Le Mystère Du Géoglyphe Moderne Maree Man

Le géoglyphe de Marree Man représente une reproduction de 4,2 km de long d’une figure aborigène géante tenant soit une woomera (un bâton de jet autrefois utilisé pour disperser de petites volées d’oiseaux), soit un boomerang qui s’est creusé dans un plateau désertique il y a 20 ans.

Bien qu’il soit l’un des plus grands géoglyphes au monde, son origine reste un mystère, personne ne revendiquant la responsabilité de sa création ni aucun témoin oculaire n’ayant été retrouvé. Des spéculations et des rumeurs ont tourbillonné autour des sables rouges du désert en raison de sa taille et du mystère entourant la façon dont il est arrivé là-bas.

Trec Smith, un pilote d’affrètement volant entre Marree et Coober Pedy dans le nord reculé de l’Australie du Sud, a repéré le personnage depuis les airs pour la première fois le 26 juin 1998. La découverte du géoglyphe a fasciné les Australiens en raison de sa taille et du mystère entourant son origine. être là.

Comparaison de deux images satellites du satellite Landsat-5 de la NASA sur le site australien Marree Man. L’image de gauche a été prise le 27 mai 1998 et montre une zone désertique intacte. L’image de droite, prise le 12 juin 1998, prise sur la même zone, montre la figurine complète de Marree Man.

Marree Man a été un sujet de fascination depuis sa découverte dans le désert à environ 700 km au nord d’Adélaïde. Il a gagné en popularité sur les vols touristiques car il est trop grand pour être vu du sol. Avec un contour mesurant un total de 28 km, Marree Man avait une profondeur initiale d’environ 35 cm (14 pouces), selon les médias locaux.

En juillet 1998, la description «Stuart’s Giant» a été utilisée dans des télécopies anonymes envoyées aux médias sous le nom de «Communiqués de presse», en référence à l’explorateur John McDouall Stuart.

Il a été rapporté qu’un petit bocal en verre avait été trouvé dans une auge fraîchement creusée sur le site contenant une photo satellite de Marree Man avec une note portant un drapeau américain et des références aux Davidians de la branche et au «Stuart’s Giant».

En décembre 1998, il avait été noté que le contour correspondait, à l’envers, à celui de la sculpture en bronze Artemision élevée du fond de la mer Adriatique en 1928.

Le peuple Arabana est le propriétaire traditionnel des terres sur lesquelles Marree Man a été créé. La directrice de la Arabana Aboriginal Corporation, Lorraine Merrick, a déclaré que son apparition en 1998 avait d’abord bouleversé certains autochtones qui la considéraient comme une profanation de leurs terres.

Cependant, Mme Merrick a déclaré que la société – qui administre le terrain – a reconnu que Marree Man était devenue une icône.

Bardius Goldberg, un artiste du Territoire du Nord décédé en 2002 et résidant à Alice Springs, a été proposé comme créateur de l’œuvre. Goldberg, qui était connu pour être intéressé par la création d’une œuvre visible de l’espace, a refusé, interrogé, de confirmer ou de nier qu’il avait créé l’image.

Il y a plusieurs années, l’aventurier et entrepreneur Dick Smith a décidé de découvrir whodunit. Smith et son équipe ont mis en place un site Web privé et complet qui comprend des listes exhaustives de contacts, d’images, de vidéos et de coupures.

Pourtant, malgré d’énormes quantités de travail et de recherche, les créateurs de Marree Man restent largement cachés, laissant Smith perplexe mais pas vaincu. Ses recherches se poursuivent et il offre une récompense de 5000 $ pour toute preuve sur qui a conçu et exécuté l’œuvre d’art.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *