évaluer la source du bruit de rayures, qui peut être des interférences électromagnétiques provenant de l’un des boîtiers électroniques du rover ou des interactions entre le système de mobilité du rover et la surface martienne. » « , a déclaré la NASA dans un communiqué.

Le rover est également à la recherche d’un aérodrome approprié pour son hélicoptère Mars afin de tenter son premier vol. Avant de commencer à forer des roches pour des échantillons, le rover lâchera l’hélicoptère expérimental nommé Ingenuity . Si votre vol réussit, ce sera le premier vol propulsé et contrôlé sur une autre planète. L’appareil aura jusqu’à 30 jours martiens (31 jours terrestres) pour effectuer jusqu’à cinq vols d’essai sur la planète rouge.

persévérance scratch mars - Perseverance enregistre un son étrange et mystérieux d'une `` rayure aiguë '' sur Mars, et la NASA ne sait pas ce que c'est

Et comment pourrait-il en être autrement, nombreux sont ceux qui ont donné leur avis sur les sons étranges de Perseverance. Des experts en anomalies de Mars ont assuré que les rayures correspondent à des créatures martiennes . Ils sont basés sur l’opinion du Dr William S.Romoser, un entomologiste avec 45 ans d’expérience, qui en 2019 a déclaré qu’il y avait de nombreux insectes dans le sol martien. Le professeur émérite d’entomologie médicale a expliqué que les images de la NASA montrent des exosquelettes et des appendices articulés de «créatures vivantes», et sont des preuves suffisantes pour identifier ces organismes comme des êtres vivants.

Apparemment, la présence d’organismes métazoïques supérieurs sur Mars implique la présence de sources et de processus nutritifs / énergétiques, de chaînes et de réseaux alimentaires et d’eau en tant qu’éléments qui fonctionnent dans un environnement écologique viable, quoique extrême, suffisant pour soutenir la vie. Ainsi, le son mystérieux capté par les microphones du rover pourrait être la preuve de l’existence de ces créatures ou, peut-être, que la persévérance ne se trouverait pas réellement sur la planète rouge, mais plutôt sur l’ île Devon au Canada , la plus grande île inhabitée de la Terre, l’endroit où les théoriciens du complot prétendent que les images et les sons de Mars sont envoyés. La vérité est que nous ne pouvons absolument rien exclure.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *