Le célèbre scientifique et naturiste Sir David Attenborough dit que le yéti existe

On dit que le Yeti est une grande créature, semblable au Bigfoot, qui habite la région himalayenne et le Tibet. Les noms Yeti et Meh-Teh sont couramment utilisés par la population indigène, faisant partie de leur histoire et de leur mythologie. Les histoires de yéti ont émergé comme des faits de la culture populaire occidentale, bien que la communauté scientifique se réfère généralement au yéti comme une simple légende en raison du manque de preuves concluantes.

Mais les temps changent et heureusement certains scientifiques ouvrent leur esprit à l’inexplicable, comme le célèbre scientifique naturopathe Sir David Attenborough, qui prétend que la mystérieuse créature himalayenne est réelle.

Le Yeti, une vraie créature

Pour ceux qui ne connaissent pas la figure fascinante du naturiste le plus célèbre au monde, Sir David Frederick Attenborough est le père des documentaires sur la nature, cédant la place au format que nous apprécions tous actuellement dans les médias audiovisuels. Il a dévoilé des espèces d’animaux totalement inconnues qui habitent notre planète. Sir Attenborough, qui est un admirateur confirmé de la théorie évolutionniste de Darwin, a commencé à la BBC en 1952 dans le but de réaliser des documentaires.

Sir Attenborough est maintenant convaincu du Yeti, car il existe des preuves convaincantes pour le prouver, selon ses déclarations à UKTV.

«Je pense que le bonhomme de neige est réel. Je pense qu’il y a peut-être quelque chose à cela. Des traces ont été trouvées s’étendant sur des centaines de kilomètres, et nous savons qu’en 1930 des restes fossiles ont été trouvés avec d’énormes molaires qui faisaient quatre ou cinq fois la taille des molaires humaines », a déclaré Sir Attenborough dans une émission de télévision.

«Ils devaient être les molaires d’un grand singe, qui était énorme, d’environ 10 ou 12 mètres de haut. C’était énorme. Et il n’est pas impossible qu’elle puisse exister. Si vous avez traversé l’Himalaya, dans les grandes forêts qui s’étendent sur des centaines de kilomètres carrés, il pourrait y avoir le yéti » .

Sir Attenborough a expliqué pourquoi l’existence de la grande bête n’avait pas été prouvée jusqu’à présent:

« S’il y a des Yéti encore vivants et qu’ils sont proches de leur habitat, vous pouvez parier que ces créatures peuvent avoir connaissance des gens, mais les gens ne les connaissent pas. »

Bien que ce ne soit pas la première fois que Sir Attenborough rend publique sa croyance sur le mythique bonhomme de neige, en 2009, il a affirmé être très surpris par les empreintes trouvées à 19 000 pieds, assurant qu’elles étaient réelles. Ainsi, Sir Attenborough rejoint la liste des scientifiques naturopathes qui croient en l’existence de créatures que l’on pensait jusqu’à présent comme de simples légendes, comme le Dr Jane Goodall , le primatologue le plus célèbre du monde qui, en 2012, affirmait que la bête légendaire Bigfoot « fascine » lui et il ne nie pas son existence.

Sir David Attenborough - Le célèbre scientifique et naturiste Sir David Attenborough dit que le yéti existe

Preuve de son existence?

Les archives de l’existence du Yeti remontent à de nombreuses années, mais au cours du 20e siècle, il y a eu une augmentation des rapports de personnes affirmant avoir vu des créatures étranges ou même des empreintes de pas mystérieuses. Mais l’expédition la plus connue est peut-être celle qui a eu lieu en 1951, dirigée par Eric Shipton qui a pris des photos d’une grande créature à environ 6000 mètres. Les photographies ont suscité beaucoup de controverse sur leur véracité, bien que de nombreux experts les aient considérées comme la meilleure preuve de l’existence du yéti. Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay ont également affirmé avoir vu de grandes empreintes de pas lors de l’ascension du mont Everest en 1953.

En 1960, Sir Edmund Hillary a mis sur pied une expédition pour collecter et analyser les preuves physiques du Yeti. Il a envoyé le «cuir chevelu» d’un Yéti au monastère de Khumjung pour analyse, dont les résultats indiquaient que le cuir chevelu semblait provenir de la peau d’un Capricorne, d’une chèvre ou d’une antilope himalayenne. Bien que l’anthropologue Myra Shackley n’ait pas été d’accord avec cette conclusion, puisque selon le dit la base des « poils du cuir chevelu » sont clairement simiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *