Albert Shinsky: Le meurtrier de la sorcière de la Vallée De Ringtown

En mars 1934, un chauffeur de taxi du nom d’Albert Shinsky (également orthographié «Yashinsky» dans certains récits) se faufila dans l’obscurité du soir jusqu’à la maison de Mme Susan Mummey.

La maison était à peine éclairée, donc ce n’est que lorsque la fille de la femme est entrée dans la pièce avec une lampe que Shinsky a pu distinguer la silhouette de Mme Mummey. Il a visé et a tiré.

Sa balle a frappé la femme de 63 ans sur le côté, la tuant. Susan Mummey, connue localement dans leur communauté néerlandaise de Pennsylvanie sous le nom de «La sorcière de la vallée de Ringtown», lui avait jeté un sort il y a huit ans – du moins le croyait Albert.

Il a dit qu’il n’y avait qu’une seule façon de briser la malédiction: le meurtre avec une balle magique. Shinsky a ouvertement avoué le crime, le reconstituant même pour le détective du comté Louis Buono.

Il a expliqué qu’il avait tiré sur la femme parce qu’elle l’avait «ensorcelé» huit ans auparavant en faisant descendre un esprit du ciel. Le sortilège l’a rendu malade, fatigué et déprimé, a déclaré Shinsky.

Albert Shinsky après son arrestation en 1934

La légende des capacités de magie noire de Susan Mummey remonte à 1910. Susan s’est réveillée un matin et a dit à son mari qu’il ne devrait pas aller travailler ce jour-là, car elle avait le sentiment qu’il ne reviendrait pas. Et il ne l’a jamais fait – Henry Mummey a été mis en pièces dans une explosion à l’usine de poudre DuPont à Ferndale.

Et ainsi, dans une version réelle du comté de Schuylkill de la fable Chicken Little, le mot s’est répandu dans toute la vallée que Susan Mummey avait prédit la mort de son mari. À partir de ce jour, les habitants les plus superstitieux en vinrent à considérer la veuve comme une diseuse de bonne aventure.

Yashinsky a affirmé que ‘Old Suss’ l’avait chargé d’un sortilège sous la forme d’un chat noir monstrueux avec d’énormes yeux verts et le visage de la sorcière. Pendant sept ans, il avait grimpé dans sa chambre par la fenêtre, sinon «à moins qu’il ne marche uniformément sur chaque pas, le chat bondit sur lui.

Il a également affirmé qu’au moins une fois par mois, le chat noir lui rendait visite pendant qu’il dormait.

Il rampa lentement à travers la fenêtre de sa chambre fermée et vers son lit. Puis il se poserait sur le côté de son lit et grifferait à ses côtés. C’était une torture douloureuse …

Une fois par mois et parfois plus souvent, cet énorme chat noir lui rendait visite et l’empêchait de dormir… après une visite de ce chat, il était complètement perdu et déconcerté. Il était en fait impuissant et incapable de travailler.

Apparemment, le meurtre de «Old Suss» n’a pas été efficace pour bannir ce chat. En prison, Yashinsky a prétendu être toujours visité par ce fantôme aux yeux de feu et au visage de sorcière, un peu comme un équivalent félin du familier infernal de Keziah Mason, Brown Jenkin, dans « Dreams in the Witch-House » de Lovecraft.

La maison de Ringtown Valley où Mme Mummey a été tuée

C’est un coup unique brutalement précis qui a fait l’acte, comme décrit dans l’article républicain de Pottsville du 19 mars 1934:

«La fusillade a eu lieu à 8 heures samedi soir, la balle d’une boule de citrouille tirée d’un fusil de chasse de calibre 12 est entrée dans la vitre avant du salon. Briser la vitre dans son cours.

«Il a frappé la victime du côté droit en passant par le poumon et le cœur et s’est finalement logé dans l’estomac… Le détective en chef Buono a déclaré ce matin qu’il ne faisait aucun doute que les femmes avaient été victimes de la balle d’un assassin et que la police espérait obtenir le tueur. »

Une fois que Shinsky a été identifié comme le tueur, il a affirmé avoir été «prescrit» la balle qu’il a utilisée pour tuer son voisin âgé par un «médecin maléfique» qui a suggéré que c’était le seul moyen de briser l’emprise de Mummey sur lui.

«J’ai entendu une voix du ciel dire« tire sur cette femme »et je l’ai fait», a déclaré Shinsky lors de sa confession. «J’ai été ensorcelé. Elle a envoyé des chats noirs aux yeux brûlants du ciel vers moi. Des chats noirs entraient dans ma chambre et me griffaient à mes côtés. Une fois, un chat m’a presque étouffé avec sa fourrure. J’ai dû la tuer pour briser le charme.

Selon Shinsky, il avait consulté un médecin de pow-wow, qui lui avait dit qu’il pouvait briser le charme en disant «abracadabra» chaque fois que les chats noirs lui rendaient visite. Et si cela ne fonctionnait pas, eh bien, il devrait recourir au meurtre – en utilisant une «balle magique».

«Le médecin de l’hexagone m’a dit que je n’aurais jamais raison tant que la vieille Susie n’a pas été tuée par une balle magique», dit-il. «Depuis, j’ai essayé d’avoir assez de force pour le faire et j’ai fabriqué la balle moi-même.

«Susie était de mèche avec le diable», a-t-il poursuivi. «J’étais à l’extérieur de sa maison combattant ces esprits pendant une demi-heure. Mais finalement j’ai surmonté son sort, puis je l’ai laissée avoir. Après avoir tiré le coup, je me sentais endolori partout. C’était comme si quelque chose quittait mon corps… J’ai eu du mal à marcher un kilomètre jusqu’à l’endroit où ma voiture était garée mais je savais que le sortilège quittait mon corps et j’étais heureux. Juste avant de monter dans la voiture, j’ai tremblé de partout. Puis je me suis senti grandiose. C’était merveilleux de se sentir si grand!

Aussi sauvage que puisse être l’histoire du meurtrier accusé, il ne faisait aucun doute qu’il avait appuyé sur la détente. Quatre personnes ont identifié sa voiture près de la scène du crime et des soldats de l’État ont trouvé le fusil de chasse de Shinsky dans les bois près du terrain de baseball de Weston Place où il leur a dit qu’il l’avait caché. Shinsky a été accusé de meurtre devant le juge de paix MF Giblon et transporté à la prison du comté de Pottsville pour attendre son procès.

Le médecin de la prison qui l’a examiné l’a déclaré «déséquilibré» et «souffrant d’hallucinations». Mais d’entendre Shinsky le dire, comme il l’a fait aux journalistes, la mort de Mummey a été un énorme soulagement: «J’ai été ensorcelé. Il n’y avait rien d’autre à faire pour moi. J’ai dû la tuer… la chaise électrique sera meilleure que la souffrance.

Selon paoddities.blogspot.com, Albert Shinsky avait prévu d’épouser Selina Bernstel le dimanche de Pâques. Bien que leurs plans de mariage aient été déraillés par le meurtre, Selina a fréquemment rendu visite à son amant dans la prison de Pottsville, et elle a également corroboré les affirmations de Shinsky sur l’activité surnaturelle.

Il y avait des nuits, dit Selina, où le fantôme de Susan Mummey, drapé d’une robe noire, apparaissait au pied de son lit. Selina était si convaincue qu’Albert disait la vérité qu’elle a insisté pour se marier à la prison, mais Albert a refusé.

Selina rend visite à Albert à la prison de Pottsville

Après la résistance initiale du procureur, Shinsky a été déclaré fou et envoyé dans un sanatorium d’État plutôt que d’être jugé pour meurtre.

En janvier 1976, Albert Shinsky, maintenant âgé de 62 ans, est sorti des pages poussiéreuses de l’histoire du comté de Schuylkill pour faire la une des journaux lorsque le président le juge James J. Curran a ordonné que Shinsky était maintenant assez bien pour être jugé pour le meurtre de Susan en 1934. Mummey.

Shinsky a été transféré à l’hôpital d’État de Wernersville pour attendre son procès.

Un Albert Shinsky d’âge moyen conduit au tribunal par le shérif adjoint Adam Heinback en 1962

La longue attente de Shinsky s’est terminée au palais de justice du comté de Schuylkill en mars avec beaucoup moins de fanfare qu’elle n’avait commencé. Assis immobile aux côtés de son avocat, Jeffrey Matzkin, Shinsky a écouté le juge Curran accorder une motion de non-poursuite par le procureur de district Richard Russell – puisque tous les principaux témoins de l’affaire étaient maintenant morts, Albert Shinsky ne serait pas poursuivi pour le meurtre.

Après 42 ans de détention, l’homme qui a tué la sorcière de Ringtown Valley était désormais un homme libre.

Malheureusement, la liberté de Shinsky fut de courte durée. Bien qu’il ait été jugé mentalement apte, sa santé physique a commencé à décliner. En février 1983, il a été admis dans une maison de retraite à Shenandoah et est décédé trois mois plus tard.

Il a été enterré au cimetière Notre-Dame de Fatima à Shenandoah Heights. Quant à Selina Bernstel, le fiancé du tueur, elle a finalement épousé Charles Betterton et a déménagé dans le comté de Bucks.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *