Pouvons nous nous échapper vers un univers parallèle ?

Les scientifiques disent qu’il existe deux futurs possibles de l’univers. La première est que l’univers finira par s’effondrer sur lui-même à l’inverse du Big Bang. Ce processus s’appelle le «Big Crunch». Une autre option est que notre Univers se terminera par un «Big Freeze», également connu sous le nom de Heat Death.

La plupart des astronomes et autres scientifiques pensent que notre Univers se terminera un jour par un «grand gel». Cela veut-il dire que c’est la fin de tout?

Contrairement à de nombreux physiciens, le Dr Michi Kaku pense que nous pourrions être en mesure d’éviter ce destin en nous glissant dans un univers parallèle «de la même manière qu’Alice est entrée dans le miroir pour entrer au pays des merveilles».

Nous avons précédemment rapporté que les astronomes ont trouvé la première preuve d’univers parallèles . Alors, peut-être que l’idée que nous pouvons nous échapper de notre propre univers et entrer dans une autre réalité n’est pas si tirée par les cheveux après tout.

Une façon d’étudier l’expansion de l’Univers est d’examiner le décalage Doppler, explique le Dr Kaku dans sa vidéo.

Il dit que «lorsque nous regardons dans les cieux, nous regardons la lumière des étoiles émise par des galaxies lointaines et nous constatons que la lumière est légèrement rougeâtre. Plus rouge qu’il ne devrait l’être. Cela signifie que ces objets, les galaxies gigantesques, s’éloignent de nous et donc l’univers est en expansion.

Eh bien, nous pourrions faire tourner la bande vidéo à l’envers, et en exécutant la bande vidéo à l’envers, nous pourrions alors calculer quand toutes ces galaxies provenaient d’un seul point. Et c’est ainsi que nous calculons l’âge de l’univers, en appuyant simplement sur le bouton de rembobinage lorsque nous calculons l’expansion de l’univers.

Ainsi, en faisant tourner la bande vidéo à l’envers, nous voyons que l’univers a environ 13,7 milliards d’années, plus ou moins 1%.

Ainsi, nous connaissons maintenant l’âge de l’univers. 13,7 milliards d’années en exécutant la bande vidéo à l’envers.

Mais que se passe-t-il si nous avançons rapidement. Que se passe-t-il si nous avançons dans le temps des milliards d’années? Eh bien, ici, ça devient plus trouble.

Mais en analysant la façon dont l’univers s’est développé dans le passé, nous avions l’habitude de penser que l’univers ralentit.

Nous avions l’habitude de penser que l’univers vieillit et donc qu’il ralentit; à bout de souffle. Faux. Nous pensons maintenant que l’univers s’accélère.

Il accélère en fait, en mode fugitif, ce qui signifie qu’au lieu de mourir dans un grand resserrement, nous mourrons probablement dans un grand gel. Nous ne sommes pas positifs. Nous ne savons pas si cela continuera pendant des milliards d’années. Mais si c’est le cas, l’univers est en mode fugitif.

Cela signifie qu’un jour, peut-être quand on regarde le ciel nocturne; peut-être ne verrons-nous presque rien parce que les galaxies lointaines sont si loin que la lumière ne peut même pas atteindre nos télescopes. Pas une pensée agréable. Mais notre univers peut finir par mourir dans un grand gel plutôt que dans un grand resserrement. »

Bien sûr, il faudra beaucoup de temps avant que l’Univers se termine par un grand gel, mais personne ne sait vraiment quand cela peut arriver.

«Personne ne sait quand ce grand gel aura lieu, ni s’il aura lieu un jour. Cependant, des estimations ont été faites, peut-être des centaines de milliards d’années, peut-être des billions d’années. Un jour, il fera si froid que vous regarderez le ciel nocturne et il sera presque totalement noir.

Toutes les étoiles auront épuisé tout leur combustible nucléaire, l’univers sera composé d’étoiles à neutrons, de trous noirs morts, la température atteindra près du zéro absolu, et à ce stade, même la conscience, même la pensée elle-même, ne peut pas exister, et certaines personnes pensent que peut-être les lois de la physique sont un arrêt de mort pour toute vie intelligente; que nous allons tous mourir lorsque l’univers se fige », dit le Dr Kaku.

Ce sont les mauvaises nouvelles, mais il y a aussi de bonnes nouvelles. En supposant que l’humanité existe toujours et atteigne un niveau technologique beaucoup plus élevé, il est possible de survivre en s’échappant vers un autre univers parallèle.

Le Dr Kaku dit que: «il y a une faille dans les lois de la physique. Dans des milliards d’années à partir de maintenant, la vie intelligente pourra peut-être maîtriser ce que l’on appelle «l’énergie Planck». L’énergie Planck est l’énergie ultime. C’est l’énergie du Big Bang. C’est l’énergie à laquelle la gravité elle-même commence à se décomposer.

Vous savez que si vous avez un four à micro-ondes et que vous le chauffez, vous pouvez prendre de l’eau ordinaire et la faire bouillir; la glace peut fondre, l’eau peut bouillir. Mais que se passe-t-il si vous montez encore plus ce four à micro-ondes?

Finalement, la vapeur commence à se décomposer en oxygène et hydrogène. Si vous augmentez encore le volume, des ions se forment soudainement; les atomes eux-mêmes commencent à se déchirer. Et puis si vous faites monter encore plus ce four à micro-ondes, alors même le noyau commence à se séparer et vous obtenez un plasma de protons et de neutrons. Vous le faites monter un peu plus et vous obtenez un plasma de gluons. Et si vous augmentez encore cette énergie incroyable.

Dix à 19 milliards d’électrons volts, nous ne sommes pas sûrs, mais peut-être que même l’espace lui-même commence à bouillir. Même l’espace-temps devient instable. Des bulles commencent à se former à cette énergie de Planck. Et peut-être que ces bulles sont des passerelles. Passerelles vers un univers parallèle.

Bien sûr, nous n’en sommes pas sûrs. Cette pure spéculation, mais il y a des théories qui disent qu’il pourrait y avoir des univers juste à côté de notre univers. Et en fait, le Grand collisionneur de hadrons nous donnera la première preuve expérimentale de l’existence d’univers parallèles.

Alors, pensez à nous comme des fourmis vivant sur une feuille de papier, mais peut-être y a-t-il d’autres feuilles de papier parallèles sur lesquelles d’autres fourmis vivent. Et peut-être sommes-nous très proches de ces autres univers, mais nous ne pouvons pas les atteindre. L’énergie nécessaire pour atteindre un univers parallèle serait l’énergie de Planck, 10 à 19 milliards d’électrons volts.

Je suppose que dans des milliards d’années d’ici, la vie intelligente, confrontée à la disparition ultime de l’univers lui-même, pourrait décider de quitter l’univers. Quitter notre univers et entrer dans un univers parallèle de la même manière qu’Alice est entrée dans le miroir pour entrer au pays des merveilles.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source: messagetoeagle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.