L’étrange histoire du sorcier d’Écosse

L’histoire est peuplée d’individus étranges et énigmatiques qui ont réussi à devenir plus grands que nature à travers des siècles de légendes en orbite autour d’eux. Nous sommes souvent incapables de démêler complètement les faits de la fiction avec de tels personnages, souvent laissés au crible ce qui aurait pu être réel et ce qui est de la pure fantaisie. L’une de ces personnes est un sorcier soi-disant puissant qui a vécu en Écosse et autour duquel de nombreuses histoires ont été racontées.

Quand on parle du personnage historique légendaire Michael Scott, il est parfois assez difficile de distinguer les faits de la fantaisie. Ce que l’on sait en quelque sorte, c’est qu’il est probablement né en 1175 quelque part en Écosse, peut-être dans un endroit appelé Fife, également connu sous le nom de Borders. On sait également qu’il était un érudit et un intellectuel accomplis, étudiant la théologie, la philosophie, les mathématiques et la médecine dans les universités d’Oxford, de Paris et de Tolède, et il pouvait également parler plusieurs langues différentes, notamment le latin, le grec, l’arabe et l’hébreu.

En effet, il est devenu bien connu comme un traducteur habile de textes, au point qu’il a été recruté par le saint empereur romain Frédéric II aux fins de traduire de nombreux manuscrits, y compris les textes d’Aristote sur les sciences naturelles, de l’arabe au latin. Ce fut un coup de pouce majeur pour la connaissance occidentale de la question, parce que beaucoup d’œuvres d’Aristote avaient longtemps été perdues pour le monde de langue latine, connue uniquement à travers les versions arabes des textes. En plus de toutes ces études et compétences, Scott était également très intéressé par les études de toutes sortes de sujets occultes, y compris l’astrologie, l’alchimie, la divination, la divination, la sorcellerie et la physionomie, qui est la pratique d’évaluer le caractère ou la personnalité d’une personne. de leur aspect extérieur, en particulier le visage. Il était fort probable que tout cela, ainsi que sa connaissance des pratiques du Moyen-Orient, considérées comme très exotiques à l’époque, ainsi que son habitude excentrique de s’habiller avec les vêtements d’un sage arabe, soient à l’origine de sa réputation de sorcier.

En plus de toutes ces études et compétences, Scott était également très intéressé par les études de toutes sortes de sujets occultes, y compris l’astrologie, l’alchimie, la divination, la divination, la sorcellerie et la physionomie, qui est la pratique d’évaluer le caractère ou la personnalité d’une personne. de leur aspect extérieur, en particulier le visage. Il était fort probable que tout cela, ainsi que sa connaissance des pratiques du Moyen-Orient, considérées comme très exotiques à l’époque, ainsi que son habitude excentrique de s’habiller avec les vêtements d’un sage arabe, soient à l’origine de sa réputation de sorcier.

En plus de toutes ces études et compétences, Scott était également très intéressé par les études de toutes sortes de sujets occultes, y compris l’astrologie, l’alchimie, la divination, la divination, la sorcellerie et la physionomie, qui est la pratique d’évaluer le caractère ou la personnalité d’une personne. de leur aspect extérieur, en particulier le visage. Il était fort probable que tout cela, ainsi que sa connaissance des pratiques du Moyen-Orient, considérées comme très exotiques à l’époque, ainsi que son habitude excentrique de s’habiller avec les vêtements d’un sage arabe, soient à l’origine de sa réputation de sorcier. . en particulier le visage. Il était fort probable que tout cela, ainsi que sa connaissance des pratiques du Moyen-Orient, considérées comme très exotiques à l’époque, ainsi que son habitude excentrique de s’habiller avec les vêtements d’un sage arabe, soient à l’origine de sa réputation de sorcier. . en particulier le visage. Il était fort probable que tout cela, ainsi que sa connaissance des pratiques du Moyen-Orient, considérées comme très exotiques à l’époque, ainsi que son habitude excentrique de s’habiller avec les vêtements d’un sage arabe, soient à l’origine de sa réputation de sorcier. 

Michael Scott

Scot était prétendument un astrologue assez habile, et telles étaient ses capacités que Frédéric II a fini par faire de lui une partie de sa cour en tant qu’astrologue officiel. Pendant son séjour à la cour, Scott aurait fait de nombreuses prédictions étonnantes qui se sont réalisées, y compris l’issue de batailles et de diverses calamités et catastrophes. Son pouvoir de prophétie était si puissant qu’il aurait même prédit sa propre mort. Il aurait proclamé qu’il allait mourir d’un caillou qui tombait, et en était si sûr qu’il porterait un casque partout où il irait. Il était considéré comme une autre de ses nombreuses excentricités, et ne deviendrait clair qu’à quel point il avait raison jusqu’en 1235, quand il a enlevé son casque pour assister à la messe pour être frappé par une pierre tombant du plafond pour le frapper à la tête et le plomb. à la maladie et à sa mort.

Les pouvoirs d’astrologie d’Ecoss sont devenus si célèbres qu’il a également commencé à être crédité d’un éventail d’autres capacités magiques. Par exemple, on disait qu’il était capable d’induire des visions dans un sujet, ainsi que de lire dans les pensées, de contraindre les gens à faire ce qu’il voulait et «d’aller chercher à l’occasion, par art magique, dans la cuisine des grands princes tout ce dont il avait besoin. pour sa table. Ses compétences en alchimie étaient également bien notées, car il était dit que Scott pouvait transformer le plomb en or ou faire tourner la corde hors du sable. On pensait même qu’il était capable d’invoquer des démons et des esprits et de les contraindre à faire son offre, et tout est devenu encore plus sauvage et fantastique à partir de là. Scot serait plus tard mentionné comme ayant un bâton magique qui pourrait séparer les rivières, transformer les gens en pierre et même à une occasion diviser les collines d’Eildon en trois sommets, et il aurait également possédé un coursier magique qui pourrait l’emmener d’Écosse en France en une seule nuit. Telle est sa légende qu’il a même été mentionné dansDante’s Inferno en tant qu’écossais banni au 8ème niveau de l’Enfer, un lieu réservé aux magiciens et aux faux prophètes. Qu’il doive être dépeint comme un pécheur n’est probablement pas si surprenant, étant donné que sa réputation de sorcier lui a fait sembler être de mèche avec le diable, pas aidé par le fait que son patron Frederick II a été excommunié deux fois et même étiqueté l’Antéchrist par au moins un pape.

Au cours de sa carrière, Scot a écrit de nombreux manuscrits et traités, couvrant un si vaste éventail de sujets comme l’occultisme, l’ésotérisme, l’astrologie, l’anatomie humaine, la physiologie et la reproduction, et la zoologie, et il est sans aucun doute une personne extrêmement importante dans l’histoire, donc il Il est intéressant de noter que si peu de choses sont en fait connues sur le vrai homme derrière les légendes. On ne sait même pas exactement comment ni quand il est mort, bien que la légende raconte qu’il a été enterré près d’une croix à l’abbaye de Melrose avec ses livres de magie. Comme la plupart de sa vie, personne ne le sait vraiment. Il reste un fantôme historique curieux, habitant quelque part entre réalité et fantaisie, sa légende éclipsant toute vérité que son histoire peut contenir, et nous ne saurons peut-être jamais avec certitude toute l’histoire du mystérieux Michael Scot.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *