L’intimidation verbale affecte négativement la structure du cerveau selon une étude

L’intimidation verbale entraîne une perte d’équilibre entre le corps et l’esprit.

La douleur peut être infligée non seulement avec les poings, mais aussi avec des mots. La soi-disant «violence verbale» peut causer un préjudice tangible. Les scientifiques ont prouvé que les insultes des parents ou de la direction provoquent de graves changements physiques dans la structure du cerveau, provoquent des déviations émotionnelles et psychologiques.

Nos cerveaux sont considérablement influencés par les événements qui se sont produits dans l’enfance. Le développement des capacités cognitives, de la conscience personnelle prend de nombreuses années et les griefs qui y sont tissés introduisent des échecs dans l’algorithme.

«Un environnement négatif et hostile affecte négativement le développement du cerveau. Les abus sexuels et physiques à un âge précoce provoquent des transformations cérébrales anormales. De plus, même les témoins de telles scènes sont affectés négativement, ils développent divers troubles psychologiques », explique le Dr Douglas Fields.

Des scientifiques américains ont mené une étude dans laquelle ils ont scanné le cerveau de jeunes âgés de 18 à 25 ans. Ces personnes ont été agressées physiquement, sexuellement ou par leurs parents.

Les résultats ont montré que les personnes qui souffraient de violence verbale de la part de leurs pairs pendant leur enfance avaient des connexions sous-développées entre les hémisphères droit et gauche du cerveau.

Dans le même temps, il s’est avéré que ce sont les insultes des camarades de classe qui ont eu le plus grand impact. La recherche a montré que la «violence verbale» pendant l’adolescence est associée à un rejet grave plus tard. Par exemple, anxiété, dépression, colère, hostilité, dissociation.

Une autre conclusion importante à laquelle les scientifiques sont arrivés est la preuve de l’effet néfaste des narcissiques sur les autres. Ces personnes aspirent à un contrôle total et les personnes émotionnelles, sensuelles et vulnérables tombent sous l’influence.

L’exposition verbale aux narcissiques fait des ravages sur le cerveau de leurs victimes, et l’âge n’a pas d’importance. Il s’agit d’un impact à long terme dont les conséquences sont très difficiles à inverser.

Les manipulateurs tuent l’estime de soi de leurs victimes, entraînant une perte d’équilibre entre le corps et l’esprit. C’est la principale cause des troubles anxieux.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *