Les scientifiques veulent recréer le visage d’un véritable vampire du 18ème siècle en 3D

Lorsque nous entendons le mot vampire , nous pensons automatiquement à une créature humaine aux longs crocs qui se nourrit du sang des gens. Les mythes des vampires existent depuis des siècles et continuent de faire partie de notre culture aujourd’hui.

Selon le folklore populaire, un vampire est une créature qui se nourrit de la vie d’un autre être vivant. Dans certaines cultures amérindiennes et orientales, il représente une sorte de démon . En Europe, le mythe est d’origine slave. Mais il est généralement dépeint comme un être humain revenant d’entre les morts, buvant le sang des autres pour soutenir son propre «cadavre vivant».

On pense qu’au fil du temps, ces histoires sont devenues le folklore de l’Europe de l’Est, principalement en raison de certains événements historiques qui ont prouvé leur existence. En 1732, en Hongrie, les habitants d’une ville ont exigé que le corps d’un homme récemment décédé soit déterré. Ils ont affirmé qu’il était rentré la nuit, dérangeant le bétail. Ils l’appelaient un vampire et c’était la première fois que le mot apparaissait. Quoi qu’il en soit, il y en a beaucoup qui prétendent que les vampires existent, mais pas de la manière dont ils sont représentés dans la fiction. Les vrais vampires buveurs de sang existent dans la société, mais en termes de leur aversion pour l’ail, l’eau bénite et la lumière du jour, ces attributs semblent limités au mythe et à la légende. Cela dit, vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemble vraiment un vampire? Cela ressemble-t-il aux vampires que nous voyons dans les films ou à la télévision?

Désormais, les scientifiques polonais sont sur le point de reconstituer le visage d’un véritable vampire tué au 18ème siècle. En créant un modèle 3D du crâne, les chercheurs espèrent montrer à quoi il ressemblait physiquement au moment de sa mort à la fin du 18e siècle.

Le vampire de Kamień

« La créature » en question est connue comme « le vampire de Kamień » car le squelette a été découvert en 2014 dans un cimetière de Kamień Pomorski , situé en Poméranie occidentale, avec une brique dans la bouche, un signe clair et sûr que les anciens habitants voulaient pour empêcher ce «vampire» de mordre quelqu’un d’autre. Les os des jambes, du fémur et du tibia montraient des signes qu’ils avaient été cloués dans le sol pour l’empêcher de se relever et de marcher à nouveau parmi les vivants à la recherche de sang. Au moment de sa découverte, les chercheurs pensaient que le squelette appartenait à un homme entre 45 et 55 ans au moment de la mort, qui avait les cheveux, les yeux foncés et mesurait 1,6 mètre.

Vampire du 18ème siècle - Les scientifiques recréeront le visage d'un vrai vampire du 18ème siècle en 3D

Dr Andrzej Ossowski, chef de l’Unité de génétique médico – légale à l’Université médicale de Poméranie à Szczecin, a expliqué à la revue scientifique Science en Pologne  que l’intention de recréer le visage de ce vampire est de commencer le traitement des restes humains anciens. En ce qui concerne , les prendre hors des vitrines du musée et remplacez-les par des images 3D précises de ce à quoi elles ressemblaient physiquement avant d’être découvertes.

«Nous voulons montrer qu’avec l’aide de méthodes modernes, nous pouvons remplacer les squelettes qui sont très courants dans les musées par des modèles 3D basés sur la recherche», a déclaré le Dr Ossowski. « Je pense qu’à l’avenir, nous ne devrions pas exposer des restes humains dans les musées, d’autant plus que nous avons déjà la technologie pour les remplacer par des modèles. »

Mais dans ce cas, la recréation du « vampire de Kamień » a non seulement servi à savoir à quoi il ressemblait, mais aussi à savoir que le cadavre avait été mal identifié lors de sa découverte. Il semble que c’était une femme qui était considérée à la fois comme une sorcière et un vampire et les blessures que son squelette montre ont été infligées alors qu’elle était encore en vie.

«Nous avons l’intention de réaliser deux reconstructions: l’une virtuelle, à l’aide d’un logiciel de modélisation 3D, et l’autre avec la technique Gerasimov utilisée en médecine légale et en anthropologie légale» , a poursuivi le scientifique polonais. « Dans le modèle tridimensionnel, nous appliquerons des couches de matière plastique qui correspondront aux couches de tissus mous. »

vrai vampire - Les scientifiques recréeront en 3D le visage d'un vrai vampire du 18ème siècle

Ce que nous verrons à travers le modèle 3D sera le visage d’une femme de 65 ans aux cheveux blonds et aux yeux bleus , mesurant 1,7 mètre de haut. L’image 3D pourrait également donner des indices sur les raisons pour lesquelles la femme était considérée comme une sorcière et un vampire, la torturant à mort et l’enterrant avec une brique dans la bouche. En dehors de ce détail, une chose est très claire à propos des vampires, c’est qu’ils existent certainement, bien que probablement de la manière dont les livres les décrivent.

Comme beaucoup de mythes et légendes, les histoires de vampires semblent être basées sur un peu de vérité. En explorant le phénomène paranormal , physique et psychologique derrière le vampirisme, il devient très clair qu’en ce qui concerne les vampires, la vérité est bien plus effrayante que la fiction.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MEP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *