Projet ISIS : La théorie selon laquelle le KGB aurait découvert le corps momifié d’un ancien dieu extra terrestre

En 1961, le KGB a lancé le projet ISIS, un programme top secret conçu pour obtenir une technologie extraterrestre. Elle a culminé avec la découverte d’un corps extraterrestre de 13 000 ans à l’intérieur d’une tombe sur le plateau de Gizeh en Égypte.

Dans les premières années de la guerre froide, les responsables militaires russes craignaient que les États-Unis aient gagné un avantage tactique grâce à la rétro-ingénierie de la technologie extraterrestre, vraisemblablement en étudiant les ovnis tels que celui qui s’est écrasé près de Roswell.

Déterminés à posséder eux-mêmes une technologie de pointe, les Russes ont utilisé leurs services de renseignement pour localiser plusieurs endroits où des artefacts extraterrestres pourraient être trouvés.

L’un de ces endroits était une ancienne tombe située sur le plateau de Gizeh en Égypte. Ils ont basé leur recherche sur une vieille légende sur la Tombe du Dieu Visiteur.

Au fil de l’histoire, deux Bédouins sont tombés accidentellement sur l’ancien lieu de repos d’un visiteur extraterrestre. Immédiatement après être entrés dans la tombe, les deux hommes sont tombés malades et ont été hospitalisés. Avant de succomber à la mystérieuse maladie, ils ont pu donner des détails sur les allées et venues de la tombe.

Les autorités égyptiennes ont échangé ces informations avec leurs alliés russes, qui voulaient atteindre la Tombe du Dieu Visiteur avant que la CIA ne l’apprenne. En conséquence, ils ont rapidement organisé une expédition Project ISIS.

Un groupe d’égyptologues, de scientifiques et de militaires soviétiques ont été aidés par leurs homologues égyptiens pour localiser la tombe. Ces informations sont vérifiées par le scientifique russe Viktor Ivanvich, qui a eu accès à des documents classifiés du KGB:

«Il ne fait aucun doute qu’un petit groupe de scientifiques russes avec des experts militaires ont découvert une tombe en Égypte en 1961. Mais dans les documents, il n’a jamais été révélé exactement ce qui a été trouvé à l’intérieur du sarcophage.

«Seules les sources des plus hauts rangs du KGB savent que nous avons trouvé les restes d’une créature extraterrestre qui est morte en Égypte 10 000 avant Jésus-Christ.»

L’expédition russo-égyptienne a réussi à découvrir la tombe et aurait obtenu de nombreux artefacts. Selon un rapport d’un officier supérieur du KGB, 15 boîtes d’artefacts ont été extraites de la tombe du dieu visiteur.

Les inscriptions hiéroglyphiques ont été copiées et traduites. Parmi les inscriptions figurait une prophétie annonçant le retour d’un dieu extraterrestre ailé. Le rapport mentionne également la présence d’une barrière de protection:

«Lors de l’inspection des murs, nous avons remarqué une étrange force répulsive sortant des murs. Nous n’avons trouvé aucune explication scientifique. »

Mais rien de ce qui se trouvait à l’intérieur du tombeau n’était aussi déroutant que le corps momifié du Dieu Visiteur lui-même, soigneusement placé à l’intérieur d’un grand sarcophage. Le corps était plus grand que celui des tests égyptiens moyens et le carbone-14 a révélé qu’il avait environ 13 000 ans.

Selon la mythologie égyptienne, la première dynastie a été établie par le dieu-homme Osiris, qui est descendu sur Terre dans un bateau volant. Est-ce une référence à un OVNI et si oui, le projet ISIS a-t-il vraiment trouvé le corps momifié de ce dieu extraterrestre civilisateur?

Il est impossible de dire mais la preuve vidéo de la découverte existe. Une vidéo en noir et blanc présente des détails sur les fouilles archéologiques et aurait été obtenue par un intermédiaire russe ayant accès aux archives secrètes du KGB.

La vidéo montre du personnel soviétique entrant dans la tombe sans équipement de protection et deux soldats soulevant le couvercle du sarcophage. Un nuage de fumée toxique est vu monter et détermine les hommes à revenir portant des combinaisons de protection et des masques à gaz.

L’équipe de mission du projet ISIS comprenait des égyptologues de l’Académie soviétique des sciences, des scientifiques et des experts militaires. L’équipe était soutenue par Sami Sharaf, un proche collaborateur du président égyptien Gamel Abdel Nasser.

La collaboration entre l’Égypte et la Russie se comprend quand on considère la situation géopolitique de l’époque. Les Soviétiques ont soutenu l’Égypte contre Israël, la France et la Grande-Bretagne et le projet ISIS organisé conjointement était apparemment le résultat d’intérêts partagés en matière de sécurité et de défense.

Bien qu’il ne soit pas possible de certifier que le corps momifié appartenait vraiment à un dieu extraterrestre, les analystes médico-légaux ont déclaré que la vidéo était authentique. À ce jour, l’issue de l’expédition est inconnue.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *