L’histoire de deux femmes qui ne s’entendaient pas … même après la mort

Une nuit d’août humide au clair de lune au début des années 1970, Barry Strawsell, 17 ans, et son meilleur ami, Tim Davis, 18 ans, ont laissé leurs copines Debbie Atkins et Judi Swanson sur Hillfoot Road et se sont dirigés vers leurs maisons respectives. sur Mather Avenue et Stamfordham Drive via un raccourci à travers le cimetière Allerton.

La lune était pleine et Barry et Tim étaient pleins de bravade et de cidre et malgré le décor étrange, les gars ne nourrissaient aucune pensée de fantômes alors qu’ils se promenaient dans le lieu des morts.

` La lune était si brillante, c’était presque comme la journée  », se souvient Barry, «  et moi et Tim avons parlé de nos petites amies, et Tim a même mentionné avoir proposé à sa petite amie Judi. Les fantômes étaient les choses les plus éloignées de nos esprits alors que nous nous dirigions vers nos maisons. L’heure a dû être juste après minuit quand cela s’est produit.

Barry et Tim avaient parcouru environ six cents mètres quand ils entendirent tous les deux la voix d’une femme crier quelque part. Elle avait l’air affligée mais les adolescents ne pouvaient pas comprendre ce qu’elle disait.

«Elle pourrait être attaquée», a déclaré Barry, «allons-y et aidez-la. Les garçons ont trotté vers le nord au son de la possible demoiselle en détresse, et il a fallu un certain temps pour trouver la femme parce que ses hurlements résonnaient sur les pierres tombales et c’est Tim qui a déterminé d’où venait le son.

Il a indiqué le nord-est du cimetière et a dit qu’il pouvait voir quelque chose bouger. Les gars se sont dirigés vers l’endroit indiqué par le doigt pointé de Tim, et ils sont tombés sur une scène qui ressemblait à quelque chose d’une histoire d’Edgar Allan Poe.

Il y avait une tombe ouverte, et des mottes de terre et de boue en étaient jetées. La pierre tombale en marbre blanc renversée de cette tombe gisait à environ quinze pieds – comme si elle y avait été lancée.

‘Qu’est-ce que c’est?’ demanda Tim tremblant, imaginant une taupe géante au travail, mais ensuite une femme en robe blanche – ou peut-être un linceul funéraire – avec des cheveux foncés filandreux aux épaules et un visage très pâle – est sortie de la tombe. Elle a crié aux spectateurs terrifiés: «Je ne partage pas une tombe avec cette vache!

Barry et Tim sont sortis de ce cimetière aussi vite que leurs jambes pouvaient les porter, et à un moment donné, Tim a trébuché et s’est envolé. Barry l’aida à se lever et rassura son ami que quelle que soit cette femme, elle ne les suivait pas, mais tout de même, les garçons sont sortis du cimetière d’Allerton assez finement.

Les parents des garçons ne croyaient pas à leur histoire macabre, mais le lendemain, le Liverpool Echo a rapporté que des vandales avaient profané une tombe au cimetière d’Allerton et avaient fouillé tellement de sol sur la tombe que le cercueil a été exposé.

La pierre tombale en marbre blanc de la tombe avait également été arrachée et jetée à une certaine distance.

L’article du journal a incité de nombreux lecteurs à entrer en contact pour dire qu’aucun vandale n’avait été responsable; c’était l’une des deux femmes enterrées dans cette tombe, et le mari de ces deux épouses décédées est par la suite entré en contact avec le journal et l’a confirmé.

L’homme, nommé Roy, avait épousé sa première femme dans les années 1960 et elle était décédée tragiquement quelques années plus tard d’une courte maladie. Sa deuxième femme, une orpheline qui n’avait pas de famille, est décédée plus tard dans un accident de la route, et elle avait connu la première femme de l’homme et ne s’entendait pas avec elle.

Tout de même, le mari a enterré sa deuxième femme dans la même tombe où se reposait sa première femme et il avait l’intention d’être enterré avec ses deux femmes un jour – à moins qu’il ne rencontre quelqu’un – car il n’y avait de place que pour une de plus.

Ensuite, Roy a commencé à trouver la tombe perturbée, et la pierre tombale serait renversée, et à la fin, les fossoyeurs ont trouvé toute la terre excavée de la tombe, et de nombreuses personnes visitant les tombes d’êtres chers ont également été témoins de l’auto-fouille. tombe.

Le mari a fini par faire exhumer sa femme «ennuyeuse» – et incinérer. Il a ensuite dispersé ses cendres dans la Mersey et a également jeté l’urne dans la rivière.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Auteur: Tom Slemen , qui est un écrivain de Liverpool, connu avant tout comme l’auteur de la série de livres à succès Haunted Liverpool qui documentent des incidents paranormaux et des crimes non résolus ou inhabituels. Consultez ses livres sur Amazon ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *